background preloader

La « nomophobie », ou la peur panique de se retrouver sans téléphone portable

La « nomophobie », ou la peur panique de se retrouver sans téléphone portable
Pendant un déjeuner avec une amie, Russell Clayton, doctorant à l’université du Missouri, a la surprise de voir sa convive le laisser précipitamment parce qu'elle a oublié son téléphone portable. Interloqué, il a l'idée de se pencher sur le sentiment de manque, voire de peur, qui habite certaines personnes lorsqu'elles sont séparées de ces petits objets devenus visiblement indispensables. Le téléphone portable est devenu "une extension de nous-même", à la manière du sonar de certains animaux, si bien qu’on peut parler d’"iSelf", de "soi connecté".Privé de son mobile, la personne souffrant de "nomophobie" a l’impression d’avoir perdu une part d'elle-même, et cela "peut avoir un impact négatif sur ses performances mentales". Psychologiquement diminué Pour ses expériences, Clayton a fait appel à des étudiants. Cette angoisse avait déjà été identifiée en 2013 dans un sondage de la société anglaise d’enquêtes en ligne YouGov, qui travaillait sur le sujet depuis cinq ans :

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/01/23/la-nomophobie-ou-la-peur-panique-de-se-retrouver-sans-telephone-portable/

Related:  Téléphone portable et comportement social des jeunesConséquences néfastes d'utilisation des appareils électroniquesBlogs et forumsmansuy_groupeb_psyAID

Les adolescents, une génération hyper connectée en présentiel comme en virtuel Les adolescents privilégient les rencontres en présentiel. Ils se sentent plutôt bien dans leur peau et aspirent à devenir des adultes. Voilà deux des constats du dernier « baromètre Bien-être des adolescents » réalisé par Ipsos Santé pour la fondation Pfizer. L’étude porte sur 807 adolescents de 15 à 18 ans et 822 adultes de 25 ans et plus interrogés par Internet.

La qualité du sommeil étroitement liée au temps passé sur un écran, selon une... Les adolescents qui passent beaucoup de temps devant les écrans (téléviseurs, ordinateurs, tablettes, téléphones portables, consoles de jeux), dorment moins longtemps et ont plus de mal à s'endormir, selon une étude publiée mardi. Réalisée sur 10 000 jeunes Norvégiens âgés de 16 à 19 ans, l'étude a notamment montré que les adolescents les plus accros aux écrans avaient un risque accru de mettre plus d'une heure à s'endormir. Ce risque est augmenté de 49% chez ceux utilisant un écran pendant plus de quatre heures par jour (en dehors des heures scolaires) par rapport à ceux l'utilisant pendant moins d'une heure. Le risque était maximum pour ceux regardant leurs écrans dans l'heure précédant le coucher, selon l'étude publiée dans la revue médicale en ligne BMJ Open.

Cyberdépendance appel au secours ! - Aide et Entraide Coucou Sophie, Je trouve génial que tu le reconnaisses Sophie, ce vide qui t'habite. Ca me renvoye à une période de ma vie, ou je ne l'avais pas analysé ainsi,mais je suis tombée comme dans un gouffre. Un grand gouffre,qui me faisait même me lever la nuit et écrire, écrire,beaucoup écrire..Je ne sais combien de personnages se sont joués en moi,à travers moi..j'ai laissé faire, j'ai laissé dire.Mais ce qui est important, et le plus important Sophie,c'est la CONSCIENCE que tu en as, de ce qui se passe. C'est la conscience qui permet d'équilibrer les choses un moment donné. Tu vas peut-être trouver des personnes qui vont te dire comment il faut faire,j'ai abandonné ça.Ce qui fonctionne chez moi, c'est juste ETRE CONSCIENT,continuer à regarder ce qui se passe.

Journées mondiales sans téléphone portable : pour nos ados, un téléphone "c'est comme une mini-télé" La 17e édition des journées mondiales sans téléphone portable a lieu lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 février. L'occasion de décrocher de l'écran de nos mobiles. Mais cet objectif n'est pas toujours facile à atteindre, puisque six Français sur dix consultent leur mobile dans la première heure qui suit leur réveil, révèle une étude du cabinet Deloitte. Les jeunes n'échappent pas à cette tendance. Franceinfo vous emmène dans le téléphone portable de nos adolescents. Devant l'entrée d'un collège parisien, nous retrouvons Linda, Victoire, Etienne et Diego.

Les écrans et les enfants: le coût caché de l'exposition précoce Par Geneviève Guérin, analyste-recherchiste dossier devenir et être parents à l’ASPQ, et Jacques Brodeur, conseiller en éducation médiatique et promotion de saines habitudes de vie Tous les intervenants en santé publique connaissent le lien entre sédentarité et obésité. Qui n'a pas remarqué que l'activité sédentaire la plus courante chez les enfants et les adolescents est la télévision? La télé seulement? Non, puisqu'au cours de la dernière décennie, d'autres écrans sont venus capter l'attention des enfants et des ados: les jeux vidéo, l'ordinateur, la tablette numérique et les petits écrans tels que DS et téléphones intelligents font plus que jamais partie de leur vie. Que disent les experts?

Internet a-t-il créé de nouvelles maladies mentales? Les psychiatres américains sont divisés sur la question. Garnett Spears a passé une grande partie de sa courte vie dans les hôpitaux. Lacey, sa mère, l’a trimballé de ville en ville et de docteur en docteur à mesure que la mystérieuse maladie dont il était atteint s’aggravait. L’année dernière, il est mort à l’âge de 5 ans. Téléphone portable : les Français de plus en plus accros En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies Élections 2017 Rechercher un résultat

iPad, tablette: les effets négatifs sur la santé Candy Crush - 1. Corps humain - 0. Trop utiliser sa tablette tactile, a fortiori dans des positions pas toujours naturelles, n'est pas sans risque pour la santé. Nombre d'utilisateurs se plaignent ainsi régulièrement d'avoir les mains engourdies, les yeux fatigués, le dos en compote ou des troubles du sommeil.

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ? L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Parmi celles-ci, celle des conséquences éventuelles sur la santé des joueurs apparaît, aux yeux de la représentation nationale, comme primordiale. L'objectif que se sont fixés les députés GROSSKOST et JEANNETEAU est donc d'étudier les mécanismes qui peuvent engendrer une dépendance, à certains types de jeux, affectant la santé des joueurs.

Les ados et le portable, un phénomène de société La co-auteure de "Portable, la face cachée des ados", était l'invitée du Soir 3 ce vendredi 3 février. Cette enquête passe au crible ce phénomène de société. Le portable s'est imposé dans la vie des adolescents de plus en plus tôt par son aspect ludique, "notamment à travers des applications comme Snapchat ou même Instagram, qui permettent d'ajouter des filtres, des petits stickers, de sublimer son image, de s'amuser", souligne la journaliste Céline Cabourg, avant d'ajouter que le portable a aussi un aspect affectif : "C'est un peu le nouveau journal intime qu'on utilisait avant". Ce portable est pour les ados multifonctions. Il leur sert à communiquer, mais plus à téléphoner. Certaines de leurs fonctionnalités sont plutôt utiles et positives, comme "les groupes de travail qui passent par la messagerie de Facebook, Messenger, et qui sont dédiés à l'école, c'est-à-dire qu'ils y font leurs devoirs, ils échangent leurs copies, ils révisent.

Malades des écrans Vous lisez probablement cet article sur votre iPad. Peut-être dans votre lit, avant de vous coucher, la tête inclinée, dans l’obscurité. Vraiment pas de quoi mériter des morceaux de robot aux yeux de plusieurs spécialistes de la santé. Les tablettes électroniques – et téléphones intelligents – ne sont sur le marché que depuis quelques années et, déjà, des voix s’élèvent pour mettre en garde contre les effets sur la santé de leur mauvaise utilisation. État de la situation. Le sommeil

Comment vaincre la cyberdépendance ? (Satisfaction ou compulsion) D. Comment "décrocher" Même lorsqu'on en fait un usage tout à fait compulsif, Internet n'est donc qu'un moyen. Il sert à nous procurer ce qu'on ne parvient par à obtenir autrement.

Bonsoir Merci pour cet article, qui met en lumière non plus des comportements addictifs "isolés" mais l'émergence d'une société toute entière qui tend à s'inscrire dans la cyberdépendance. Karine by karine_grouped_psy Feb 15

Bonsoir, c'est impressionnant ce terme pour cette nouvelle dépendance, qui est de plus en plus courante et qui peut se trouver chez tout le monde. encore merci pour cet article Marion by sellier_groupea_psy Feb 15

Bonsoir, Oui, intéressant et original cet article sur une nouvelle forme de phobie, qui commence à être scientifiquement reconnue. Merci pour ce partage. by jurand_groupea_psy Feb 15

Related: