background preloader

Héraldique

Facebook Twitter

Vue sous cet angle, cette église aurait presque l'air normale... Attendez de la voir de plus près. Les architectes qui ont dessiné cette église ont réussi à créer un monument unique et magique.

Vue sous cet angle, cette église aurait presque l'air normale... Attendez de la voir de plus près.

Une véritable œuvre d’art qui se transforme en fonction de l’angle de vue de celui qui la regarde. Cette église se situe en Belgique, dans la campagne de Looz, et elle a été conçue par le groupe d’architectes « Gijs Van Vaerenbergh ». Vue du dessus cette église semble tout à fait banale. Vue de face elle devient presque invisible. Cette création nommée «Lire entre les lignes » est composée de 100 couches d’acier empilées et décalées à égale distance. Vue sous certains angles, la structure joue avec notre esprit. Tantôt « pleine » et « normale », parfois ajourée, presque transparente ou comme coupée en deux ce bijoux d’architecture offre une vision poétique, épurée et tellement féérique… Un travail tout droit sorti de l’imaginaire ! Vue de l’intérieur on comprend mieux la façon dont la structure a été pensée.

Heraldus. Sigillographie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sigillographie

La sigillographie est une science auxiliaire de l'histoire dont l'objet est l'étude des sceaux (en latin sigillum) et de leur emploi. Celui qui appose son sceau est appelé sigillant. Histoire de la sigillographie[modifier | modifier le code] Après 1830, alors que la collection d'environ 300 matrices de Pierre Revoil entrait au Louvre, le marchand anglais John Doubleday fut autorisé à faire des moulages de certains sceaux des Archives royales, à condition de fournir à ces dernières un exemplaire de chaque moulage. Au même moment, le médailleur Alexis-Joseph Depaulis (1792-1867) réunissait des dizaines d'empreintes de sceaux de provenances variées pour les offrir à l’École des Beaux-Arts. Les Archives royales réunissent en quelques décennies, à partir des années 1840, une collection de moulages qui reste la plus importante dans le monde, d'abord à partir d'exemplaires français et anglais.

Le vocabulaire du blason , grammaire heraldique, glossaire heraldique. La grammaire héraldique Glossaire héraldique Du XIIe au XVe siècle, sans se détacher complètement du langage ordinaire, la langue héraldique s’est progressivement spécialisée.

le vocabulaire du blason , grammaire heraldique, glossaire heraldique

Le blason primitif utilise un petit nombre de termes et de tournures qui, sans être une spécificité héraldique, se retrouvent plus fréquemment qu’ailleurs. A la fin du XIIe siècle, dans les textes littéraires, on trouve l’expression héraldique classique consistant à nommer la couleur du champ puis la nature et la couleur de la figure avec les prépositions a et de. Le vocabulaire n’est pas encore spécialisé, les termes sont empruntés à d’autres domaines techniques notamment à ceux du costume et du tissu.

Au début du XIIIe siècle, la multiplication des armoiries et la diversité des figures augmentent le vocabulaire héraldique et obligent le blason à la construction d’une véritable phrase héraldique. Science Héraldique. Héraldie: L'étoile en héraldique. L'étoile est un meuble luminaire très usité en héraldique.

Héraldie: L'étoile en héraldique

Elle a généralement cinq branches ou pointes appelées rais. Peinture de John Stephens, Cosmic Cathedral Car, je sais que je ne suis pas d'ici Tout mon être me le laisse pressentir C'est entière vérité qui se veut goûter Se conte de mille manières et jamais ne s'épuise Ici, la Vie est sans compter, Témoignage de L’Épopée L'Âme est une Terre Conquise depuis le Berceau de L'Humanité L'histoire enclavée par les chroniques de La matérialité Achève le Cycle des Ténèbres et de La Cécité Voici venu Le Temps de La Lumière, éclatante de Beauté Quand Eden étend Les Fraîcheurs de Sa Réalité L'Heure se suspend au Chant de L'Amour Éthéré Voici venu Le Jour du Grand Amour qui se veut Déployer Voici le cœur des plus enfiévrés Chevaliers En cette Coupe, ruissellent les Lueurs Éclatantes Depuis L'Autre Monde, nous sommes tous à chanter !

L'abeille est un animal héraldique par excellence car sa symbolique est particulièrement riche.

Traditionnellement, elle représente l'énergie vitale, c'est-à-dire l'âme. Quand elle est en nombre autour d'un rucher, elle évoque la cohésion sociale et l'industrie. Mais s'agissant de blasons plus récents, cette représentation est généralement liée à une activité simplement apicole Aristée, fils du dieu Apollon, possédait un rucher. L'abeille en héraldique. Labor omnia vincit improbus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Labor omnia vincit improbus

Labor omnia vincit - Emblème de United Brotherhood of Carpenters and Joiners of America[1]. Labor omnia vincit improbus (ou seulement Labor omnia vincit) est une locution latine signifiant en français « Un travail acharné vient à bout de tout. » Elle est reprise d'une phrase répartie sur deux vers de Virgile dans les Géorgiques, au livre I page 146. La phrase originale est : « Labor omnia uicit improbus » (vers 145-146)[2]. Il est malheureusement courant de lire le barbarisme suivant labor improdus omnia vincit parfaitement erroné et qui ne veut rien dire puisque le mot improdus n'existe pas dans la langue latine. ↑ (en) « The UBC Emblem » [archive], United Brotherhood of Carpenters and Joiners of America (consulté le 6 janvier 2010)↑ Virgile, Géorgiques, Les Belles Lettres, Paris, 2003, p. 7.