background preloader

PROJET - Association Femmes Battues

Facebook Twitter

Audrey Proto - Communication Interne

Morgane Mandracchia - Conditions de travail et Organisation. Taïna Martin - Souffrance Psychologique. Violences au sein du couple - Suis-je concernée ? - Il me dit « Tu n’es même pas capable de faire cuire un steak, tu n’es bonne à rien. » - Il me dit « Si tu m’aimes, ne va pas à ton rendez vous avec ta copine, reste à la maison. » - Il menace de me frapper, de me tuer. . - Il veut toujours savoir où et avec qui je suis. . - Je travaille mais c’est lui qui a mon carnet de chèques et ma carte bleue. Ces paroles et ces comportements de votre partenaire ou ancien partenaire sont des violences. Par ses propos et comportements, votre partenaire ou ex-partenaire veut vous contrôler et vous détruire. Les conséquences pour vous sont : la peur, la culpabilité, la perte de l’estime de soi, l’isolement, le stress.

Les formes des violences sont multiples et peuvent coexister. Vous n’êtes pas responsable des actes de votre partenaire ou ex-partenaire. Vous avez des droits, quelle que soit votre situation : mariée, en concubinage, liée par un PACS, séparée, divorcée. SIGNALEZ ces faits à la police ou à la gendarmerie. Contre les violences, libérons la parole ! Femmes battues: des chiffres qui font mal. Les violences conjugales ont causé en 2007 la mort de 166 femmes en France, en hausse de 30% par rapport à 2006, selon le secrétariat d'Etat à la Solidarité qui a lancé jeudi une campagne nationale d'information contre la violence faite aux femmes. En 2006, 137 femmes étaient décédées sous les coups de leur conjoint, selon la même source. Selon des chiffres de l'Observatoire national de la Délinquance (OND), 410.000 femmes ont déclaré avoir été victimes de violences physiques de la part d'un conjoint ou ex-conjoint en l'espace de deux ans, selon une enquête de victimisation portant sur 2005-2006. 130 000 femmes victimes de viols L'OND estime par ailleurs, dans son rapport sur "la criminalité en France", à 130.000, le nombre de femmes victimes de viols sur les deux mêmes années, a souligné le secrétariat d'Etat.

Intitulée "ne laissez pas la violence s'installer. Mariages forcés "Grâce à l'action des pouvoirs publics et des associations relayées par les médias, le tabou se lève timidement. Contacts téléphoniques : associations femmes battues. Téléphone pour femme battue, sos femmes battues, associations pour femme battue - Stop aux violences conjugales : réagir en cas de violence conjugale. Quand la situation est devenue très critique, apparaît "irrattrapable", il est temps d'agir ! Et d'entreprendre certaines démarches. > Réussir à parler est souvent la première étape pour sortir de la spirale de la peur et des violences conjugales. > La première chose à faire est de signaler et consigner par écrit les violences subies.

Pour le faire, vous pouvez déposer une plainte auprès des services de police ou de gendarmerie. > Pour celles qui ne souhaitent pas déposer plainte, il est possible de faire une déclaration au commissariat (déposer une main-courante) ou à la gendarmerie (procès-verbal). > Qu’une plainte soit déposée ou non, il est recommandé de faire constater par un médecin les violences subies. > Il est important également de rassembler les témoignages. Enfin, vous pouvez bénéficier de différentes aides financières (prise en charge des frais de justice, APL, ASSEDIC, allocation familiale...), et de mesures d’accompagnement.

Association de lutte contre les violences conjugales - FNSF. La violence conjugale est, dans une relation privée ou privilégiée, une atteinte volontaire à l’intégrité de l’autre, une emprise, un conditionnement dont il est difficile de sortir lorsqu’on en est une des victimes. La violence conjugale bénéficie du secret du privé Ceci permet aux auteurs d’asseoir leur contrôle dans l’impunité. Elle constitue la forme la plus fréquente de violence envers les femmes. Elle fait partie de l’héritage patriarcal qui est caractérisé par le déséquilibre des rapports de pouvoir entre les sexes dans nos sociétés. La violence masculine La violence masculine à l’égard des femmes a un coût social et économique dont l’ampleur est encore trop méconnue. Les conséquences de cette violence qui s’exerce encore en toute impunité sont multiples pour nos sociétés.

SOS Violences Conjugales 42 - Soutien Orientation Solidarité.