background preloader

Communautés en ligne

Facebook Twitter

Réseaux sociaux dans l’entreprise.fr: les 5 obstacles culturels » Article » OWNI, Digital Journalism. Cecil Dijoux, blogueur sur Hypertextual, analyse à l'aune du rapport qu'entretiennent les Français avec le travail les freins à la mise en œuvre des réseaux sociaux dans l'entreprise.

Réseaux sociaux dans l’entreprise.fr: les 5 obstacles culturels » Article » OWNI, Digital Journalism

Il s’agit d’un questionnement qu’avait déjà soumis Bertand Duperrin depuis son blog dans la préparation de l’enterprise 2.0 summit : quelles sont les spécificités de l’entreprise française qu’il convient de prendre en compte dans la mise en œuvre de réseaux sociaux dans l’entreprise.fr ? Comme le rappelle le slide illustrant ce billet, cette approche n’implique pas seulement des outils collaboratifs mais aussi un changement profond dans notre relation au travail au sein d’une organisation. La réponse aux spécificités françaises tient en 5 obstacles culturels majeurs. Bien sûr ces obstacles existent aussi dans d’autres cultures mais pas de manière aussi particulièrement saillante que chez nous et ce pour plusieurs raisons, développées ci après. 1 – Un rapport passionnel au travail 3 – La société de défiance V. Community manager : réactif, communicatif, curieux.

Je pensais que le thème du community management et plus particulièrement du community manager attirerait du monde… Je ne m’étais pas trompé car 144 personnes ont pris le temps de répondre à la question des compétences de base nécessaires pour un Community manager .

Community manager : réactif, communicatif, curieux

Merci à tous pour cette participation aux votes. Toutefois, j’ai noté de nombreux commentaires y compris sur Twpoll qui héberge ces sondages… Cessons les discours, passons aux résultats. On peut dire avec une quasi certitude que le community manager est réactif et communicatif. Notons juste au passage que ces deux dernièes compétences ne sont pas innées et demande un apprentissage spécifique. Si groupe de compétences précédent étaient approuvé par plus de 60 % des votes, le second groupe de savoirs ou les savoir faire nécessaires est certainement celui qui varie en fonction des structures, du rôle donné au community manager, etc. Allons y pour la liste de ce qui n’est pas indispensable : donc, n’hésitez pas à me contacter. Comment faire vivre une communauté en ligne ? Vie privée et réseaux sociaux : où est la frontière?

Community Management : Vers des plateformes spécialisées ?! En parallèle du développement d’offres spécialisées en e-réputation, notamment les applications de Social Media Monitoring, une autre variante commence à percer doucement, notamment sur le marché américain.

Community Management : Vers des plateformes spécialisées ?!

Il s’agit des plateformes dédiées aux community managers pour le suivi et la gestion des conversations en ligne. Le positionnement de ces applications est particulier, dans le sens où ils se situent entre les applications de veille et de surveillance de contenus en ligne et les agrégateurs sociaux comme Hootsuite. A titre d’exemple, la dernière mouture de Seesmic se veut être une plateforme spécialisée au service des community managers. En proposant une bibliothèque de plugins divers et variés, Seesmic2 souhaite offrir un tableau de bord complet intégrant les réseaux sociaux, les plateformes de conversation et de recrutement tout comme les agrégateurs d’actualité. Plusieurs autres applications en ligne commencent aussi à voir le jour, c’est l’exemple de Noteca. Articles similaires: