background preloader

La mémoire génétique, comment nous savons des choses que nous n’avons jamais apprises

La mémoire génétique, comment nous savons des choses que nous n’avons jamais apprises
«J’ai rencontré mon premier autiste il y a 52 ans et ai toujours été intrigué par certaines de leurs incroyables capacités», écrit le docteur Darold Treffert, spécialiste de l’autisme, dans Scientific American. «L’une des choses les plus étonnantes et les plus fréquentes pour beaucoup d’autistes que j’ai vu est qu’ils connaissent clairement des choses qu’ils n’ont jamais apprises.» Ainsi, Leslie Lemke est un virtuose musical même s’il n’a jamais eu une leçon de musique dans sa vie. Comme «Blind Tom» Wiggins, un siècle plus tôt, son génie musical est apparu si jeune et de façon si spontanée qu’il n’a pas pu apprendre ce qu’il savait. Dans les deux cas, des musiciens professionnels ont confirmé que Leslie Lemke et Tom Wiggins avaient une connaissance innée «des règles de la syntaxe musicale». Autre exemple semblable, Alonzo Clemons qui n’a jamais reçu une leçon sur l’art dans sa vie. Voilà de quoi alimenter l’éternelle querelle entre l’inné et l’acquis. Partagez cet article

http://www.slate.fr/story/97471/memoire-genetique-savoir-sans-apprendre

Related:  cecilelcselscPsychologie/ psychanalyse et plusLa tête, le corps

Le cœur a un cerveau En effet, la découverte de neurones à l’intérieur du cœur prouve que cet organe a un langage intelligent. Depuis la nuit des temps, le cœur jouait un rôle important dans nos vies. Les expressions populaires comme « le cœur a ses raisons » ou « une histoire qui me tient à cœur », démontrent qu’on avait toujours subodoré l’existence d’un lien entre les émotions et cet organe. Les poètes et philosophes ont beaucoup écrit sur le cœur au cours de l’histoire. Cet organe a été considéré comme étant « une source non seulement de vertu, mais d’intelligence », les plus anciennes civilisations (mésopotamienne, égyptienne, babylonienne et grecque) partageaient le même avis. Le cœur a le pouvoir de contrôler nos émotions, notre moralité et notre capacité de prendre des décisions.

10 habitudes toxiques qui peuvent saper votre énergie Il est temps de rompre avec les mauvaises habitudes qui vous empêchent d’avancer. Respectez-vous suffisamment pour pouvoir laisser de côté les états d’âme et les routines qui vous exténuent.Vous voyez lorsque vous conduisez dans un environnement qui vous est moins familier, tout en vous occupant en même temps de la radio et du GPS? Les directions s’embrouillent littéralement. Soudainement l’itinéraire devient plus compliqué, mais vous baissez le volume, même si cela n’a pas d’impact direct sur la façon dont vous lisez les directions!?

L’ancrage : une excellente technique pour ceux qui pensent trop Attention : la technique que vous allez découvrir peut à elle seule changer beaucoup de choses dans votre vie ! Ce ne sont pas des promesses en l’air, et vous seriez bien bête de passer à côté. D’ailleurs, je me demande bien pourquoi je ne vous en ai pas parlé avant sur ce site… Peut-être que cette technique est si puissante que si je vous en parle, vous n’aurez plus besoin de venir sur ce site… sniff :) Bon aller je prends quand même le risque ! Pour qui est l’ancrage ? Chlorella : la bienfaitrice La chlorella aide à la régularisation de l’activité intestinale. Elle détoxique, désodorise l’intestin et favorise le péristaltisme et le transit intestinal. La chlorella accroît le développement de la flore intestinale favorable pour l’intestin tels que les lactobacillus Acidophilus. Elle favorise également la production de vitamine B présente dans les intestins. Les métaux lourds toxiques tels que le mercure, le cadmium, le plomb, l’arsenic accumulés dans l’organisme sont transportés à travers l’organisme par la chlorella jusque vers les voies d’élimination.

Kojève ou Lacan [Thierry Simonelli] Thierry Simonelli Il n'est pas difficile, et rares sont les commentateurs qui ne l'ont pas pointé, de voir se profiler derrière la conception lacanienne du désir l'homme le « Désir » de Kojève. Lacan, ayant assisté aux cours de Kojève à l'École Pratique des Hautes Études, et ayant reconnu Kojève comme l'un de ses « maîtres à penser », à côté de Heidegger, semble en effet s'être profondément imprégné de cette Introduction si particulière à l'œuvre de Hegel. Dans les notes de cours de Kojève, composées et publiées par Raymond Queneau, l'on retrouve une grande partie des traits qui caractérisent la théorie lacanienne. En partant du commentaire que Raymond Queneau a très judicieusement choisi de mettre en exergue à l'Introduction à la lecture de Hegel, on découvre, dès les premières pages un homme caractérisé par le « Désir ».

Ce que votre visage révèle de votre personnalité et de votre santé La forme, la taille et même la couleur de votre visage fournissent des informations fondamentales sur votre personnalité, votre santé et votre sexualité, écrit David Roson de la BBC. De nos jours, juger autrui sur son apparence est malvenu. Cependant, même s’il est sage de ne pas se fixer à outrance sur l’aspect physique, les psychologues expliquent que notre visage est une fenêtre ouverte sur nos secrets les plus profonds et même si le vôtre est de marbre, ses caractéristiques peuvent révéler des détails précis sur votre tempérament, votre état physique et votre intelligence. La structure faciale « Notre biologie, nos gènes et nos niveaux hormonaux influencent notre croissance tout comme notre personnalité », explique Carmen Lefevre de l’université de Northumbria au Royaume-Uni. La scientifique a découvert que des personnes avec des niveaux élevés de testostérone avaient tendance à avoir des visages plus larges avec des pommettes plus hautes.

La marche consciente La marche consciente selon Daniel Zanin La marche Afghane : un dossier de Daniel Zanin, accompagnateur en montagne, master spécialiste en sophrologie caycédienne Les vraies et fausses promesses du développement personnel Des produits dérivés de la méthode Coué, des formules et des recettes pour vendre du bonheur pas cher qui peut rapporter gros, des pseudo-thérapies hasardeuses… Le moins que l’on puisse dire, c’est que le développement personnel (DP) n’a pas bonne presse en France. Tout au moins dans le camp des intellectuels en général, et de la psychanalyse en particulier. Ses détracteurs lui reprochent, pêle-mêle, la faiblesse de son corpus théorique, la formation douteuse de ses animateurs ou encore de promouvoir abondamment l’idée selon laquelle il suffit d’y croire fort pour que ça marche. Au pays de Descartes et de Lacan, de l’ironie et du pessimisme, la chose n’a rien d’étonnant.

Related: