background preloader

Les Français et la lecture - Études et rapports du CNL - Ressources - Site internet du Centre national du livre

Les Français et la lecture - Études et rapports du CNL - Ressources - Site internet du Centre national du livre
Mardi 21 mars 2017, le Centre national du livre a rendu publique son étude "Les Français et la lecture", conduite par Ipsos. Dès 2015, Vincent Monadé, président du CNL, a confié à Ipsos la mise en œuvre d’un baromètre bisannuel portant sur un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus, interrogé par téléphone. Ce baromètre a pour objectif de : Suivre l’évolution des pratiques et des perceptions de lecture des Français vis-à-vis du livre et de la lectureMieux comprendre les raisons d’éloignement et de la baisse de la lectureFaire venir ou revenir à la lecture les publics qui en seraient éloignés Voici les principales conclusions à retenir : Des Français toujours autant lecteurs, voire plus lecteurs qu’en 2015. Pour Vincent Monadé, président du Centre national du livre, « Les Français lisent autant qu’en 2015, c’est une bonne nouvelle. Lisez ou téléchargez l’étude 2017 « Les Français et la lecture » Consultez l’infographie

http://www.centrenationaldulivre.fr/fr/ressources/etudes_rapports_et_chiffres/les_francais_et_la_lecture/

Related:  Numérique dans le monde du livreLa lectureBibliothèquesPratiques de lecture des françaisPratiques de lecture

Les Français et la lecture – On lit plus en papier et numérique – Chiffres clés Infographie – Le Centre National du Livre (CNL) et Ipsos ont dévoilé mardi, une étude passionnante sur les français et la lecture. 91% de la population déclare lire des livres. Depuis la dernière étude en date, les Français lisent plus aussi bien des livres imprimés que des ebooks. Voici les chiffres clés révélés par Le CNL suite à l’enquête réalisée par Ipsos voir les résultats 2015 ici . Un grand appétit ! Le Nouvel Obs : "Les Français et la lecture" A trois jours du Salon du Livre de Paris, le Centre National du Livre (CNL) et l’institut Ipsos ont braqué leurs feux sur nos habitudes de lecture. Bilan du sondage : mitigé, car si nous lisons de moins en moins, l’attachement que nous portons à cette activité demeure important. État des lieux en quatre questions. Les Français lisent-ils? Oui.

Pour la Cour de justice de l'UE, le prêt d'ebooks en bibliothèque est assimilable au prêt en format papier - Politique Le prêt au format numérique est-il assimilable au prêt d'un livre papier ? La Cour de Justice de l'Union Européenne a tranché pour le oui. Ce jeudi 10 novembre, la Cour de Justice de l’Union Européenne devait clarifier sa position sur le prêt des livres numériques, suite à une demande émanant des Pays-Bas. Les revues de sciences humaines et sociales (1) : une économie fragile Les revues de SHS : une faible rentabilité Les revues de SHS ont évolué, tout comme les livres, et pour les mêmes raisons, vers des publications de plus en plus nombreuses et spécialisées. À cette différence près qu’elles intéressent traditionnellement assez peu les gros éditeurs en raison de leur faible rentabilité, qui n’est pas nouvelle, mais qui ne s’est pas améliorée avec le temps. C’est la raison principale pour laquelle les éditeurs généralistes qui sont encore bien présents sur le marché du livre de SHS sont presque absents de celui des revues, qui n’ont d’ailleurs pas été évoquées, malgré leur situation dégradée, au cours du débat sur la crise de l’édition de SHS. Ainsi, le groupe Hachette ne dispose que des 17 revues d’Armand Colin, le groupe Editis possède les 9 revues de La Découverte, le groupe La Martinière-Le Seuil, 4 revues, et Gallimard-Flammarion, 2.

Enquête sur la lecture de romans Pingz Man, CC BY 2.0 Menée par Marco Caramelli, chercheur à l'INSEEC, l’enquête sur la lecture de romans touchera ces différents sujets et bien d’autres. « L’un des objectifs finaux sera de proposer des moyens d’inciter les Français à lire davantage, cause que nous considérons d’utilité (de santé ?) publique », explique-t-il. Y répondre prend moins de 5 minutes lorsqu’on est un petit lecteur (ou un non-lecteur) de romans, et une vingtaine de minutes lorsqu’on est un lecteur régulier.

Droits d’auteur et lectures publiques : les bibliothécaires invoquent les droits culturels Après avoir rencontré la Société civile des éditeurs de langue française (SCEF), le 14 novembre 2016, pour un premier tour de table relatif aux droits d’auteur sur les lectures en public, l’Association des bibliothécaires de France (ABF) affûte ses arguments. Exception totale pour les bibliothèques Dans un communiqué publié le 17 novembre, les bibliothécaires repoussent officiellement la perspective, pour leurs collectivités, de payer des droits sur les lectures en public organisées dans le cadre de leurs programmations culturelle : une exception totale en faveur des bibliothèques nous semble la meilleure solution. les lectures publiques et les heures du conte relèvent de plusieurs droits culturels reconnus par la Déclaration universelle des droits de l’homme tel que le droit de participer librement à la vie culturelle. Cette référence aux droits culturels est loin d’être anodine dans la mesure où ces droits figurent dans la loi NOTRe du 7 août 2015 (article 103).

Pour une République numérique La loi pour une République numérique a été publiée au Journal officiel du 8 octobre 2016. Cette nouvelle loi prépare notre pays à saisir les opportunités, et à relever les défis, de la transition numérique. Elle permettra de : libérer l'innovation en faisant circuler les informations et les savoirs, pour armer la France face aux enjeux globaux de l'économie de la donnée ; créer un cadre de confiance clair, garant des droits des utilisateurs et protecteur des données personnelles ; construire une République numérique ouverte et inclusive, pour que les opportunités liées à la transition numérique profitent au plus grand nombre. #LoiNumérique : "cette loi réaffirme que toutes les données produites par l'État sont des biens publics" Ce qu'il faut retenir de la loi #République numérique Favoriser "la circulation des données et du savoir" (Titre I)

BBF : La lecture publique en France Le 18 novembre 1966, un Comité interministériel, présidé par le Premier ministre, mettait à son ordre du jour les problèmes de la lecture publique en France. Ce comité décidait de confier à un groupe de travail l'étude approfondie de ces problèmes et la recherche des moyens propres à les résoudre. Le groupe de travail que présidait M. Étienne Dennery, directeur des bibliothèques et de la lecture publique, et dont étaient membres M. Poindron, inspecteur général des bibliothèques, adjoint au directeur des bibliothèques et de la lecture publique et M. Fillet, conservateur de la Bibliothèque municipale de Tours et directeur de la Bibliothèque centrale de prêt d'Indre-et-Loire, réunissait des représentants de divers ministères et organismes intéressés par la question du livre et de la lecture (Affaires culturelles, Jeunesse et sports, Intérieur, O.R.T.F).

Jeux vidéo en bibliothèque : comment les structures municipales accueillent les joueurs - Pop culture Certaines bibliothèques et médiathèques s'efforcent de proposer des espaces jeux vidéo dans leurs locaux. Un processus lent et semé d'embûches. Nous avions déjà exploré le gigantesque travail de la Bibliothèque Nationale de France dans l’archivage du patrimoine vidéoludique en France.

Cette étude, confiée à l’Ipsos par le CNL et menée à l’échelon national, a pour objectif de mieux connaître et comprendre, tant le grand public que certaines populations cibles (notamment les 15-24 ans et les non-lecteurs), dans leurs rapports au livre et à la lecture, à travers l’analyse de leurs pratiques, de leurs perceptions ou de leurs sources de prescription. by pascaline_tesniere Mar 7

Une étude récente, datée de mars 2015, qui a pour objectif d'analyser les rapports des français au livre et à la lecture, à travers l’'observation de leurs pratiques, de leurs perceptions ou de leurs sources de prescription. by elise2201 Mar 7

Related: