background preloader

Pollinis

Pollinis

http://www.pollinis.org/en/

Related:  Pesticides et autres poisonsNéonicotinoïdes

Liens en Pays d'OC - Le droit des citoyens-consommateurs à ne pas être empoisonnés et endettés contre leur volonté ni par les pesticides, OGM ni par les grands événements servant les intérêts des lobbies photo de Convergence des luttes #jouretnuitdebout. A qui profite l’Euro de football ? Le gouvernement britannique vient d'accepter que soient utilisées des semences qui mettront en danger les abeilles. Encore une mauvaise nouvelle pour nos abeilles. Même si les pesticides tuant les abeilles ont été bannis au Royaume-Uni, le gouvernement vient de donner la permission aux agriculteurs et agricultrices de planter des semences dont l'enrobage est toxique. D'un jour à l'autre seront plantées les semences toxiques de Bayer et Syngenta, causant encore plus de chaos dans les colonies d'abeilles. Plutôt que de nous écouter, le gouvernement a prêté l'oreille à l'industrie agroalimentaire, faisant fi des études qui s'accumulent sur les dangers que posent ces produits chimiques pour les abeilles et les autres pollinisateurs. Signez dès maintenant la pétition que nous adressons au gouvernement britannique: cessez de laisser les abeilles mourir, interdisez les pesticides!

Semaine de la sécurité des patients - La lettre 9 (vendredi 16 décembre 2011) - Ordre National des Pharmaciens Organisée par le ministère de la santé, la première édition de la Semaine de la sécurité des patients s’est déroulée du 21 au 25 novembre dernier à travers toute la France. Pour Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé, « la semaine de la sécurité des patients doit inciter à ce que la sécurité des soins soit un élément clé d’une culture partagée entre tous : professionnels de santé, patients et usagers. » Temps fort de cette semaine, le colloque « Sécurité du patient, pour tous, avec tous » organisé par le Ministère du travail, de l’emploi et de la santé le 23 novembre dernier à Paris, a donné lieu à plusieurs tables rondes sur la sécurité des soins. En région, plusieurs initiatives ont mobilisé les professionnels de santé , dont les pharmaciens.

DIJON : La Ville n'utilise plus aucun pesticide pour l'entretien de ses espaces verts Objectif atteint. La Ville de Dijon n'utilise plus de produits chimiques pour l'entretien des espaces publics. C'est par le cimetière des Péjoces qu'elle a terminé la démarche «zéro phyto», initiée en 2009. Néonicotinoïdes, le Royaume-Uni veut tuer ses abeilles En 2013 plus de 3,5 millions de personnes signaient une pétition sur la plateforme Avaaz pour pousser la Cour Européenne à bannir les insecticides dits néonicotinoïdes (récemment interdits en France) en partie responsables de la mort de millions d'abeilles. L'utilisation de 3 insecticides devait ainsi être suspendu jusqu'à fin 2015. Malgré ce moratoire et une opinion publique largement hostile à ces insecticides au Royaume-Uni, le gouvernement anglais vient d'autoriser la remise en circulation de 2 néonicotinoïdes sur fond d'irrégularités politiques majeures. Cette décision fait grand bruit dans la presse outre-manche. En plus de l'effet de plus en plus avéré de ces pesticides sur le déclin massif des colonies d'abeilles* et de bourdons, le Guardian a révélé que le gouvernement avait fait pression sur le comité d'experts en pesticides pour qu'il retarde la publication du compte rendu de la réunion. Quand le politique fait pression sur ses chercheurs

21-25 novembre 2011 : participez à la semaine de la sécurité des patients 14/11/2011 21-25 novembre 2011 : participez à la semaine de la sécurité des patients A l’occasion de la première édition de la semaine de la sécurité des patients, du 21 au 25 novembre prochains, le Cespharm met à la disposition des confrères une sélection de brochures sur le thème du bon usage du médicament. La semaine de la sécurité des patients, organisée par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), a pour objectif de promouvoir la communication entre patients et professionnels de santé autour de la sécurité des soins. Trois thèmes prioritaires ont été retenus : - Bien utiliser les médicaments, - Agir sur les situations à risque,- Comprendre les indicateurs de qualité des soins.

États-Unis – Dicamba, un herbicide sur la sellette - Inf'OGM - Veille citoyenne sur les OGM En novembre 2016, le ministère étasunien de l’Environnement (EPA) autorisait l’utilisation sur culture de plantes transgéniques de trois formulations commerciales d’herbicides à base de dicamba : FeXapan de Dupont (qui est associé à VaporGrip, une technologie de Monsanto qui réduit la volatilité des herbicides à base de Dicamba), Engenia de BASF et XTendimax (également associé à VaporGrip) de Monsanto. Ces produits ont été autorisés pour être utilisés sur des cultures de coton Bollgard II XtendFlex et de soja Roundup Ready 2 Xtend. Une autorisation qui a été donnée alors que des herbicides à base de dicamba avaient déjà été utilisés – donc illégalement - en 2016 et que le ministère recevait de nombreux témoignages d’impacts environnementaux [1]. Un an plus tard, de telles remontées continuent d’affluer au ministère alors que cette fois, la molécule est autorisée [2].

Pollinis - Moratoire StopNeonics Nous vous garantissons une totale confidentialité de vos données personnelles POLLINIS a pour politique de ne JAMAIS divulguer, louer ou vendre vos données personnelles. Elles sont exclusivement réservées à l'usage de l'association, et destinées à vous tenir informé et mobilisé. Vos données nous sont précieuses et nous en prenons grand soin. Partagez cette pétition Le raisin et le céleri en tête des fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides L’ONG Générations futures a compilé les données de cinq ans d’enquête de la DGCCRF. Elles montrent que 73 % des échantillons de fruits non-bio analysés et 41 % de ceux de légumes sont contaminés. Le Monde | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Ce n’est plus une découverte : en mangeant, nous ingérons des pesticides. En revanche, nous connaissons moins précisément quels aliments sont coupables de faire entrer ces substances toxiques dans nos assiettes. Pour répondre à cette question, l’association Générations futures révèle, mardi 20 février, un vaste rapport sur la présence de résidus de pesticides dans 52 fruits et légumes non bio consommés en France.

Related: