background preloader

5 raisons d'oser confier des responsabilités aux jeunes dans votre entreprise

5 raisons d'oser confier des responsabilités aux jeunes dans votre entreprise
Inexpérimentés, démotivés, zappeurs, réfractaires à l'autorité, individualistes... Les idées reçues sur les jeunes en entreprise ont la vie dure. Ces stéréotypes, Anjuli Pandit les combat à sa manière, en multipliant les conférences. Son meilleur argument ? Sa propre expérience. À seulement 29 ans, l'américano-indienne a arpenté et vécu dans plus de 70 pays. CR: Laurie Ayouaz Anjuli Pandit Anjuli ne se charge pas de gérer son agenda, de servir son café ou de préparer ses impressions. Invitée le 6 novembre 2014 à une conférence du cabinet de coaching Talentis, elle a livré les raisons pour lesquelles vous devez, selon elle, faire davantage confiance aux jeunes. Raison n°1 : parce que les jeunes sont vos clients directs ou indirects Et d'ajouter : "nos envies et nos caprices dessinent le marché de demain. Raison n°2 : parce que vous avez beaucoup à apprendre d'eux "Les jeunes pourraient être de bons coachs. Raison n°3 : parce que le talent ne se résume pas au nombre d'années ni aux diplômes

http://www.chefdentreprise.com/Thematique/management-rh-1026/management-10118/Breves/raisons-oser-confier-responsabilites-jeunes-dans-votre-entreprise-247541.htm

Related:  Management - en cours de classement...MANAGEMENTArticles Managementministre

Connaissez-vous les 12 conditions du plaisir au travail ? - Management de l'intelligence collective Jean-Luc Tremblay est un dirigeant québécois hors norme. Il fait la promotion d’un livre et d’une offre de service originale : “La performance par le plaisir“. Selon lui, il y a 12 ingrédients pour créer du plaisir au travail. Un peu comme une recette de cuisine, il suffit de mettre ces 12 ingrédients dans l’assiette d’un collaborateur, il aurait alors du plaisir et ce plaisir le rendrait plus performant. Recevant des messages promotionnels, ma première réaction a été très négative : “Encore un marchand de rêve, de bonheur,… avec la méthode à 2 centimes…yaka, faukon,..”. Ensuite, je me suis dit, c’est tellement énorme qu’il n’y a que deux options :

Casino prescrit le management bienveillant, Gérer et Motiver son équipe La bienveillance est à la mode. Les blogs et les livres se multiplient sur le sujet, et, au lendemain des attentats, les managers sont appelés à entourer avec « bon sens et bienveillance » les salariés. Faut-il en déduire que le management était jusqu'ici malveillant ? « Plus la crise s'aggrave, plus forte est la tendance à un management désincarné et mécaniste prétendument imposé par la nécessité de tenir la bride », constate Yves Desjacques, DRH de Casino. « Alors que la recherche de sens n'a jamais été forte compte tenu de l'effondrement des convictions politiques, morales ou religieuses, il ne faut pas que l'entreprise considère que les questions d'épanouissement et de bonheur au travail ne sont pas de son ressort, réduisant le lien social au contrat de travail », s'insurge le DRH qui sonne le tocsin dans la préface du « Bonheur dans ordonnance », signé par l'ex-urgentiste Philippe Rodet.

Les bases d'une fiche de poste efficace "La fiche de poste ? C'est un outil indispensable à la gestion de mes recrutements et une base de travail pour l'entreprise", résume Ramzi Laïb, cofondateur de YouFID (raison sociale : Woappy), concepteur d'une application de fidélisation client pour les commerçants. Le dirigeant de cette TPE parisienne a progressivement embauché du personnel technique, administratif et commercial jusqu'à compter aujourd'hui dix salariés. Pour lui, hors de question de se passer de ce document, qui présente une triple utilité : clarifier les missions du collaborateur, cadrer les recrutements et servir de base objective pour l'entretien annuel afin de comparer les missions décrites avec leur réalisation effective.

Management de l'entreprise Les principes Définition du management Le management de l'entreprise englobe toutes les notions nécessaires (connaissances, méthodes, techniques) pour gérer une organisation, selon une direction donnée, tout en assurant le niveau de performance prévu. Etymologie : de l'anglais to manage, "manier", "diriger", un terme probablement lui-même d'origine italienne : "maneggiare" dans le sens de contrôler un cheval. Qu'est-ce que le management ? Le management de l'entreprise couvre de multiples aspects. Areva : EDF présente sa note, Engie affiche ses ambitions LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Jean-Michel Bezat Dans le grand jeu qui se déroule autour du sauvetage d’Areva, lesté d’un lourd passif et ébranlé par une perte de 4,8 milliards d’euros en 2014, un acteur occupe le devant de la scène : EDF. Et son PDG, Jean-Bernard Lévy, a fait un pas de plus, vendredi 22 mai, en adressant au président et au directeur général d’Areva, Philippe Varin et Philippe Knoche, une « offre indicative » – un peu supérieure à 2 milliards d’euros, selon Les Echos – pour reprendre Areva NP, spécialiste de la conception, de la fabrication et de la maintenance des réacteurs nucléaires. Cette offre sur l’ex-Framatome exclut le passif du groupe, notamment les risques liés au chantier de l’EPR finlandais d’Olkiluoto, qui pourrait obtenir une garantie de l’Etat. Lire aussi : Areva, chantier de démantèlement

"Les managers doivent être des leviers du bonheur au travail" La position de manager est centrale dans l'entreprise, mais elle est souvent réduite à la posture du gestionnaire dont le souci premier est de contrôler que ce qui doit être fait est bien fait, dans les temps et dans les limites du budget. Quand il est trop focalisé sur ses tableaux de bord, ses indicateurs et ses plannings, le manager délaisse deux postures essentielles à sa fonction: celle du leader qui donne le sens et la vision; celle du coach qui vise à développer le potentiel des personnes. Ces trois postures ne sont pas tenables simultanément sans une délégation préparée et maitrisée qui permet au manager d'assumer toute la dimension de sa responsabilité et de favoriser les conditions du bonheur au travail pour chacun des membres de son équipe. Les salariés entre "burn-out" et "bore-out"

Les 7 pratiques managériales les plus innovantes du Monde Se remettre en cause n'est pas naturel... Innover peut s'avérer extrêmement difficile lorsque les habitudes de travail sont bien ancrées. La crise et toute la remise en cause qu'elle engendre ne serait-elle pas l'occasion de repenser ses pratiques managériales ? Si la direction par objectifs et les procédures sont efficaces dans un monde linéaire et prévisible, elles freinent les entreprises dans un contexte plus qu'incertain. Si les salariés recherchaient la réussite professionnelle pour pouvoir se payer une Rolex avant 50 ans, ils considèrent à présent le travail comme une source d'épanouissement personnel. Comment concilier performance et épanouissement ?

Burn out : quels sont les métiers à éviter ? LE SCAN ÉCO - D'après une étude du cabinet Technologia, plus d'un travailleur français sur dix serait touché par ce syndrome pas encore reconnu comme maladie. Parmi l'ensemble des actifs occupés, 3,2 millions d'entre eux seraient en situation de travail excessif et compulsif, rapporte l'étude sur le syndrome d'épuisement réalisée par le cabinet d'expertise Technologia. Soit,12,6% de la population active occupée française présenterait ces deux phénomènes provoquant un risque élevé de développer un syndrome d'épuisement professionnel couramment nommé burn out. Les agriculteurs exploitants sont ceux qui sont les plus touchés: près d'un quart d'entre eux. 60% des agriculteurs expriment une compulsion à travailler, due à «l'absence d'alternative, l'isolement ou la volonté de rester dans la course coûte que coûte», évoque l'étude.

Related: