background preloader

« Le 'musulman modéré', une version actualisée du 'bon nègre' »

« Le 'musulman modéré', une version actualisée du 'bon nègre' »
Dès que la nouvelle du massacre tragique de Charlie Hebdo s’est répandue, la condamnation de l’horreur a été accompagnée, comme d’une sœur jumelle, par la mise en garde contre « l’amalgame ». François Hollande comme Nicolas Sarkozy ont utilisé ce mot. Sans oublier les cohortes d’invités des plateaux télé qui, la main sur le cœur, ont juré que les terroristes « ne représentent pas les 5 millions de musulmans de France ». Oui, l’islam de ces derniers est « modéré », ont opiné à l’unisson les animateurs vedettes. Ce discours n’est pas nouveau. C’est même un classique de la bien-pensance politico-médiatique, qu’on rejoue sans ciller après chaque attentat terroriste. Quand on dit « les cathos », on pense à une minorité de culs-bénits en marge du consensus social. Sauf qu’en les qualifiant de « musulmans », on les singularise déjà. L’islam, c’est d’une ridicule évidence, n’est inscrit dans le patrimoine génétique de personne. Bien sûr, il y a parmi ces populations des « vrais » musulmans.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/01/16/le-musulman-modere-une-version-actualisee-du-bon-negre_4557616_3212.html

Related:  Définition, analysesCharlie Hebdo 3Attentat contre Charlie Hebdo / et suitesPolitique divers

mobile.lesoir L’Europe entretient un rapport difficile à l’islam. Le poids d’une histoire où d’aucuns ne voient que de seules racines chrétiennes plutôt que des racines multiples continue à peser, de même que l’image dévoyée des islams (ou d’un islam aux multiples visages) souvent propagée en Europe aujourd’hui. L’islam divise Elles nourrissent non seulement le populisme et les nationalismes ambiants, mais aussi certaines politiques qui « exceptionnalisent » l’islam plutôt que le normaliser. La difficile mise en place d’un pluralisme des convictions sur le continent ou la projection sur l’ensemble des musulmans de la violence de quelques-uns entretient les peurs des Européens, mais cultive aussi les peurs et le repli auprès des musulmans eux-mêmes… Autant de défis pour la construction d’une citoyenneté responsable et d’un humanisme européen. Le sondage publié ce vendredi matin dans Le Soir le montre : l’islam divise.

Charlie: une manif à Angoulême pour le prof de Poitiers suspendu [vidéo] Mise à jour mardi à 9h: Les appels se multiplient pour soutenir le prof de philo de Poitiers suspendu, alors que des parents d'élèves l'accusent d'avoir perturbé la minute de silence dans son établissement. De nombreux élèves, actuels ou anciens, de Jean-François Chazerans, incrédules, témoignent de l'excellence de son enseignement et de son honnêteté sur un groupe Facebook qui a été créé.

Tenou'a Hommage à Elsa Cayat, la psy de Charlie - Texte prononcé par le rabbin Delphine Horvilleur lors des funérailles d’Elsa Cayat, le 15 janvier 2015, reproduit en accord avec la famille. Lire la version anglaise de ce texte / Read this text in English. Elsa avait l’habitude de commencer chacune de ses séances de thérapie, en disant à ses patients : « Alors, racontez-moi ! ». Alors j’aimerais que nous écoutions cette invitation qu’elle donnait à la parole de l’autre, et que nous racontions, même si ce cimetière est aux antipodes de son bureau en désordre, même si sa fumée de cigarette ne tournoie plus dans les airs. Racontons ici, en ce lieu, qui fut Elsa Cayat, ce qu’elle fut pour ses parents, ses frères et sœurs, pour sa famille, son compagnon, ses neveux, ses patients, ses collègues, pour sa famille de Charlie Hebdo, pour sa fille.

Pour la sociologue Nilüfer Göle, la France est avec l'islam dans la même situation que la Turquie il y a dix ans La directrice d'études à l'EHESS, autant respectée ici qu'elle est mise à l'index dans son propre pays, a beaucoup travaillé sur le rapport du monde musulman à la modernité. Comme souvent avec elle, Nilüfer Göle a récemment connu un étrange télescopage entre son histoire personnelle et la grande Histoire, entre la France et la Turquie. Et ce fut, dit-elle, «un jour noir».

Poitiers : les explications de Jean-François Chazerans après sa suspension par le rectorat - France 3 Poitou-Charentes polémique Le professeur de philosophie du lycée Victor Hugo de Poitiers a-t-il tenu des "propos inadmissibles" lors de la minute de silence demandée en hommage aux morts de Charlie Hebdo ? Suspendu, il fait l'objet d'une enquête pour "apologie d'actes de terrorisme". Voici son témoignage.

Schlomo Sand : « Je ne suis pas Charlie » Certaines caricatures publiées dans Charlie Hebdo, que j’avais vues bien antérieurement, m’étaient apparues de mauvais goût ; seule une minorité d’entre elles me faisaient rire. Mais, là n’est pas le problème ! Dans la majorité des caricatures sur l’islam publiées par l’hebdomadaire, au cours de la dernière décennie, j’ai relevé une haine manipulatrice destinée à séduire davantage de lecteurs, évidemment non-musulmans. La reproduction par Charlie des caricatures publiées dans le journal danois m’a semblé abominable. Islamophobie ou prolophobie ?, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, février 2015) Au lendemain des assassinats perpétrés à Charlie Hebdo et dans le magasin Hyper Cacher, des élèves ont refusé d’observer la minute de silence en hommage aux victimes. Un des arguments avancés par les récalcitrants touchait aux « deux poids, deux mesures » de la liberté d’expression en France : pourquoi parle-t-on autant de cette tuerie alors que des gens meurent dans l’indifférence au Proche-Orient ? Pourquoi Charlie Hebdo pourrait-il injurier une figure sacrée de l’islam quand Dieudonné se voit interdire de critiquer les juifs ? La question est jugée si cruciale que Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, a estimé, le 15 janvier dernier, qu’il était nécessaire de former les enseignants pour y répondre. Ce fonctionnement de la liberté d’expression est interprété de diverses manières. Certains le justifient par le génocide juif et un antisémitisme séculaire au sein de la société française, qui obligeraient à rester constamment sur ses gardes.

Charlie Hebdo ou le Check Point symbolique Le 11 janvier, il était entendu que nous étions tous Charlie, ou presque. Certes, mais lequel ? Est-ce le Charlie héritier de Hara Kiri, sans Dieu ni maître, anarchiste, libertaire, tirant à boulets rouges sur toute forme de sacré, qu’il soit religieux ou séculier ? Je suis Charlie, oui mais lequel ? Ou alors étions nous sommés d’être le Charlie de Philippe Val [1] ?

Les fous, l'apologie et nous Ces jours-ci, j’ai peur pour nos fous. Je sens que la société, toute à son obsession sécuritaire et qui pensait déjà très peu à eux, est en train de les oublier tout à fait. Pire, elle les assimile sans cesse aux terroristes. Faudra-t-il, en plus, accepter de les voir emprisonnés pour « apologie » ? (20+) Communautariste toi-même ! Des Noirs qui se mobilisent pour les droits des Noirs, des musulmans qui s’organisent pour ceux des musulmans… la République est en danger ! Le communautarisme est en marche. Quoi ?

L’écrivaine Nancy Huston tacle les dessinateurs de Charlie Hebdo : «Ils avaient un problème avec leur virilité» - 29/01/2015 - LaDepeche.fr L’écrivaine et essayiste franco-canadienne Nancy Huston, présente mercredi à Lausanne pour faire la promotion de son nouvel ouvrage Le Club des miracles relatifs, a donné son point de vue très féministe sur les attentats qui ont frappé Paris début janvier et sur les caricatures de Charlie Hebdo. Selon elle, « sans du tout les renvoyer dos à dos avec les extrémistes, les dessinateurs de Charlie Hebdo avaient aussi un problème avec leur virilité ». Interrogée par RTS, Nacy Huston a déclaré : « J'ai toujours détesté l'image des femmes et des homosexuels qui transparaissaient dans les dessins de Charlie Hebdo, comme j'ai détesté le fait qu'il publie les caricatures islamiques. Je trouve que c'est un humour qui trivialise, agresse, banalise, blesse ». Et d’ajouter : « Je n'ai sincèrement jamais vu l'utilité d'être bête et méchant. Je ne peux pas dire que ce sont mes valeurs, puisque mes valeurs sont exactement le contraire de ça ».

116 actes anti-musulmans recensés depuis les attentats 116 actes anti-musulmans ont été recensés en France depuis les attentats du 7 au 9 janvier, selon l’Observatoire national contre l’Islamophobie. En se basant sur les plaintes recensées par le ministère de l’Intérieur, cette instance du Conseil français du culte musulman (CFCM) a compté 28 actions contre des lieux de culte et 88 menaces en moins de deux semaines, soit une augmentation de 110% par rapport au mois de janvier 2014. La situation est « inadmissible », a déclaré le président de l’observatoire, Abdallah Zekri, dans un communiqué. Il demande aux pouvoirs publics d’aller « au-delà des discours rassurants » et de « passer aux actes ». Ce week-end, un rassemblement à Paris « contre l’islamisation de l’Europe » a été interdit par la préfecture.

Related: