background preloader

Emotitwitt emoji emoticone

Facebook Twitter

Concours de Twittérature des Amériques. Les émoticones seront-ils les fossoyeurs du langage ? Énième version de la querelle entre les anciens et les modernes, voici venu le temps où les émoticones affrontent le langage classique.

Les émoticones seront-ils les fossoyeurs du langage ?

Aux adolescents les smileys et autres symboles sympa. Aux plus de 25 ans, les joies de la concordance des temps et de la ponctuation bien placée. Ou pour l'écrire autrement, émoticones, photos et autres symboles sont-ils en train de constituer un nouveau langage ? Ou faut-il y voir le signe d'un appauvrissement de la langue, d'une désaffection du sens ? Pour Thu Trinh Bouvier, responsable Nnouveaux médias à la direction de la communication de Vivendi et auteure de "Parlez-vous Pic Speech ? " De la relativité de la simplicité C'est quasiment un signe distinctif, un rite de passage pour marquer qu'on fait partie de cette génération. A tel point qu'entre adolescents l'usage des émoticones et autres émojis obéissent à des règles plutôt strictes. Émoticones et ponctuation même combat ? Émoticônes, une nouvelle écriture ? – Storytelling. Alors que je prépare cet article, je vois passer ce jour un billet de L’Usine Digitale sur le même thème, avec en titre une question radicale :« Les émoticones seront-ils les fossoyeurs du langage ?

Émoticônes, une nouvelle écriture ? – Storytelling

» Une langue écrite supplémentaire et universelle Langage, alphabet, code : où se situent les émoticônes ? Pour échanger, communiquer et se comprendre, on a besoin d’un code commun, un « langage ». L’écriture est l’expression écrite du langage. Nous sommes ici dans du visuel. Concernant les émoticônes, ils (oui, il paraît que c’est masculin) sont les éléments d’une « nouvelle » forme d’écriture à n’en pas douter. Anecdote : pour permettre d’apprendre le chinois plus facilement, une Londonienne développe depuis 2014 une méthode d’apprentissage du chinois en détournant les signes, les mettant en couleur pour faire apparaître le dessin du mot qu’il symbolise !

Émoticônes, emojis, smileys : définitions, différences Comment y perdre son latin : Sur Internet, on le voit écrit à toutes les sauces. Anne. Smileys, emojis, emoticônes, hashtags... pourquoi ils sont devenus incontournables - Mediaculture. Explosion des emojis : non, la société ne part pas en sucette.

Smileys, emojis, emoticônes, hashtags... pourquoi ils sont devenus incontournables - Mediaculture

©baconizedhameister via flickr.com La propagation de ces visuels colorés ne tient pas tant à la ludification du monde, qu’à un besoin de mieux communiquer. Le succès des smileys, « emoticônes »et emojis (prononcer emodji) ou encore « stickers »– se confirme. Pas une application sociale ou une messagerie qui ne les ait ajoutés à ses fonctionnalités : Facebook, Twitter, Snapchat ou encore des logiciels professionnels, comme Slack.

Les requêtes des Français sur Google attestent d’ailleurs de cette popularité croissante : Ces petits graphismes qui ont progressivement colonisé nos outils de communication ne datent pas d’hier. Mais c’est IBM qui les introduit dans ses premiers PC en 1981. Les smileys ne cessent dès lors de se diversifier pour devenir les emoticônes aux multiples expressions, que l’on connaît aujourd’hui. La réponse principale tient à la pauvreté signifiante du langage écrit. Edouard T. Cyrille Frank Sur le même thème. Le blog Webnet – blog.webnet.fr via @Webnet_France. Depuis l’an dernier, l’usage des émoticônes explose.

Le blog Webnet – blog.webnet.fr via @Webnet_France

Ils sont partout et font désormais partis de notre quotidien. Et ça, le web, en particulier les réseaux sociaux l’ont très bien compris. Les émoticônes remplaceront-ils l’alphabet ? Allons nous bientôt cesser d’écrire ? Les premières traces de l’apparition informatique des émoticônes sous la forme d’un : -) remonteraient à 1982 dans un mail de Scott Fahlman, chercheur en informatique, à l’université Carnegie-Mellon (USA). De l’émoticône à l’emoji Il y a trois ans, l’emoji, créé par Shigetaka Kurita de NTT DoCoMo (plateforme internet mobile), surgit au sein de nos Smartphones.

Pour un smiley triste, un clin d’œil, ou encore :-* je t’embrasse), les emojis bénéficient d’un clavier particulier. Les emoji débarquent sur les réseaux sociaux Qu’y a-t-il de plus compliqué que de faire passer son état d’esprit et son humeur par écrit ?! Le phénomène est en perpétuelle évolution avec de nouveaux sites et blogs qui leur sont dédiés. Conclusion.