background preloader

1,6 million d’euros remboursés par l'Etat à Nicolas Sarkozy

1,6 million d’euros remboursés par l'Etat à Nicolas Sarkozy
Médiapart révèle que l'État a remboursé 1,6 million d'euros de frais de personnel et 196.000 euros de loyer mensuel à Nicolas Sarkozy en tant qu’ancien président de la République. L'élu écologiste Raymond Avrillier, qui s'est procuré ces documents, dénonce un mélange des genres. Deux coffres forts, une armoire blindée, une Citroën C6V6 HDI Exclusive, un parc informatique tout neuf, du mobilier de prestige, 16.000 euros de loyer par mois : les privilèges accordés par l'État à Nicolas Sarkozy ont été dévoilés par Mediapart, qui a pu se procurer le détail des frais remboursés à l'ancien président de la République. 660.000 euros alloués à sept collaborateurs Coût total de la facture : plus de 570.000 euros, sans compter les 660.000 euros net par an alloués aux sept collaborateurs de Nicolas Sarkozy dans ses bureaux de la rue de Mirosmenil à Paris... Mélange des genres "On essaie de mettre Nicolas Sarkozy en difficulté parce qu’il dérange" - Sébastien Huyghe (UMP)

Marche contre le terrorisme - Comment Sarkozy s'est invité sur la photo La place de chacun avait été définie très strictement. En fonction de l’ordre protocolaire –un savant mélange de rôle (chef d’Etat, chef de gouvernement, roi, ministres…), de nombre de mandats, etc…-, chacun s’était vu assigner une place. François Hollande est donc encadré à sa gauche par la chancelière allemande Angela Merkel, située juste à côté du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et, à sa droite, par le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, lui même situé à côté du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. Au deuxième rang se tiennent les gardes du corps de ces chefs d’Etat et de gouvernement. Et juste derrière, on distingue, entre autres, le Premier ministre Manuel Valls et l’ancien président Nicolas Sarkozy, son épouse accrochée à son bras, mais en retrait, juste derrière lui. En une poignée de secondes, sous l’œil des caméras du monde entier, il progresse dans les rangs.

untitled Les Français ne sont pas très fiers de leur pays Selon une enquête de l'Institut CSA, un individu sur quatre déclare qu'il ne vivrait pas en France s'il avait le choix. Les Français ont une piètre vision de la France. Seuls 59% des Français ont une image positive de la France, loin derrière celle qu'ils ont de la Suède (89%), de l'Allemagne (78%), à un moindre degré du Royaume-Uni (67%) et des États-Unis (64%), selon une enquête de l'Institut CSA, réalisée auprès de plus de 2000 personnes. En Europe, les Français sont d'ailleurs les plus pessimistes sur leur avenir financier alors que dans le monde, seuls les Japonais sont plus déprimés. • Les jeunes Français, premiers expatriés L'attrait du changement se joignant à la peur de l'avenir, ce sont les jeunes, également les plus touchés par la pauvreté, qui sont les plus enclins à prendre le large pour la Nouvelle-Zélande ou la Chine. Toujours est-il qu'il faut être diplomé pour partir. • La France, plébiscitée pour sa qualité de vie

Bretagne : jugé pour avoir tenté de «violer» une voiture de gendarmerie 23 Mai 2015, 11h00 | MAJ : 23 Mai 2015, 11h17 Un jeune homme de 22 ans, totalement ivre, a tenté de «violer» une voiture de gendarmerie en juillet dernier. Vendredi, il est passé devant le tribunal correctionnel. Illustration. L'histoire a provoqué un fou rire généralisé du tribunal correctionnel de Brest, vendredi. Totalement ivre, il s'était placé derrière la voiture avant de mimer un acte sexuel dans le pot d'échappement du véhicule... L'acte a été qualifié d'«automophilie» par le procureur de la République, d'après «Ouest France», ce qui a provoqué l'hilarité du tribunal. Une histoire cocasse donc mais tout de même assez sérieuse pour qu'une expertise psychiatrique soit ordonnée pour «quelqu'un de très bourré et qui faisait n'importe quoi».

l’étrange culte du remaniement | Classe éco Partout dans le monde, même dans les pays aux institutions chroniquement instables, un gouvernement reste en place (à quelques accidents de parcours près) jusqu'à ce qu'il soit renversé par une élection ou un changement de coalition au parlement. L'idée d'un remaniement ministériel - changer de gouvernement sans raison institutionnelle, alors que la majorité qui l'a mis en place est toujours là - est une spécificité française. Cependant, si l'on sort des questions politiques, il y a d'autres activités dans lesquelles on pratique l'éviction du leader en cas de mauvais résultats, pour obtenir un électrochoc. Dans les entreprises, les actionnaires virent les PDGs dont les performances sont médiocres. Cette frénésie de licenciements d'entraîneurs dans le football a apporté aux économistes ce qu'ils apprécient tout particulièrement : une floraison de données pour faire des tests économétriques. Et en politique française, on peine à voir l'impact positif des remaniements ministériels.

Le maître espion de la DGSE à Beyrouth loge sa belle-famille dans une planque française LE MONDE | • Mis à jour le | Jacques Follorou Il n'est pas toujours aisé de concilier retrouvailles familiales et vie d'agent secret. Ces considérations domestiques, quelque peu éloignées de l'image mystérieuse attachée à ce métier, ont occupé, ces dernières semaines, les hautes instances du renseignement français. Il leur a fallu, en effet, gérer ce qu'elles ont qualifié, en interne, d'un « manquement aux obligations liées à la fonction ». Le problème posé peut tout autant faire sourire qu'indigner, selon les points de vue. Sans doute confronté à un souci de logistique et d'hébergement pour les parents de sa femme, l'intéressé paraît donc avoir pris quelques libertés avec des règles de sécurité internes pourtant draconiennes.

« On nous traite de cochonnes, mais c’est plutôt sympa » | En danseuse PUBLICITÉ/MARRONNIER - Y a-t-il encore quelqu’un qui pense sincèrement que le Tour de France est une course à vélo ? En ce jour de repos pour les cyclistes, intéressons-nous au grand bazar qui les encercle, et qui constitue en fait l’essence de la Grande Boucle : la caravane publicitaire. Soit un cortège de près de deux cents véhicules aux couleurs de différentes marques qui emprunte la même route que les sportifs, avec une heure d’avance. Comment t’es tu retrouvée dans cette caravane ? C’est une bonne situation, ça, hôtesse Cochonou ? La légende veut que la caravane soit le lieu de tous les excès, que vous fassiez d’énormes orgies le soir. En quoi consiste exactement ton métier ? Ce n’est pas trop épuisant ? Est-ce que ça rend fou d’entendre la musique Cochonou toute la journée ? Il ne t’arrive jamais de la fredonner sous ta douche ou avant de t’endormir ? Tu ne prends pas trop de coups de soleil à force de passer la journée à l’extérieur ? Comment faites-vous quand il pleut ? Henri Seckel

Jérôme Cahuzac : "J'ai été pris dans une spirale du mensonge" - Pale Moon Après avoir soutenu le contraire, à maintes reprises, sur les réseaux sociaux ou à l'Assemblée nationale, et même "les yeux dans les yeux" au président de la République, l'ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac a finalement reconnu mardi après-midi, sur son blog, qu'il détenait bien un compte bancaire à l'étranger depuis vingt ans. "Par lettre du 26 mars 2013, j'ai demandé à Messieurs les juges d'instruction Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke de bien vouloir me recevoir afin que, délivré des obligations de ma fonction, je puisse enfin donner les explications qui s'imposent au regard de la détention à l'étranger d'un compte bancaire dont je suis le bénéficiaire depuis une vingtaine d'années", écrit-il. "J'ai rencontré les deux juges aujourd'hui. Ce dernier a précisé que le compte incriminé, ouvert dans un premier temps chez UBS en Suisse, "a été transféré [dans une succursale de cet établissement] à Singapour en 2009" et qu"'il n'a pas été abondé depuis 2001".

Votre moteur est allumé Depuis quelques temps je me prends par la main pour dire aux gens d’éteindre leur moteur devant la boulangerie. Je leur explique très gentiment sur le mode de la surprise que leur moteur est allumé. La plupart me répondent je sais. Ils savent. Une obèse hier soir dans sa Peugeot la clope à gauche le tactile à droite, récupérait d’une journée commerciale à vendre des chaudières, comme le disait si bien sa portière, quand j’ai frappé au carreau. Madame vingt-cinq ans cholesterol me fait bien comprendre que consumer les réserves d’énergie fossile de la terre entière lui fait comme une belle jambe, du genre ni chaud ni froid au point où elle en est. Aujourd’hui même topo. Je continue. Sur le parking du gymnase, j’ouvre ma portière. J’en souffre depuis pas moins que tout à l’heure, tant d’années d’évolutions, de Toumaï à Lucie en passant par Anémone Giscard d’Estaing, pour comprendre à quel point la démocratie contemporaine a comme un défaut. Tant de cons et si peu d’espoir.

Exception culturelle Son meilleur ami et colocataire, Leonard, est un physicien expérimental par conséquent régulièrement moqué par Sheldon, qui estime que l’expérience est mineure par rapport à la théorie au QI de 173. Tous les deux sont titulaires d’une thèse ils s’appellent d’ailleurs souvent «docteur» et éprouvent du mépris pour la formation de Howard, le troisième de la bande, simple ingénieur du pourtant prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Cette supériorité de la thèse par rapport au diplôme d’ingénieur est typique des États-Unis. Comment imaginer que dans une sitcom française deux docteurs de l’université de Paris-Sud XI puissent se moquer de leur ami, simple ingénieur de Centrale ou des Mines ? Tout droit tiré de cet article du Figaro sur The Big Bang Theory. Ajout 19h : Le Figaro devrait lire Le Figaro, en particulier cette interview de notre ministre : En Allemagne, l’embauche d’un jeune doctorant, c’est la norme.

«Plus tard, je veux être correspondant international» «Je lis Le Monde, j’écoute France Inter et regarde Le Grand Journal»«Je veux devenir journaliste parce que j’aime écrire»«Je veux être correspondant international»«Je ne sais pas comment s’appelle ce journaliste»«Je me méfie de ce que racontent les médias» Telles sont les cinq occurrences les plus entendues lors des oraux d’admission à l’Ecole de journalisme de Sciences Po pour le recrutement de la nouvelle promotion. Crédit: AA Consommation A la question «quels sont les médias que vous lisez/écoutez/regardez/consultez?» Parmi les quelque 110 étudiants admissibles vus lors de ces jurys, une poignée seulement dit consulter lequipe.fr – 70.586.309 visites en avril 2011 selon l’OJD, un seul déclare lire La Voix du Nord, et trois personnes citent Closer – c’était le jour où le magazine assurait que Carla Bruni-Sarkozy était enceinte. Côté lecture, alors que, l’année dernière, Le Quai de Ouistreham (éd. Motivation Projet professionnel Défiance «Vous vous trouviez au Caire en février 2011?

e pessimisme orgueilleux et chatouilleux des Fr Alain Juppé et Michel Rocard se sont quelque peu offusqués de la question que je leur ai posée toute à l'heure à L'Elysée: le grand emprunt n'est-il pas le signe d'un formidable échec, celui d'un pays qui s'endette jusqu'aux yeux sans pouvoir investir pour son avenir - sauf, justement, par un "effort exceptionnel" d'endettement supplémentaire? "Vous connaissez des grands pays européens qui ne sont pas en déficit aujourd'hui?", m'a sèchement répondu Juppé, alors que Rocard a invoqué un phénomène mondial, le "sacrifice de l'avenir dans la gestion publique face au capitalisme en mutation". Les deux ont ensuite reconnu qu'il n'était pas normal que l'Etat consacre 3/4 de ses dépenses à rembourser sa dette et à payer ses fonctionnaires, tout en laissant ses investissements chuter depuis des années. La réaction des deux ex-premiers ministres est assez typique. On peut s'interroger sur l'origine de ce trait d'esprit particulier.

Related: