background preloader

Developpement durable

Facebook Twitter

C’est quoi, la biodiversité 1 jour, 1 question. Biodiversité. La haie. Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol.

La haie

Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ... Liste rouge des espèces menacées - La Liste rouge de l’UICN est un indicateur privilégié pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde.

Liste rouge des espèces menacées -

Grâce à cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale. Qu’est-ce que la Liste rouge ? La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Ces critères s’appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde. Fondée sur une solide base scientifique, la Liste rouge de l’UICN est reconnue comme l’outil de référence le plus fiable sur l’état de la diversité biologique spécifique. La Liste rouge permet de répondre à des questions essentielles, telles que : • Dans quelle mesure telle espèce est-elle menacée ? Fédération des Parcs Naturels Régionaux.

Ministère du Développement durable. La biodiversité agricole. Combien de variétés de salades connaissez-vous ?

La biodiversité agricole

Sans doute très peu, car derrière des dénominations comme laitue ou batavia se cachent des dizaines de variétés : la salade est l'un des légumes le plus varié. On trouve par exemple dans la famille des laitues: la batavia (avec des variétés comme la blonde de Paris, la dorée de printemps…), la romaine (blonde maraîchère, craquerelle du midi…), la classique pommée (brune d'hiver, grosse blonde paresseuse…), ou la feuille de chêne, qui comprennent chacune des dizaines de variétés. La scarole (grosse bouclée, géante maraîchère…), la frisée (d'été à cœur jaune, d'hiver de Provence…), la trévise, ou la chioggia quant à elles, appartiennent au genre des chicorées, comme l'endive.

La mâche, encore une autre espèce, a des variétés comme Palace ou Fiesta. Agriculture et biodiversité. L’homme modifie et aménage le milieu naturel depuis des millénaires.

agriculture et biodiversité

Les activités agricoles, couvrant près de deux tiers du territoire français, exercent ainsi un rôle important sur la gestion du vivant et sa diversité. Biodiversité : atouts et contraintes pour l’agriculture. Les relations entre agriculture et biodiversité sont complexes et ambivalentes. La diversité du vivant est le matériau de base de l’agriculture sans lequel il serait impossible d’obtenir des productions variées et adaptées à de nombreuses utilisations. Agriculture biologique et biodiversité. Conserver les variétés anciennes. C'est dans l'air du temps.

Conserver les variétés anciennes

Les jardiniers sont de plus en plus nombreux à vouloir redécouvrir et cultiver d'anciennes variétés aux noms parfois si poétiques : oseille commune de Belleville, choux pommés, haricot Lingot, courges bouteille... Le jardinage productif fait place au jardin plaisir, et la découverte de formes, de couleurs, de saveurs oubliées en font partie. Mais l'on entend parfois dire que les anciennes variétés ont toutes disparu. Qu'en est-il vraiment ? La biodiversité des plantes cultivées s'enrichit Pour les espèces cultivées, l'action de l'homme a contribué à enrichir la biodiversité. Plus récemment, les sélectionneurs ont encore enrichi cette biodiversité en créant sans cesse de nouvelles variétés. Une priorité : conserver toutes les anciennes variétés.

Biodiversité. Créer de nouvelles plantes. © www.semencemag.fr 2006 - 2014 : le magazine des semences et du monde végétal | Doc. mis à jour le 05/12/2008 | Mentions légales | Nous contacter.

Créer de nouvelles plantes

Limiter les traitements. Les produits de traitement, également appelés produits phytosanitaires, sont employés en agriculture pour limiter les pertes de récolte engendrées par les maladies, les ravageurs, ou encore certains champignons.

Limiter les traitements

Or leur fabrication et leur utilisation dans les champs sont consommateurs d'énergie non renouvelable. La limitation de ces produits va donc dans le sens d'une agriculture durable. Mais comment faire pour ne pas diminuer simultanément les quantités récoltées ? Le secteur des semences offre en ce domaine des solutions à différents niveaux. Des variétés naturellement résistantes Toutes les plantes ne sont pas égales devant les maladies ou les attaques de champignons, et certaines se défendent mieux que d'autres.

Depuis bien longtemps, on cherche donc à repérer celles qui présentent les qualités les plus remarquables en la matière pour les utiliser dans des programmes de sélection et aboutir à de nouvelles variétés naturellement résistantes. Un travail sans cesse renouvelé.