background preloader

Les dangers du mercure.

Facebook Twitter

PATHOLOGIES MERCURE AMALGAME DENTAIRE PLOMBAGE NAMD MELET GROSMAN INTOXICATION METAUX LOURDS. Le mercure est un toxique polyvalent et ubiquiste, qui perturbe les systèmes enzymatiques, détruit les membranes cellulaires et altère la structure des chromosomes.

PATHOLOGIES MERCURE AMALGAME DENTAIRE PLOMBAGE NAMD MELET GROSMAN INTOXICATION METAUX LOURDS

La sensibilité individuelle à une exposition mercurielle est par ailleurs très variable (susceptibilité génétique, expliquant notamment les capacités de détoxication). Les symptômes observés chez les personnes intoxiquées sont donc extrêmement divers. Une alimentation déséquilibrée ou une exposition à d’autres toxiques peuvent également conduire à beaucoup de ces symptômes. Confirmer le rôle des amalgames, mettre en évidence les toxiques en cause et tester les dépolluants à utiliser nécessite une investigation poussée (recherche du mercure grâce à divers examens de laboratoire et analyse de biomarqueurs d’intoxication). Attention, une dépose non précautionneuse augmente l’imprégnation mercurielle et peut faire apparaître ou aggraver les symptômes. Devenir du mercure et des autres métaux des plombages. Amalgames dentaires_interview jean Huss_député européen. Alerte au mercure France 5 2015 02 01 20 40. Amalgam (dentistry) Recently[when?]

Amalgam (dentistry)

However, concern for aesthetics, environmental pollution, health, and the availability of improved, reliable, composite materials diminished its popularity.[7] In particular, concerns about the toxicity of mercury have made its use increasingly controversial. There are, according to Geir Bjørklund, indications that dental amalgam was used in the first part of the Tang Dynasty in China (AD 618–907), and in Germany by Strockerus in about 1528.[4] Evidence of a dental amalgam first appears in the Tang Dynasty medical text Hsin Hsiu Pen Tsao written by Su Kung in 659, manufactured from tin and silver.[5] Historical records hint that the use of amalgams may date even earlier in the Tang Dynasty.[5] It was during the Ming Dynasty that the composition of an early dental amalgam was first published, and a text written by Liu Wen Taiin 1505 states that it consists of "100 shares of mercury, 45 shares of silver and 900 shares of tin. i.e.

I.e. I.e. Γ-Ag3Sn + Hg → Ag2Hg3 + Sn7Hg. Amalgame dentaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amalgame dentaire

Pour les articles homonymes, voir Amalgame. Un amalgame dentaire contient en moyenne environ un gramme de mercure Historique[modifier | modifier le code] Il semble que les amalgames soient très anciens, puisqu'on en trouve des traces sur des dents fossiles d'hommes préhistoriques (probablement des goudrons ou résines enfoncées dans un trou foré à l'aide des outils qui étaient utilisés pour forer les perles ou coquillages)[1],[2]. Les plombages sont apparus pour la première fois en Chine au IVe siècle av. Composition et préparation[modifier | modifier le code] Leur composition varie selon les types d'amalgame et les époques.

Ce mélange conduit à un matériau final très performant pour obturer les dents cariées. On distingue trois étapes dans la formation d'un nouvel amalgame : Propriétés[modifier | modifier le code] Toxicité[modifier | modifier le code] Mercure (chimie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mercure (chimie)

Pour les articles homonymes, voir Mercure. Le mercure est un élément chimique de symbole Hg et de numéro atomique 80. C'est un métal argenté brillant, le seul se présentant sous forme liquide dans les conditions normales de température et de pression, conditions dans lesquelles il se vaporise toutefois assez aisément. Son symbole Hg provient du latin, lui-même emprunté au grec, hydrargyrum qui signifie « argent liquide » (ὕδωρ, l'eau et ἄργυρος, l'argent).

Le mercure est un puissant neurotoxique et reprotoxique sous ses formes organométalliques (monométhylmercure et diméthylmercure), de sels (calomel, cinabre, etc.) et sous sa forme liquide en elle-même. Un projet de traité international visant à diminuer les usages du mercure et ses conséquences environnementales et sanitaires néfastes est en négociation depuis juin 2010 (à Stockholm), prévu pour 2013 au Japon.

Mercury (element) Mercury occurs in deposits throughout the world mostly as cinnabar (mercuric sulfide).

Mercury (element)

The red pigment vermilion, a pure form of mercuric sulfide, is mostly obtained by reaction of mercury (produced by reduction from cinnabar) with sulfur. Mercury poisoning can result from exposure to water-soluble forms of mercury (such as mercuric chloride or methylmercury), inhalation of mercury vapor, or eating seafood contaminated with mercury. Properties Physical properties Mercury is a heavy, silvery-white metal. The stability of the 6s shell is due to the presence of a filled 4f shell. On the other hand, gold, which is one space to the left of mercury on the periodic table, has atoms with one fewer 6s electron than mercury. Chemical properties Amalgams Mercury-discharge spectral calibration lamp Mercury readily combines with aluminium to form a mercury-aluminium amalgam when the two pure metals come into contact.