background preloader

Charlie Hebdo : qui sont ces sites qui vous parlent de complot ?

Charlie Hebdo : qui sont ces sites qui vous parlent de complot ?
Au moins deux communautés Contacté par Rue89, Guilhem Fouetillou, cofondateur de Linkfluence, société spécialisée dans l'analyse du Web social, insiste sur le fait qu'il faut distinguer deux communautés, poreuses mais aux stratégies différentes : les « alter-info », qui réécrivent l'histoire ; les sites de la « ré-information », tels que Fdesouche, qui se contentent de mettre en relief des faits divers en estimant que ceux-ci parlent d'eux-mêmes. Les attaques terroristes des 7, 8 et 9 janvier ont donné une nouvelle visibilité aux sites relayant des thèses complotistes. La « complot-sphère » française est constituée d’une myriade de sites et de blogs. Souvent, ces sites se pompent des articles ou des bouts de texte. La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive. Au sommaire : Media-presse-info « Il fallait mettre un coup d’arrêt à tout ça » Capture d’écran de la page d’accueil de Media-presse-info La présentation est propre, quasi professionnelle. Les signatures sont des pseudonymes. Panamza Related:  Education aux médias et à l'informationThéorie du Complot - A ClasserInfopollution : hoax, fake, rumeurs, théorie du complot...

« Théorie du complot » et coïncidences troublantes Dans le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique », nous proposons de se frotter à l’analyse critique de façon concrète, amusante et réellement constructive. Voici un nouveau support pour envisager les scénarios complotistes basées sur des coïncidences présentées comme « troublantes »… Le thème n°4 du livret propose de traiter des prémonitions, hasards et coïncidences « extraordinaires ». Ce montage de l’émission Le Before sur Canal+ du 30/01/2014, offre un exemple simple, drôle et efficace pour illustrer une présentation orientée de données qui laissent penser à un complot. Cette vidéo peut constituer l’amorce de l’atelier pratique « Quand on cherche, on trouve ! « Le complot » est devenu une chronique régulière dans l’émission et mérite un détour. NdR : pour la différence épistémologique entre scénario et théorie, voir ici.

Cartographie de l’extrême droite française (mise à jour 2015) À quoi ressemble l’extrême droite aujourd’hui ? Pas facile de répondre. C’est pourquoi, pour la quatrième année, nous proposons sous forme de schéma une cartographie actualisée des principaux groupes ou partis nationalistes, racistes et réactionnaires, regroupés par “famille”. En attendant une version interactive sur le site d’ici quelques semaines, vous pouvez déjà la commander en version papier ici, ainsi que d’autres nouveaux argumentaires, dont l’un sur les idées reçues sur l’antifascisme, que nous présenterons d’ici quelques jours. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, d’autant que les positions idéologiques des uns et des autres ne peuvent plus suffire pour comprendre leurs liens, tant ces groupes sont capables d’alliance improbables ; leur importance numérique ou leur popularité sur internet peuvent, dans un sens comme dans l’autre, nous tromper sur leur importance réelle. Les institutionnels Les modernes Les bourrins Les anti-FN Les nostalgiques

Comment des faux sites d'information profitent de la peur d'Ebola en France De Roubaix à Oyonnax, de Blois à Nantes, de fausses alertes au virus Ebola se propagent en ligne. Derrière ces rumeurs rapidement démenties, on retrouve le même site : Actualités.co. Sur Actualités.co, on retrouve des fausses brèves intitulées "Cas d'Ebola sur Blois : la ville peut être en quarantaine", "ALERTE : le virus Ebola se répand à Paris" ou "Cas confirmé d'Ebola à Mons ... La ville en quarantaine?". Ces fausses informations sont des blagues écrites par des internautes. Cependant, ces fausses infos sont ambiguës. Quelques secondes après avoir cliqué sur une brève, un chaton apparaît avec la mention "Tu y as vraiment cru ?" Conséquence : Les hôpitaux, les mairies, la presse locale, reçoivent des coups de fil de personnes alarmées et doivent rapidement démentir. Après quelques jours, on remarque que certaines blagues n'existent plus (mais on peut les retrouver grâce à l'URL restante). La brève sur un cas Ebola à Blois a disparu du site © Capture d'écran Actualités.co

On te manipule - Démonter la théorie du complot Hoax, rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations abondent sur internet. Parfois la désinformation va plus loin, et prend la forme de pseudo-théories à l’apparence scientifique qui vous mettent en garde : "On te manipule !" A en croire ces "théoriciens" du complot, États, institutions et médias déploieraient des efforts systématiques pour tromper et manipuler les citoyens. Il faudrait ne croire personne… sauf ceux qui portent ces thèses complotistes ! Étrange, non ? Contenu publié sous le Gouvernement Valls II du 26 Août 2014 au 11 Février 2016 Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences | Le CorteX (COllectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences) est un collectif né en 2010 à Grenoble, Marseille et Montpellier. Son but est de réunir tous les acteur

Les cinq familles de contribuables grecs Au-delà des bons et des mauvais payeurs, c’est tout un système fiscal, corrompu et injuste, qu’il faut révolutionner. «Je pense que les Grecs doivent commencer à s’entraider collectivement.» Le 26 mai 2012, Christine Lagarde provoque la colère des Grecs en leur demandant de payer leurs impôts, et en les comparant à des enfants africains, jugés plus méritants. (On apprendra le lendemain que la directrice du FMI, qui touche 550.000 euros par an, est exonérée de taxe sur le revenu en tant que fonctionnaire internationale.) Lagarde a visé l’arbitraire qui prévaut dans les statuts fiscaux, et tout particulièrement en Grèce. Quant au peuple, il refuse de donner ses derniers euros à une administration qu’il juge avariée. Les bons payeurs Malgré les clichés, une majorité des Grecs se sont toujours acquittés de leurs impôts. Alors que les salaires et les retraites ont été sévèrement revus à la baisse depuis deux ans, de nouvelles taxes et des hausses d’impôts sont régulièrement dévoilées.

Quelques conseils pour ne pas vous faire avoir sur Internet - France Inter Si vous avez cliqué ou partagé cet article sans en lire le contenu, c'est que vous avez VRAIMENT besoin d'en lire le contenu. Pour ce dernier épisode de Campagne.com, après trois mois à décrypter la communication politique sur les réseaux sociaux, voici quelques conseils pour ne pas vous faire avoir sur Internet, et pour décrypter vous-même tout ce qui se passe dans cet océan d'informations. Premier filtre : qui écrit ? D'abord, est-ce la bonne personne ? Contrairement à une époque pas si lointaine, Internet vous fournit aujourd'hui un certain nombre d'indices. Sur Twitter, par exemple, ça passe par le fameux petit macaron bleu "Compte certifié" à côté du nom, qui vous permet de savoir si la personne est bien qui elle prétend être. Dans le cas d'un article, essayez aussi de savoir d'où il vient. Deuxième filtre : pourquoi ? En règle générale, quand il s'agit d'un compte officiel politique, celui d'un candidat, d'un élu ou de son équipe, il faut toujours prendre des pincettes.

Attentats du 13 novembre : quelques conseils pour ne pas se faire avoir par les rumeurs Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Erreurs factuelles, approximations, psychose, anachronismes : le déroulé des évènements suivant les attaques à Paris et le dévoilement très progressif des informations par la police et la justice offre un terreau favorable à la propagation (tantôt délibérée, tantôt involontaire) de rumeurs et d’intox. Lire notre synthèse : 10 rumeurs et intox qui circulent après les attentats du 13 novembre Voici quelques conseils de base pour rester prudents avant de relayer les « informations » que vous voyez circuler sur les réseaux sociaux et dans les médias : Partez du principe qu’une information donnée sur le web par un inconnu est par défaut plus fausse que vraie.Fiez-vous plutôt aux médias reconnus, aux journalistes identifiés.

Esprit critique es-tu là ? La page dédiée aux ressources complémentaires pour le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique ». Présentation du livret : Un outillage critique est nécessaire aussi bien pour analyser l’information ou distinguer les contenus scientifiques de contenus pseudoscientifiques que pour trier les thérapies, déceler les mensonges à visée commerciale ou de propagande, ou prévenir l’intrusion dans la méthode scientifique d’idéologies comme le racisme, le créationnisme ou l’Intelligent Design… L’outillage présenté par ce livret sera utile à l’étudiant, à l’enseignant ou au chercheur, mais aussi à tous ceux qui souhaitent pouvoir se faire des opinions en toute connaissance de cause en se méfiant des mésusages médiatiques de la science. Sommaire Thème 1/ Les pouvoirs du corps Thème 2/ Les pouvoirs de l’esprit Thème 3/ Nos sens nous trompent Thème 4/ Prémonitions, hasards et coïncidences ‘extraordinaires’ Thème 5 : Les vidéos et photos de fantômes Thème 1

A City Where Everyone Works, There Is No Police, And The Salary Is 1200 Euros | Peaceful Warriors With virtually no police, crime or unemployment, meet the Spanish town described as a democratic, socialist utopia. Unemployment is non-existent in Marinaleda, an Andalusian village in southern Spain that is prosperous thanks to its farming cooperative. GARD Pro Not Registered On the face of it, the Spanish town of Marinaleda is indistinguishable from any other in its region. It’s also a democratic, anti-capitalist village whose mayor actively encourages shoplifting. Since the financial crisis began in 2008, Marinaleda has shot to fame — and so has its maverick mayor Juan Manuel Sánchez Gordillo, who earned the nickname,”The Spanish Robin Hood,” after organizing and carrying out a series of supermarket raids in a direct action protest last August. In an interview after the event, Gordillo, the democratically elected mayor since 1979, said it was not theft, but a non-violent act of disobedience. “There are many families who can’t afford to eat,” he argued.

Related: