background preloader

Riding Light

Riding Light

http://vimeo.com/117815404

Related:  johannahallqvistéchelles/taille de l'UniversL'Univers

Si la Lune faisait juste un pixel - une carte à peu près à l'echelle La Lune Io Europe Ganymède Callisto Max Tegmark, cosmologiste : "nous sommes sans doute seuls dans l’univers" Image composite du champ ultraprofond d’Hubble photographiée entre 2003 et 2012 dans trois gammes de rayonnements, le proche infrarouge, le visible et l'ultraviolet. Il s’agit du panorama galactique le plus coloré composé par le télescope spatial. Environ 10.000 galaxies sont éparpillées dans ce petit échantillon de la voûte céleste australe, et qui est quasiment dépourvu d’étoiles de notre Voie lactée au premier plan. Il ne s'agit que d'une infime partie de l'univers. © Nasa, Esa, H.

Space Race : une animation interactive qui vous fait visiter le système solaire Posté le 1st septembre 2014 Vous voulez vous faire une idée des distances dans notre système solaire ? Ne cherchez pas plus loin : cette animation interactive de BBC Future est la meilleure qu’il m’ait été donné de voir jusqu’à maintenant.Ci-dessous, j’ai traduit les différentes étapesPréparez-vous à embarquer à bord de votre fusée. 3… 2… 1… Décollage ! Incroyable anomalie de température sur la pyramide de Kheops - 10 novembre 2015 THERMIQUE. C’est une découverte scientifique très excitante, la première depuis longtemps faite sur la pyramide de Kheops, qui a été révélée lundi 9 novembre 2015 par l’équipe de Scan Pyramids. La phase initiale de cette mission internationale, qui va, durant une année, sonder les structures internes des géantes antiques, vient en effet de s’achever. Il s’agissait d’une campagne infrarouge de courte durée, dont l’objectif était de dresser une carte thermique des grands monuments funéraires de la 4e dynastie, Kheops et Khephren sur le plateau de Guizeh, la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge à Dahchour. Les mesures infrarouges permettent en effet de voir comment les monuments restituent la chaleur du soleil à laquelle ils sont exposés. Toutes les pierres de même nature ayant le même taux d’émissivité, si certaines présentent des différences de température, c’est qu’il existe des anomalies sous la "peau" de l’édifice.

du femtomètre aux années-lumière Nikon propose sur son site anglais une belle animation pour illustrer les différentes échelles de notre univers : universcale. Cela rappelle le film sur les puissances de 10. L’animation est en anglais, mais la navigation est assez facile : en cliquant sur les textes, ceux-ci disparaissent. La 7ème ligne du tableau périodique est désormais complète Il va falloir changer les livres de science encore une fois. De nouveaux éléments viennent d’être ajoutés au tableau périodique, complétant la 7 ème ligne de ce tableau. Les éléments 113, 115, 117 et 118 ont fait leur apparition le 30 décembre dernier après qu’une équipe composée de scientifiques du IUPAC et du IUAPAP (deux organismes de chimie) ait rendu son verdict sur l’existence de ces éléments. Image Credit: Ty Milford via Getty Images Ces éléments portent les noms temporaires d’ununtrium (113), ununpentium (115), ununseptium (117) et ununoctium (118) avant que ces derniers ne soient changés définitivement par ceux les ayant découverts. Ces éléments sont les premiers à avoir été ajoutés depuis 2011 et sont tous les quatre des éléments super-lourds, ce qui signifie qu’ils n’existent pas à l’état naturel et que ces derniers, réalisés artificiellement, se séparent rapidement en éléments plus légers.

Voici à quoi ressemble la totalité de l'Univers observable, en une seule image Voici une image qui montre à elle seule, une représentation logarithmique illustrée de l’Univers observable, avec le système solaire au centre. Cette illustration montrant l’intégralité de l’Univers observable encerclant le Système solaire. On y trouve les planètes intérieures et extérieures, la ceinture de Kuiper, le nuage d’Oort, l’étoile Alpha Centauri, le bras de Persée, notre galaxie la Voie lactée, la galaxie d’Andromède, les autres galaxies voisines, la toile cosmique, le fond diffus cosmologique et pour finir, le plasma invisible produit par le Big Bang, sur les bordures de l’image.

D'où viennent les différences de couleur des étoiles ? "La couleur des étoiles dépend de leur température externe, explique Sylvie Vauclair, de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (Toulouse). Les plus chaudes sont bleues, les plus froides rouges. Rien d'anormal à cela ! N'oublions pas que dans une flamme de brûleur, la partie bleue est la plus chaude. Et que lorsqu'on chauffe une barre de métal, elle rougit puis blanchit à mesure que la température s'élève." Bienvenue à l'Atome Hôtel Production Pages & Images Auteur : Thierry Brassac Réalisateur : Baptiste Rouveure Producteur : Youssef Charifi Directeur de production : Luc Reder, Laurent Mercadier Chef de projet : Corinne Cartaillac Chargés de production : Noémie Dumas, Wally Charifi Assistant de production : Jason Girard image : Kevin Brunet Son : Jean-François Terrien, Yahya Dridi, Olivier Claude, Pierre Armand, Ivan Broussegoutte Animation films : Renaud Lepesqueur Montage : Ludovic Raynaud Animation générique : Yann Crozet Étalonnage image : French Kiss - Graziella Zanoni Musiques : Damien Maurel, Brice Ramondenc Chroniques sonores : Guillaume Bagnolini - Coscience Mixage son : Jean-François Terrien Voix off : Elodie Buisson, Stéphanie Fresse, Stefan Delon Patrick Hannais, Colin Hill, Yves Flanck, Gregory Nardella Jacques Rebouillat Création originale des atomes : Gilles Macagno Mascotte Officielle : Dmitri Mendeleïev Direction artistique et webdesign : BOT42 Développement : BOT42 / Thibault Lanssade

La table de Mendeleïev accueille le nihonium, le moscovium, le tennessine et l’oganesson La table de Mendeleïev rassemble les éléments chimiques classés en fonction de leur composition et de leurs propriétés chimiques. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Les dénominations proposées en juin 2016 pour quatre nouveaux éléments du tableau périodique ont été définitivement approuvées, mercredi 30 novembre, par l’Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA) et l’Union internationale de physique pure et appliquée (Uippa). Le tableau périodique des éléments, aussi appelé table de Mendeleïev (du nom du scientifique russe qui en a créé la première version en 1869), rassemble les éléments chimiques classés en fonction de leur composition et propriétés chimiques. Les scientifiques se sont accordés sur le nom du nihonium, élément de numéro atomique 113 (le nombre de protons de son noyau), de symbole Nh, qui fait référence au mot Nihon, « Japon ».

Related: