background preloader

Responsabilité sur le web 

Responsabilité sur le web 
Page mise à jour le 01 juillet 2013 Internet est considéré comme un espace de liberté mais liberté rime aussi avec responsabilité. Sur ce thème particulier, on doit distinguer la responsabilité générale (celle des internautes, par exemple) de la responsabilité spéciale de certains acteurs du Web (fournisseurs d’accès à internet ou hébergeurs, par exemple). Présentation Sur internet, la détermination des responsabilités est un exercice complexe. La responsabilité sera essentiellement liée à la qualité de la personne. Le monde de l’éducation n’échappe pas à la question de la responsabilité sur le Web. Comment appréhender ce monde de responsabilité sur internet ? On peut distinguer deux familles : celle de la responsabilité générale ;celle de la responsabilité spécifique. Il convient de rappeler que lorsqu’il existe un régime de responsabilité spécifique, celui-ci prévaut sur le régime de responsabilité générale. S’il ne respecte pas ces obligations, sa responsabilité pourra être engagée ; Astuce

http://eduscol.education.fr/internet-responsable/ressources/legamedia/responsabilite-sur-le-web.html

Related:  C2i2eAspect légalCyberviolence et cybercriminalitéRespect des droits et des personnesLa liberté d'expression sur internet

Espaces numériques de travail : quels usages dans l'enseignement ? — Enseigner avec le numérique Des repères pour mieux comprendre ce qu'est un ENT, des exemples pour aider au développement des usages Le dossier commence par préciser le sujet : définition des ENT, textes de référence, enjeux pour le système éducatif, état du déploiement, rôle de l'ENT dans le cadre d'un projet d'établissement, accès à des contenus et services associés... Puis, il présente un panorama des usages, illustré par des témoignages d'enseignants - la plupart en vidéo - et des exemples de scénarios pédagogiques dans différentes disciplines. Il constitue, par son approche transversale, une synthèse des informations concernant les ENT, destinée plus particulièrement aux équipes pédagogiques. >>> suite

Publication en ligne des élèves  Page mise à jour le 01 juillet 2013 De nombreux travaux pédagogiques sont réalisés dans le cadre scolaire. Ces travaux, lorsqu’ils sont « originaux » sont protégés par le droit d’auteur. Il est donc nécessaire de s’assurer des conditions dans lesquelles ils peuvent être diffusés sur le Web. Présentation Exposés, rédactions, dessins, photos ou vidéo… mêmes créés par des élèves dans le cadre des activités pédagogiques sont susceptibles d’être protégés par le Code de la propriété intellectuelle et, lorsqu’ils ne le sont pas, sont tout de même des créations qui appartiennent à leur « créateur ».

Liberté d’expression et ses limites  Page mise à jour le 04 octobre 2016 En France, la liberté d’expression est consacrée par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En revanche, la liberté d’expression n’est pas un droit absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites que les internautes ne doivent pas ignorer. Présentation La liberté d’expression est un droit fondamental. Ses limites sont des exceptions qu’il est parfois difficile de cerner et qui évoluent avec le temps et les usages. Le Danemark nomme un ambassadeur auprès des GAFA C'est une première mondiale. Le Danemark s'apprête à nommer un ambassadeur numérique pour renforcer la diplomatie du royaume au pays des GAFA. Si le nouvel ambassadeur n'ira pas siéger en Californie, cette nouvelle nomination pourrait annoncer quelques changements notables dans les relations internationales. "De nouvelles nations" Le projet imaginé par le ministre des Affaires étrangères Anders Samuelsen et révélé dans une interview au journal danois Politiken considère les géants de la Tech comme de nouvelles nations. "Ces firmes sont devenues un nouveau type de nation et nous avons besoin de nous confronter à cela" a-t-il affirmé.

Vie privée et internet  Page mise à jour le 01 juillet 2013 La protection de la vie privée est consacrée depuis fort longtemps au travers de l’article 9 du Code civil qui dispose que « chacun a droit au respect de sa vie privée ». Mais l’irruption d’internet dans notre quotidien bouleverse la donne. Nombreux sont en effet les internautes qui décident volontairement de partager tout ou partie de leur vie privée sur internet et particulièrement au sein de leurs blogs ou via les réseaux sociaux.

MENE1600684X Note introductive Le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) et la conférence des présidents d'université (CPU) ont conclu, le 22 juillet 2016, un nouveau protocole d'accord avec les sociétés d'auteurs représentant les titulaires de droits pour l'utilisation et la reproduction des livres, des œuvres musicales éditées, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche. Cet accord couvre la période 2016-2019 et reprend les dispositions de l'accord du 6 novembre 2014 en en simplifiant la mise en œuvre par les utilisateurs. Ces derniers n'ont plus à se référer systématiquement à une liste des œuvres figurant sur le site du Centre français d'exploitation du droit de copie (CFC). Plus précisément, l'accord définit les conditions de mise en œuvre de l'exception pédagogique et autorise certains usages n'entrant pas dans le champ de cette exception. Entre

 Internet responsable Page mise à jour le 04 octobre 2016 Les cookies ou traceurs sont des informations stockées à la demande des serveurs web sur l’ordinateur de l’internaute, lors de sa navigation. Celui-ci doit être informé préalablement sur les cookies ou traceurs utilisés par le site et sur les informations qu’ils contiennent, sauf exceptions encadrées par la loi. Présentation La directive européenne de 2002[1] définit les cookies comme étant des « informations stockées sur l’équipement terminal d’un utilisateur d’un réseau de communications électroniques ».

Point de Contact fête ses 15 ans de lutte contre les contenus illégaux! Un service français de signalement en ligne des contenus illicites depuis 1998 Point de Contact a été mis en place par l'Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet (AFA) en novembre 1998, afin de lutter contre la pornographie enfantine et la haine raciale sur Internet. Les membres de l'AFA se fédèrent ainsi autour du service de signalement, qui est à la base de la déontologie de l'association, et renvoient tous vers le formulaire en ligne via un lien sur leurs portails. Point de Contact est donc un dispositif soutenu par les principaux FAI et hébergeurs nationaux (Orange, SFR, Bouygues Télécom), les filiales françaises d'hébergeurs mondiaux (Google France, Microsoft France), des intermédiaires techniques régionaux et d'outre mer (Aricia, Mana, Can'L) ainsi que des opérateurs mobiles (Lebara), tout en étant reconnu et identifié par leurs utilisateurs. Une coopération internationale de plus en plus aboutie En savoir plus sur la fondation de l'Association Inhope:

Les GAFA élevés au rang de puissance diplomatique ou la tyrannie des géants du Web FIGAROVOX/TRIBUNE - Le Danemark va établir un ambassadeur auprès des GAFA. Pour Marc Rameaux, en leur accordant la reconnaissance due à un Etat, Copenhague leur donne la possibilité d'agir en toute impunité car «la valise diplomatique dépasse les meilleurs algorithmes de cryptage». Marc Rameaux est Directeur de projet dans une grande entreprise industrielle.

Related: