background preloader

Queer

Facebook Twitter

La Quête de la Sainte-Culotte. « Mais alors, t’es bi ?

La Quête de la Sainte-Culotte

» – un ami à qui je racontais que je voyais une fille depuis quelques semaines. Ma réponse dans ce genre de moment est généralement « oui, on peut dire ça ». Ce que je ne dis pas, c’est à quel point je trouve ce terme réducteur et finalement peu représentatif de la réalité. Je préfère plutôt dire « j’aime aussi les filles ». Mais c’est là encore, une version simplifiée. Mon attirance pour les filles est née avec la découverte de ma sexualité – du moins c’est ce dont je me souviens. Pendant longtemps pour moi, mon intérêt pour les filles est resté de l’ordre du fantasme et de l’occasionnel.

Ce n’est que très récemment que j’ai « découvert » le terme de Queer. Définition Wikipedia Au delà d’une simple « catégorisation » d’orientation sexuelle, le terme « Queer theory » regroupe tout un mouvement englobant des problématiques sociales : genres, féminismes, LGBT. Sur le même thème Dans culture du viol, il y a viol Oui, mais pas que. Avril 2014 Dans "Coton" décembre 2014. Tellement Gay ! 80.000 personnes pour la 20e Gay Pride à Bruxelles. Par: rédaction 16/05/15 - 16h57 Source: Belga © belga.

80.000 personnes pour la 20e Gay Pride à Bruxelles

MISE À JOUR Selon la police locale, 80.000 personnes ont participé samedi à la vingtième édition de la "Belgian Pride", plus connue sous le qualificatif "Gay Pride". La parade des chars a débuté sous une météo maussade aux abords de la Bourse dont les colonnes étaient pour l'occasion, décorées d'une des couleurs de l'arc-en-ciel.

Si le caractère festif de la "Belgian Pride" ne fait aucun doute, ses organisateurs ont également rappelé la dimension politique de l'évènement, et le fait qu'il s'agit avant tout d'une manifestation contre l'homophobie, la lesbophobie et la transphobie. La parade a été lancée peu avant 15h00 à l'issue du discours d'ouverture des organisateurs de l'événement qui avait lieu en présence de responsables politiques. Leçon de savoir-vivre sur Internet par une jeune femme Sikh. Sur Reddit, une jeune femme Sikh a répondu à des moqueries lui étant adressées, et ça a créé un touchant phénomène de respect et de politesse. Lorsqu’un utilisateur de Reddit, répondant au doux nom d’european_douchebag (connard européen), a posté la photo d’une jeune femme Sikh, prénommé Balpreet, accompagnée du commentaire « Je ne sais pas quoi en conclure… » il ne se doutait sûrement pas de ce que ça allait engendrer.

Quand les amis de Balpreet sont tombés sur cette photo, ils l’ont immédiatement mise au courant de sa célébrité accidentelle – et plutôt que de péter un câble, de pleurer dans son coin ou de contacter le FBI, elle a décidé de répondre directement au post d’european_douchebag. Voici sa réponse : « Salut tout le monde. Je suis Balpreet Kaur, la fille de la photo.Je n’étais pas au courant de tout ça avant que mes amis ne m’en informent via Facebook. Le genre non-binaire, au-delà de l'« homme » et de la « femme » Certains prénoms ont été changés. Quand on pense genre, on pense homme ou femme. C’est ce qu’on doit cocher sur la plupart des formulaires administratifs et à l’inscription sur beaucoup de sites. Sur Facebook, c’était comme ça jusqu’au 13 février dernier ; mais depuis cette date, les usagers américains peuvent choisir parmi une cinquantaine d’options (voir encadré en fin de page).

Pour beaucoup, c’est une découverte : on peut se définir en dehors de la binarité. Le genre n’est pas forcément une alternative entre deux propositions, homme et femme : beaucoup d’autres identités existent ! Difficile d’échapper à la binarité du genre lorsqu’elle est reflétée jusque dans le langage. En outre, ces options ne satisfont pas tout le monde. « Je n’aime pas ces pronoms car ce sont des mélanges entre il et elle », proteste Morgan : « moi je suis pas « un peu des deux », je suis en dehors de ce binaire-là ». Alterner est une stratégie assez courante chez les personnes non-binaires. Et en pratique ? #CulPouhiou 13 - Le Queer expliqué à Christine.

"Ah ! T'es hétéro..."