background preloader

Les 2 albums d'Auschwitz

Les 2 albums d'Auschwitz

http://www.youtube.com/watch?v=EdPaEnj9rDo

Related:  Seconde Guerre mondialespeedydanyLe génocide des Juifs et des tsiganesnicolebrixMémoire des génocides et prévention des crimes contre l'humanité

Les deux Albums d'Auschwitz Chefs de projet Cyril Roy et Dominique Trimbur Chef de projet web Olivier Martzloff Un webdocumentaire écrit par Olivier Martzloff, Cyril Roy, David Tessier Conception Olivier Martzloff, Cyril Roy, Vianney Sicard, David Tessier

À propos de l'ONU L'Organisation internationale des Nations Unies a été fondée en 1945, après la Seconde Guerre mondiale, par 51 pays déterminés à maintenir la paix et la sécurité internationales, à développer des relations amicales entre les nations, à promouvoir le progrès social, à instaurer de meilleures conditions de vie et à accroître le respect des droits de l'homme. Les Nations Unies ont quatre buts principaux : Maintenir la paix dans le monde; Développer des relations amicales entre les nations; Aider les nations à travailler ensemble pour aider les pauvres à améliorer leur sort, pour vaincre la faim, la maladie et l’analphabétisme et pour encourager chacun à respecter les droits et les libertés d’autrui; Coordonner l’action des nations pour les aider à atteindre ces buts. De par son statut unique à l'échelon international et les pouvoirs que lui confère sa Charte fondatrice, l'Organisation peut prendre des mesures pour résoudre un grand nombre de problèmes.

Les intelligences multiples de Howard Gardner Existe-t-il une seule conception de l’intelligence ? Est-elle valable pour tout et tous ? Où classer les musiciens extraordinaires, les acrobates, les gens capables de distinguer le chant des oiseaux ou les négociateurs hors pair ? Le psychologue américain Howard Gardner a révolutionné notre façon de penser l’intelligence. Lorsque Binet et Simon, deux Français, ont inventé le concept de Q.I. (quotient intellectuel) ils ne voulaient pas mesurer l’intelligence en tant que phénomène abstrait.

Dossier 27 janvier : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité Le 27 janvier a lieu la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité. Chaque année, le ministère chargé de l'éducation nationale invite la communauté éducative à engager une réflexion avec les élèves sur l'Holocauste et les génocides reconnus, en liaison avec les programmes scolaires. Elle pourra également rappeler le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger les persécutés et parfois à les sauver au risque de leur vie. L’histoire ne manque pas d’offrir aux jeunes de notre pays des modèles qui incarnent, face à la barbarie et à la violence, les valeurs positives de l’humanité, la solidarité, le courage et l’engagement.

La famille royale a sympathisé avec le fascisme - La Presse+ La vidéo diffusée par le quotidien rappelle que la famille royale britannique, par anticommunisme, était loin d’être hostile à l’idéologie nazie jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. LONDRES — Les images de plusieurs membres de la famille royale britannique, et notamment de la jeune Élisabeth, effectuant un salut nazi suscitent depuis quelques jours de vives réactions au Royaume-Uni. Le choc est d’autant plus grand que, dans l’imaginaire populaire, la reine demeure perçue comme l’héroïne de la résistance britannique aux bombardements allemands de 1940. La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) La marche à la guerre En Europe arrivée au pouvoir de Mussolini et d’Hitler, remilitarisation de la Rhénanie 1936, l’Anschluss 1938, Conférence de Munich 1938, pacte germano-soviétique 1939. En Asie protectorat du Japon sur la Mandchourie 1931, offensive japonaise sur la Chine 1937. La guerre en Europe 1939 - mai 1941 Invasion de la Pologne septembre 1939, la drôle de guerre, Narvik, la grande offensive à l’Ouest, l’armistice juin 1940, bataille d’Angleterre, guerre sous-marine, occupation de la Yougoslavie et de la Grèce. Afrikakorps en Libye, Tobrouk.

Utiliser le livre de Michel Viotte " La guerre d’Hollywood : 1939-1945. Propagande, patriotisme et cinéma" - Clio-Lycée Utiliser le livre de Michel Viotte " La guerre d’Hollywood : 1939-1945. Propagande, patriotisme et cinéma" mercredi 12 mars 2014, par Jean-Pierre Costille En terminale, les États-Unis sont abordés dans la troisième partie d’histoire autour du thème des « chemins de la puissance ». Intelligences Accueil > Dossiers et articles > Intelligences Qu'il est difficile de définir de manière univoque ce qu'est l'intelligence ! La notion a en effet beaucoup évolué avec le temps. Retenons pourtant deux éléments essentiels : c'est grâce à notre intelligence que l'on comprend, puis que l'on produit quelque chose à partir de ce que l'on a compris. Mais comprendre quoi ? Personne n'est expert dans tous les domaines et personne n'est en capacité de tout comprendre.

70e anniversaire de la libération d’Auschwitz › Temps forts A l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, ARTE propose une sélection de documentaires qui présentent quelques facettes des atrocités commises par les nazis et leur influence sur la vie des survivants et la poursuite de notre histoire. Printemps 1945 – Mardi 13 à 20h50 Rien n’est plus comme avant, en Allemagne, en Europe, dans le monde. Il ne semble plus y avoir de futur, seulement un présent incertain. Plein d’espoir pour les uns, d’angoissepour les autres. Retour sur ces quelques mois suivant la libération des uns, la défaite des autres, qui ont profondément marqué les témoins de cette époque.

Les femmes létales du IIIe Reich Ce titre, un peu racoleur, se réfère sans doute au surnom du public féminin de la Révolution : «les furies de la guillotine», réputées plus cruelles que les hommes. L’historienne, consultante à l’US Holocaust Memorial Museum, veut donc comprendre cette transgression de genre que signe la participation à la Shoah de femmes, assignées par leur éducation à une douceur dite naturelle. «Sacrifice». Avant de saisir le comment, l’ouvrage s’attache au pourquoi : quels motifs ont conduit un tiers des Allemandes, selon Lower, à soutenir une idéologie virilisante à l’extrême qui les vouait aux «trois K» (Kinder, Küche, Kirche, soit enfants, cuisine, église) ?

Related: