background preloader

Histoire religion europe

Facebook Twitter

Culte de la Raison et de l'Être suprême. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Culte de la Raison et de l'Être suprême

Fête de l'Être Suprême, 1794. Musée Carnavalet, Paris Inscription rappelant le culte de l'Être suprême, sur le portail de la collégiale ruinée Saint-Thomas à Crépy-en-Valois (Oise). Il est explicitement fait référence à l'Être suprême dans le préambule de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, qui est un pilier du système juridique, politique et social français : « L'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Être suprême, les droits suivants de l'Homme et du Citoyen ».

Contexte[modifier | modifier le code] Ces cultes se sont propagés dans le climat d'insécurité qui était celui de la menace d'agression extérieure, en particulier celui de l'invasion par les troupes prussiennes à la suite du manifeste de Brunswick du . Origines philosophiques[modifier | modifier le code] Culte de la Raison[modifier | modifier le code] Déchristianisation (Révolution française) Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(janvier 2011).

Déchristianisation (Révolution française)

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Le mot n'est pas très employé en 1793. Il vient de Mirabeau, qui avait dit dans ses derniers moments : « Vous n'arriverez à rien si vous ne déchristianisez pas la Révolution ». Le 24 octobre, la Convention, après les rapports de Romme et de Fabre, adopte le calendrier républicain en remplacement du calendrier grégorien, substituant, comme ère, à la naissance du Christ la date du 22 septembre 1792, premier jour de la République, et éliminant le dimanche au profit du « décadi ».

Le 6 novembre, la Convention accorde qu'une commune est en droit de renoncer au culte catholique. La majorité de la Convention, en adoptant le calendrier républicain, avait montré son hostilité au christianisme. Clovis Ier. Clovis Ier, en latin Chlodovechus, né vers 466 et mort à Paris le 27 novembre 511, est roi des Francs saliens, puis roi de tous les Francs de 481 à 511.

Clovis Ier

Issu de la dynastie des Mérovingiens, il est le fils de Childéric Ier, roi des Francs saliens de Tournai (en actuelle Belgique), et de la reine Basine de Thuringe. Chef militaire, il accroît considérablement le territoire du petit royaume des Francs saliens, dont il hérite à la mort de son père, pour finir par unifier une grande partie des royaumes francs, repousser Alamans et Burgondes et annexer les territoires des Wisigoths dans le sud de la Gaule. Sources Trois sources antérieures à celle de Grégoire de Tours décrivent la situation politique du nord de la Gaule[10] à cette époque. » La science est-elle incompatible avec la religion? L'incompatibilité est le propre de ce qui ne peut coexister.

» La science est-elle incompatible avec la religion?

Si la science et la religion sont incompatibles, cela signifie qu'elles ne peuvent s'accorder sur une question donnée et que si l'on adopte l'une, l'autre est nécessairement exclue. De fait les religions proposent des croyances, des dogmes alors que la science se définit comme une connaissance rationnelle, méthodique et objective d'un domaine d'objets. L'une requiert la foi, l'autre ne reconnaît que la validité de la preuve mathématique ou empirique. L'une se distingue par le caractère foisonnant des croyances, chaque religion ayant son corps de dogmes et souvent des plus contradictoires, l'autre élabore des propositions susceptibles de faire l'accord de « tous les travailleurs de la preuve » c'est-à-dire de tous les membres de la cité scientifique, quelles que soient leurs appartenances nationales ou religieuses.

Or n'y a-t-il pas de grands savants qui sont en même temps des hommes de foi ? 1) Premier argument. Cf. Partager : Religions dans le monde carte. Comment l'europe est devenu chrétienne - documentaire histoire en français. Relation entre science et religion. La relation entre science et religion est un sujet abordé depuis l'Antiquité dans de nombreux champs d'investigation, dont la philosophie des sciences, la théologie, l'histoire des sciences et l'histoire des religions.

Relation entre science et religion

Les points de vue sont variables, notamment en fonction des époques, des cultures et des régions ; certains voient une harmonie entre science et religion, d'autres des domaines séparés avec peu d'interactions et d'autres encore y voient une incompatibilité et un conflit fondamental entre la foi fondée sur des dogmes et la science fondée sur des faits et ouverte à la critique. Par l'intermédiaire des traductions et des commentaires des philosophes arabes comme Avicenne et Averroès, l'œuvre d'Aristote est parvenue en Occident et a nourri la pensée médiévale. Foi et science moderne[modifier | modifier le code]