background preloader

Jeux de hasard et d'argent - Synthèse des connaissances

Jeux de hasard et d'argent - Synthèse des connaissances
Accès rapides : - Présentation- Production / offre- Consommation- Conséquences- Cadre légal et orientations publiques récentes- Sélection de documents- Repères législatifs et réglementaires haut du document Les jeux de hasard et d’argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s’est étoffée, s’étendant même depuis la loi du 12 mai 2010 à certains jeux sur Internet (paris hippiques, paris sportifs et poker). L'industrie du jeu constitue aujourd'hui un secteur économique et financier important qui draine de l'emploi (direct et indirect) et de la fiscalité. Cette enquête a été réalisée juste avant l'ouverture des jeux en ligne (loi du 12 mai 2010) et elle ne peut pas, par conséquent, servir à mesurer l'impact de celle-ci sur la prévalence du jeu excessif ou pathologique. Un secteur économique ancien et important Le PMU gère les paris d'argent sur les courses de chevaux en dehors des hippodromes. Les jeux d'argent sur Internet Jeux en ligne Related:  Veille informative sur le jeuJeu excessif et pathologique

Conditions de vie-Société - Les jeux d'argent en France Imprimer la page Éric Rakedjian et Marina Robin, division Services, Insee Résumé En France, l’attirance pour les jeux d’argent n’a cessé de progresser jusqu’en 2004-2006 (0,9 % de la consommation des ménages) et s’érode un peu depuis (0,8 % en 2012). Entre 2000 et 2012, les sommes misées ont augmenté de 76 % en valeur et atteignent 46,2 milliards d’euros en 2012. Sur la même période, les dépenses des joueurs, nettes des gains, ont augmenté de 48 %, passant de 6,4 à 9,5 milliards d’euros. Avant 2010, le secteur des jeux s’organisait autour de trois grands pôles : la Française des jeux (FDJ), le Pari mutuel urbain (PMU) et les casinos. L’autorisation de jouer légalement en ligne, depuis juin 2010, n’a pas modifié l’équilibre et la hiérarchie du secteur des jeux d’argent : les jeux en ligne ne représentent que 7 % du marché en 2012. Les prélèvements obligatoires représentent 11 % des mises. Un joueur mise en moyenne environ 2 000 euros par an, soit une dépense de 400 euros, nette des gains.

Les Français n'ont jamais claqué autant d'argent aux jeux En France, on joue. On joue même beaucoup. Jamais les Français n’avaient misé autant dans les jeux d’argent. Que l’on gratte au comptoir, qu’on mette un billet sur un cheval ou qu’on bluffe au poker, les yeux dans les yeux ou par ordinateur interposé… Les ménages ont parié 46,2 milliards d’euros en 2012, soit 76% de plus qu’en 2000. L’Insee s’est fendu d’une étude sur le sujet, publiée ce mercredi. La mise moyenne, 2 000 euros par an Près de la moitié des Français joue, au moins occasionnellement. «Entre 2000 et 2012, le montant total des mises s’est accru de 76% en valeur, la dépense nette des ménages a progressé de 48%», relève l’Insee. Poker et grattage Les Français adorent gratter. Le joueur dépendant a changé de visage Et concernant l’addiction ? A ces nouveaux joueurs dépendants, s’ajoute le bataillon des obsessionnels des jeux à gratter.

» Morpion Jeux de grattage légal Pour gagner au Morpion il suffit d’aligner les ronds ou les croix ! La zone de grattage contient 9 cases, si trois ronds ou trois croix apparaissent côte à côte dans n’importe quel sens, le joueur remporte la somme indiquée en bout de ligne. Pour une mise d’un euro, 1000 euros au maximum sont à gagner ! Morpion offre aussi d’autres lots très intéressants avec comme base le remboursement de la mise. Les Morpions se montrent très provocateurs, aux joueurs de les battre en leur réclamant des gains tous plus importants ! Pas de prise de tête avec Morpion, le jeu est d’une simplicité enfantine ! Des tickets a gratter :

Jeux de hasard et d'argent. Contexte et addictions Avant-propos L'industrie du jeu de hasard et d'argent constitue un secteur économique et financier important qui draine de l'emploi (direct et indirect), de la fiscalité et concerne une population de joueurs qui se chiffre en millions de personnes. D'après l'Insee, en 2006, près de 30 millions de personnes en France, soit trois sur cinq en âge de jouer, ont tenté leur chance au moins une fois par an à un jeu d'argent. Depuis 1975, le montant global des enjeux a doublé. D'après le rapport Trucy, le chiffre d'affaires de l'industrie des jeux autorisés est passé de l'équivalent de 98 millions d'euros en 1960 à 37 milliards en 2006. Les jeux de hasard et d'argent sont des pratiques sociales et culturelles inscrites dans une histoire très ancienne des loisirs. Les méfaits possibles du jeu attirent de plus en plus l'attention des pouvoirs publics et des opérateurs de jeu eux-mêmes. Le groupe d'experts a consulté plusieurs rapports et auditionné 8 personnalités engagées sur ces problématiques.

Article 5 : Rapport à l'argent en France au niveau social Jeux d'argent : les Français perdent en moyenne 400 euros par an Le Parisien | 02 Avril 2014, 09h00 Au tirage, au grattage, sur les champs de course, dans les casinos ou encore sur internet... Au total, les Français ont dépensé près de 46 milliards d'euros pour les jeux d'argent en 2012. Mais tout le monde ne gagne pas le jackpot avec la perspective de pouvoir aller vivre au soleil ! Selon une étude de l'Insee, publiée ce mercredi, le produit brut des jeux (PBJ) - solde entre les mises et les gains des joueurs - a atteint 9,5 milliards d'euros. En d'autres termes, si le montant des mises est en moyenne de 2 000 euros par an par joueur, celui-ci n'empoche que 1 600 euros de gains. L'attrait des jeux d'argent reste néanmoins très fort, même s'il a semblé s'éroder en 2013 avec, selon l'Insee, une baisse de 0,8% (en valeur) de la consommation en jeux pour les ménages. > Résultats des élections régionales 2015

Prévention et protection des publics - ARJEL - Autorité de Régulation des Jeux En Ligne - site officiel Jouer sur des sites agréés ! Si vous êtes joueur, afin de vous prémunir d’une quelconque fraude, vous devez jouer sur un site agréé par l’ARJEL Ces sites de jeux sont contrôlés par l’ARJEL et vous permettent de jouer et parier sur des sites sécurisés respectant de nombreuses contraintes. Ils sont reconnaissables grâce au label de l’ARJEL Protection du joueur, lutte contre l’addiction et contre le jeu excessif L’une des missions prioritaires de l’ARJEL est de protéger les publics et notamment les populations vulnérables : les mineurs, les joueurs excessifs et pathologiques. Des dispositions ont été prises : les mineurs sont interdits de jeu, des modérateurs de jeu doivent être proposés par les opérateurs de jeux en ligne, Ainsi vous devrez autolimiter vos mises et vos dépôts en fonction de vos moyens. chaque site de jeu en ligne doit indiquer le numéro d’appel de « joueur écoute info service » - 09 74 75 13 13. Partenariat ARJEL – SOS Joueurs Vous devez vous protéger ! Pour votre information

morpion Publicité-jeux d'argent et de hasard: vers une charte de bonne conduit Une délibération du CSA vise les messages publicitaires, parrainages et placements de produit des opérateurs de jeux en ligne nouvellement agréés par l'ARJEL, mais également ceux des opérateurs de jeux en « dur » tels que la Française des jeux, le PMU et l'ensemble des casinotiers. La délibération du CSA n° 2010-23 du 18 mai 2010 est relative aux conditions de diffusion, par les services de télévision et de radio, des communications commerciales en faveur d'un opérateur de jeux d'argent et de hasard légalement autorisé. Elle invite l'ensemble des éditeurs de services de télévision et de radio à adopter une charte de bonne conduite aux fins de : Ainsi, la communication commerciale doit clairement : indiquer qu'il s'agit d'un service de jeu d'argent et de hasard,identifier son annonceur. En revanche, elle ne doit pas : Ces dispositions seront valables jusqu'en janvier 2011.

Article

Un dossier de l'observatoire des drogues et toxicomanie décrivant l'offre de jeux de hasard et d'argent, la consommation, les conséquences et le cadre légal et offrant une sélection de document. by bron_groupe5_psy Mar 21

Related: