background preloader

Exposé La méthode SPRI

Exposé La méthode SPRI
La Méthode SPRI ou : la communication sans peine. La méthode SPRI, introduite par Louis Timbal-Duclaux (éditions RETZ) est un moyen de bâtir le plan des exposés. Elle consiste à présenter : - une Situation, - un Problème, - une Résolution, - des Informations. Quand nous rédigions des rédactions en classe, elles nous revenaient souvent assorties en marge d'un "faites donc un plan !" Louis Timbal - Duclaux dans son livre " La méthode SPRI " (éditions Retz) explique que l'on peut par un simple mnémonique : SPRI complété pour la beauté de la chose en eSPRIt, tracer d'emblée un plan pour tout exposé et le rendre clair et attrayant. I) e : Entrée en matière : L'entrée en matière n'a pas de fonction technique : elle n'a qu'un rôle social et prend la forme : - d'une préface pour un livre, - d'un mot amical ou d'une plaisanterie pour une présentation orale. Paradoxalement, cette partie sans importance est la plus difficile à composer, essentiellement à cause du complexe de la page blanche.

Les objectifs pédagogiques : guide pratique (3/3) Les objectifs pédagogiques : guide pratique (3/3) Un objectif pédagogique doit être exprimé avec précision et clarté, mais ce n’est pas suffisant : Pour être complet, un objectif pédagogique devrait comporter (« devrait », car dans la pratique, les objectifs pédagogiques comportent rarement tous ces éléments) : Un comportement observable (c’est-à-dire vérifiable de manière formelle) : le comportement est indiqué par le verbe dont l’apprenant est le sujet, par exemple :« être capable de remplacer un disque dur SATA défectueux par un disque en bon état ayant les même caractéristiques techniques »Des conditions d’exécution, précisant comment est effectuée l’action, par exemple :« en utilisant la documentation constructeur n° XY-385″Des critères de performances, qui précisent les limites d’acceptation de l’action effectuée, par exemple :« en moins de 30 minutes, et avec un taux d’erreur de moins de 5% » Quelques exemples d’objectifs pédagogiques précis et complets :

Fiche Types de plans Les types de plan 1- Mise en garde 1.1 Si des plans-types peuvent être proposés comme modèles, en règle générale aucun ne s'applique de manière mécanique aux situations concrètes que vous pouvez rencontrer : il convient de les adapter au cas par cas, en fonction de la stratégie discursive que vous désirez mettre en œuvre. Il est d'ailleurs souvent nécessaire de croiser plusieurs plans-types pour parvenir à un résultat satisfaisant. 1.2 La détermination du nombre de parties n'est pas non plus automatique, même si l'université continue souvent de demander un plan en deux parties (en droit, par exemple) ou en trois (en lettres). 2- Un plan adapté à chaque situation 2.1 Le plan pour informer * Le plan additif C'est le plus simple, mais aussi le plus fastidieux s'il ne se combine pas avec d'autres types de structure. * Le plan chronologique Il décrit, informe ou analyse en suivant l'évolution temporelle. *Le plan thématique 2.2 Le plan pour analyser *Le plan analytique 2.3 Le plan pour discuter

Prise de notes La prise de notes Le matériel En matière de prise de notes, il est souvent conseillé d'utiliser des feuilles plutôt que des cahiers. Il est plus facile en effet de les classer ou de rajouter une page si nécessaire. Veillez, avant chaque cours, à préparer votre matériel. Pendant le cours Il faut savoir que, lorsque nous parlons, nous prononçons environ 150 mots à la minute. Sachez également que vous devrez prendre notes d'un grand nombre d'informations en peu de temps. Evitez à tout prix le mot à mot. Utilisez des abréviations. Voici quelques abréviations connues. Utilisez également des symboles. En résumé, lorsque vous prenez des notes : utilisez le style télégraphique, les abréviations et les symboles. Enseigner à un grand groupe sans endormir personne Les amphis universitaires comptent plusieurs centaines de places. Tout enseignant ou chargé de cours a donc en tête cette question : comment ne pas endormir les étudiants avec mon enseignement ? La question est d'autant plus difficile en 2013 que les cours magistraux n'ont pas beaucoup la cote dans les médias. Même à Thot Cursus, il nous arrive parfois de casser du sucre sur le dos de cette méthode pédagogique, même si, selon notre bonne habitude, nous nous faisons aussi l'écho de méthodes visant à l'améliorer. Car nous ne "détestons" pas le cours magistral, nous avons juste envie de le dynamiser. Une préoccupation ancienne Évidemment, les bonnes idées pour dynamiser un cours universitaire ne datent pas d'hier. Une autre idée forte de cette liste consiste à diversifier les modes de présentation des contenus, par exemple en demandant aux étudiants de faire des présentations sur un sujet ou en les impliquant dans des jeux de rôles. Alors, comment augmenter le nombre d'étudiants actifs ?

Méthode des six chapeaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour cela, chaque participant prend un « chapeau » d'une couleur particulière, lui assignant ou lui reconnaissant un rôle. Ce chapeau peut changer durant la réunion. Il peut aussi être identique à celui d'autres participants. La méthode[modifier | modifier le code] Quand il s'agit d'utiliser la méthode lors d'une réunion, le principe est de faire l’effort d’endosser tous les modes de pensée à tour de rôle (ou de les reconnaître chez les autres intervenants). Ce système a pour vocation de créer un climat de discussion cordial et créatif et facilite la contribution de chacun. On peut résoudre les problèmes plus rapidement en concentrant sa pensée sur la tâche à accomplir. Quand il s'agit d'un management personnel, l'effort se porte sur le changement successif des modes de pensée. Les différents chapeaux[modifier | modifier le code] Chapeau blanc[modifier | modifier le code] Chapeau rouge[modifier | modifier le code] Portail du management

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ?comment éviter de bachoter ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. Jupiter rit à gorge déployée. 4. Le lapbook

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. B. a. D. a. E. a. F. a. G. a. H. Eléments caractérisant la sphère. Remarque : Il existe divers logiciels chacun performant pour réaliser des cartes mentales avec les élèves.

Apprendre a apprendre : comment étudier avec le mindmapping Quels sont les points communs entre les méthodes efficaces pour apprendre et le fait d’étudier avec le mindmapping ? En quoi les cartes mentales correspondent-elles aux principes d’étude confirmés par les neurosciences ? Le point de départ : le MOOC « Apprendre à apprendre« Ce texte est l’adaptation d’un travail réalisé en anglais pour le MOOC « Learning How to Learn » sur Coursera. En réalité, mon objectif était multiple : voir si les principes proposés dans ce MOOC correspondait peu ou prou à ceux que je prôneformaliser mes propres idées, les mettre en ordre, en vue d’écrire un livre sur le sujetapprendre de nouvelles choses, mettre mes connaissances à jour Je n’ai pas été déçu. Ensuite, quelques 85 à 90 % du contenu du cours correspondaient à ce que je présente dans mes formations. Pourquoi la comparaison entre apprendre à apprendre et le mindmapping ? Pour clôturer la formation, nous devions rendre deux travaux. L’idée de mon travail était toute trouvée : Etudier avec le mindmapping ! 1.

4 méthodes pour revenir à soi : La PNL Gérard Szymanski est formateur en PNL, cofondateur de Ressources et stratégies. Auteur de Développer charisme et cohérence personnelle de Gérard Szymanski (InterÉditions, 2008). Site : ressourcesetstrategies.fr. Explications avec Gérard Szymanski Formateur en PNL, cofondateur de Ressources et stratégies « La PNL, ou programmation neurolinguistique, est un excellent moyen pour apprendre à se recentrer car c’est une méthode d’observation de nos processus intérieurs. Elle ne cherche pas le “pourquoi” des choses, mais le “comment” : elle étudie la structure de notre expérience personnelle, et non l’origine d’un problème, comme en analyse. En premier lieu, la quantité de discours intérieurs contradictoires auxquels nous sommes abonnés. Avec un ensemble élaboré de techniques, de grilles de lecture, d’exercices, la PNL permet à la fois de les décoder et de les reprogrammer. avril 2010

01 – Présentation de la PNL Bienvenue dans ce cours gratuit en 10 leçons Aujourd’hui, nous posons le décor. Alors allons-y ! PNL est l’acronyme de Programmation Neuro Linguistique. Programmation : Il s’agit des automatismes qui vous ont permis un jour de faire du vélo, de conduire une voiture ou d’apprendre à compter. Si je vous dis par exemple : « Imaginez un superbe fauteuil « ! Dernier point : le langage que vous utilisez est révélateur du mode de perception que vous privilégiez à un moment donné : Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif ou Gustatif (VAKOG). On peut considérer que, d’une certaine manière, votre cerveau et votre système nerveux vous ont été légués sans mode d’emploi précis. Dans l’exemple précédent, la personne peut découvrir d’autres modes de perception de cette situation, et transformer ainsi son sentiment de dépassement. De quoi la PNL est-elle née ? La PNL a été créée par deux américains, Richard BANDLER et John GRINDER. On pourrait le faire aujourd’hui. Les Présupposés de Base

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! D'un point de vue clinique et physiologique, plusieurs observations nous incitent à penser que la mémoire à long terme engloberait différents types de mémoire. Par exemple, certaines amnésies affectent certains types de souvenirs et pas d'autres. De même, on a découvert que différentes structures cérébrales étaient spécialisées dans le traitement de différents types de souvenirs. L'une de ces distinctions qui apparaissent comme des plus fondamentales est celle que l'on fait entre les mémoires explicites (ou déclaratives) et celles qui sont implicites (ou non-déclaratives), selon que l'on peut ou non en exprimer verbalement le contenu. Traditionnellement, les études se sont concentrées sur la mémoire explicite où nous pouvons nous rappeler consciemment les faits et les choses. On demande par exemple à quelqu'un de mémoriser un matériel donné (liste de mots, images, etc.) qu'il doit ensuite se remémorer verbalement. La mémoire explicite est quant à elle souvent subdivisée en

10_principes_de_la_memorisation Les moyens de la communication interne Pour faire suite à nos articles sur la communication interne comme moyen de mieux manager, intéressons nous aux différents moyens existants, de faire vivre la communication en interne de son entreprise ou de son service. Gérer ses ressources humaines Le premier moyen, peu évident aux yeux de tous, est tout simplement de gérer ses ressources humaines….donc d’écouter, d’observer et de comprendre ses collaborateurs, de les accompagner. Il ne s’agit donc pas simplement de gestion administrative, mais aussi et surtout de gestion de carrière, de motivation, de conciliation vie personnelle/vie professionnelle etc. Reconnaitre le rôle et la place de chacun dans l’entreprise Le second, pour tout DRH et membres de direction, est de reconnaitre l’autre et les autres collaborateurs : saluer chaque personne rencontrée dans le couloir, lui sourire…voire lui demander des nouvelles. Les moyens techniques Les moyens suivants sont plus proches de ce qu’on imagine être un moyen de communication interne :

Related: