background preloader

VIDÉO. Jamel Debbouze dans "Sept à Huit" sur TF1 : "La France c'est ma mère". J'ai pleuré

VIDÉO. Jamel Debbouze dans "Sept à Huit" sur TF1 : "La France c'est ma mère". J'ai pleuré
Jamel Debbouze dans "Sept à Huit". Une claque, merci (CAPTURE TF1) À la fin, un grand silence. On se regarde tous, gênés d'avoir pleuré devant "Sept à Huit". Pourtant, je ne m'y attendais vraiment pas. Quand j'ai zappé et que je suis tombée sur le début de l'interview de Jamel Debbouze par Thierry Demaizière, j'ai franchement trouvé cette invitation ridicule. Je n'étais pas convaincue Pourquoi l'humoriste serait-il le porte-parole de tous les musulmans de France ? J'ai quand même continué à le regarder, parce qu'il se passait quelque chose. Dans ses paroles, incroyablement fortes. Et puis j'ai donc eu des larmes qui ont coulé, devant un discours tellement juste, tellement fort, tellement beau. Tout est dit, et bien en plus Jamel Debbouze a tout dit, et il l'a bien dit. Concernant la marche du 11 janvier "En marchant, j’ai eu des manifestations d’amour, des gens sont venus m’embrasser, me dire qu’ils étaient pleinement avec nous, comme si j’étais représentatif de quoi que ce soit. Sur sa foi

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1308483-video-jamel-debbouze-dans-sept-a-huit-sur-tf1-a-diffuser-dans-toutes-les-ecoles-vite.html

Related:  Charlie Hebdo, janvier 2015 : en parler avec les jeunesEducation aux médias

Comment les journaux pour enfants parlent de Charlie Hebdo En une, des bonhommes tremblotant, les larmes aux yeux. Le Petit Quotidien, destiné aux 6-10 ans, dédie la couverture de son édition du vendredi 9 janvier à la rédaction de Charlie Hebdo. “Des journalistes tués par des terroristes à Paris” annonce sobrement le titre, accompagné de quelques précisions sur le nombre de morts, ainsi qu’un fait: “c’est l’attaque la plus meurtrière en France depuis 50 ans.” Charb, le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, collaborait avec les journaux pour enfants et adolescents Mon Quotidien et Le Petit Quotidien. Fiches pratiques webradio Utiliser la webradio avec ses élèves permet de développer des compétences transversales via la pédagogie de projet : validation du socle commun de connaissances et de compétences maîtrise de la langue : écriture de textes, expression orale culture numérique : éducation aux médias, utilisation des matériels de production et de diffusion social et civique : respect des consignes, travail en équipe, esprit d’appartenance autonomie et initiative : démarche de projet, mise en place de partenariats, écoute, prise de décision. Pour ce faire, 6 fiches pratiques technico / pédagogiques sont à votre disposition pour atteindre ces objectifs. Le matériel utilisé, décrit est celui des mallettes webradio disponibles via la plateforme CreaTICE. L’ensemble des logiciels utilisés sont sur la clé webradio. Pour vous former, plusieurs dispositifs sont à votre disposition :

Charlie Hebdo - Éduscol En remettant directement en cause la liberté de la presse, de la pensée et d’expression, l’attentat terroriste contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo du mercredi 7 janvier 2015 s’attaque directement aux grandes libertés fondamentales – non pas seulement occidentales, mais bien universelles – reconnues et définies par et dans la Déclaration universelle de droits de l’homme. Il convient en particulier de rappeler dans le contexte actuel que ce sont les populations du Proche et Moyen-Orient, largement musulmanes, qui sont aujourd’hui les premières et principales victimes de la montée de la violence islamiste intégriste. Dans ce contexte, notre mission éducative et de formation civique est mille fois confortée et l’histoire et la géographie comme disciplines portent une responsabilité toute particulière dans l’explicitation et la défense des valeurs qui fondent la nation et la République.

«Distinguer les idées qui choquent de l’incitation à la haine» «Que peut faire le droit après ce qui s’est passé ? Je vais essayer de répondre en reprenant le titre d’un de mes livres (1) : le droit peut permettre de résister, de responsabiliser et d’anticiper. Ou en tout cas y contribuer. L'éducation aux médias et à l'information Ce dossier a été coordonné par le Canopé-académie de Lyon et le Canopé-académie de Toulouse pour Savoirs CDI. La loi de refondation de l'école annonçait à la rentrée 2013 une « éducation renouvelée aux médias, à l’information et à l’usage responsable d’internet et des réseaux sociaux dispensée de l’école primaire au lycée » avec une forte empreinte numérique. Il s’agissait que les élèves acquièrent les « connaissances et compétences nécessaires à la maîtrise de l’information, devenue aujourd’hui une condition essentielle de l’accès aux autres savoirs ». Quelles conséquences au niveau didactique pour l’enseignant documentaliste qui participe depuis de nombreuses années à l’éducation aux médias d’une part, à l’éducation à la maîtrise de l’information d’autre part ? Des pistes pédagogiques sont proposées en un second temps, tout d’abord à travers le prisme des programmes du collège.

On ne peut pas comparer "Charlie" et Dieudonné : la liberté d'expression a des limites Dieudonné, le 11 janvier 2014 (M. EULER/SIPA). Depuis le 7 janvier, à chaque jour suffit sa peine, et son débat, autour de la liberté d’expression. Alors que les hommages se déroulent encore, et que les cérémonies n’ont pas encore eu lieu, il y en a un qui n’a pas tardé à sortir du bois pour se rappeler à notre souvenir, surfant sur la triste actualité pour revendiquer sa part de liberté d’expression. Certains commentateurs se sont engouffrés dans la brèche : si "Charlie Hebdo" incarne la liberté d’expression, pourquoi censure-t-on Dieudonné ? Classe radio » Un atelier pédagogique du CLEMI de Bordeaux Bienvenue sur le blog des classes radio. Pour cette année scolaire 2016/2017, la communauté s’agrandit de 11 nouvelles classes radio : 3 écoles élémentaires, 6 collèges et 2 lycées. Dans le même temps, 11 établissements décidaient de rester dans le dispositif initié par le Clemi Bordeaux en 2000. Une quinzaine d’établissements vole « de ses propres ailes » et mène en complète autonomie ses propres émissions radiophoniques. Des classes radio dans toute la région

L'islamophobie est-elle punie par la loi ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Delphine Roucaute et Madjid Zerrouky Lundi à Cologne, l'écrivain français Michel Houellebecq s'est défendu d'avoir écrit, avec son roman Soumission, un « livre islamophobe » mais a estimé qu'on en avait « parfaitement le droit ». Rien n'est moins sûr. Quelle définition ? Le terme « islamophobie » suggère à l'origine une peur collective de la religion musulmane. Mais il s'impose depuis quelques années comme l'ensemble des réactions de rejet vis-à-vis des personnes musulmanes (ou supposées telles).

Clemi Bordeaux Le Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information est «chargé de l'éducation aux médias dans l'ensemble du système éducatif» (décret du 28/03/2007). Culture médiatique et numérique Internet responsableLa large utilisation des réseaux sociaux par les jeunes et l'essor des médias participatifs nécessitent plus que jamais... ConcoursOpération académique ou nationale, le concours est un dispositif qui vous permet d'expérimenter sur une courte période... Organisation académique Le projet académiqueParticularités de l’académie de Bordeaux en matière d’éducation aux médias et à l’information Les classes médiasInitiées dans l’académie de Bordeaux en septembre 2008 à titre expérimental, ces classes reposent sur une...

«Charlie»: éthique de conviction contre éthique de responsabilité Le 14 janvier, l’interview de Caroline Fourest sur Sky News au sujet des attaques contre Charlie Hebdo s’est brutalement interrompue au moment où, à l’insu de son hôte, l’invitée a brandi le dernier exemplaire du journal pour en montrer la couverture au public britannique. La journaliste Dharshini David s’est alors excusée auprès des téléspectateurs qui auraient pu être «offensés» en rappelant que la politique de sa chaîne était de ne pas montrer les caricatures du Prophète. Cette censure a immédiatement déclenché des réactions d’indignation de la part des médias français et l’intéressée a parlé «d’une violence inouïe et d’une hypocrisie absolue». L’épisode s’inscrit dans un contexte plus large où deux pratiques éditoriales s’opposent. Les uns, notamment en France, considèrent qu’il est important de montrer pour défendre le droit d’expression. Le sociologue allemand Max Weber peut nous aider sur ce plan.

Related: