background preloader

Revenu de base

Facebook Twitter

Let's discuss Social Credit : BasicIncome. Informality and Income Insecurity: Is Basic Income a Universal Solution? Is a universal or unconditional basic income (UBI) an effective way for states to meet the social protection commitments outlined in the 2030 Agenda for Sustainable Development?

Informality and Income Insecurity: Is Basic Income a Universal Solution?

This UNRISD Seminar will explore the benefits and disadvantages of a universal income in countries in the Global North and the Global South. Context On 5 June, Switzerland will hold the world’s first popular vote on universal basic income. The vote, which was put forward by a group of citizens rather than a political party, has been the subject of recent public debate. But UBI schemes are not only an option for developed countries like Switzerland and Finland, which is also exploring the idea. At first sight, the motivation for UBI schemes in low or middle-income countries would appear to be quite different from developed countries: In addition to contributing to social justice, they are often introduced to fill a significant social protection gap and as a way of reducing poverty.

Alinsky, Cloward and Piven, the United Nations, and George Soros: Who Are.... - Jonathan E. P. Moore. George Soros, the United Nations, Professor’s Cloward and Piven, and the Chicago based first ‘Sanctuary City’ underground that’s modeled by Marx and Lenin supporters, are funding these International organizations that support Nation Without Borders, and as a result threatening the future of America by arranging for the busing of illegals from our Southern Neighbors that George Soros is funding!

Alinsky, Cloward and Piven, the United Nations, and George Soros: Who Are.... - Jonathan E. P. Moore

~~ We are a nation that barely exists thanks to Obama’s fundamental transformation because we are a nation without borders. We are a nation that exploits little children in order to gain a Democratic majority over the next ten years. It’s all acceptable if this divide-and-conquer Ex-president encouraged drugs, feigned traveling on the moral high road, promoted extremists, targeted conservatives, and then blamed Bush and Republicans for his failures back then, but now taking credit for every one of President Trump and the Republican’s successes!

RDB aux USA (parti démocrate) Cloward–Piven strategy. The Cloward–Piven strategy is a political strategy outlined in 1966 by American sociologists and political activists Richard Cloward and Frances Fox Piven.

RDB aux USA (parti démocrate) Cloward–Piven strategy

Revenu de base : la fausse bonne idée. Une idée de Milton Fridman resurgit actuellement, celle « d’un revenu universel » donné à chacun et qui aurait vocation à remplacer les aides sociales existantes.

Revenu de base : la fausse bonne idée

Cette idée est accueillie avec un certain enthousiasme. Pourtant si cette proposition est financée comme on le suggère parfois, par l'augmentation de la TVA, la conséquence sera alors la diminution du pouvoir d'achat de la plupart des français. Explications : D'après les sondage, la plupart des citoyens prennent cette idée pour une bonne chose. Le revenu de base en France : de l'utopie à l'expérimentation. Rapport d'information n° 35 (2016-2017) de M.

Le revenu de base en France : de l'utopie à l'expérimentation

Daniel PERCHERON, fait au nom de la mission d'information, déposé le 13 octobre 2016 Disponible au format PDF (5,2 Moctets) Un revenu d'existence ... irresponsable. Le revenu universel en question. Bien qu’ancienne, l’idée d’attribuer à chaque individu un revenu universel (RU) connait un regain d’intérêt en Europe, en particulier depuis la crise de 2008.

Le revenu universel en question

Des propositions et expériences concrètes se multiplient. Mais leurs principes et modalités d’application méritent d’être interrogés tant ils peuvent servir des objectifs politiques radicalement opposés. Pour y voir plus clair, nous présentons les principaux constats et arguments qui fondent les propositions de RU en Europe. « Les avantages d’un revenu universel européen » Par Christopher Dembik, économiste, et Karim Bouamrane, secrétaire national à l’innovation du Parti socialiste Depuis la crise financière mondiale de 2007, la plupart des pays riches sont confrontés à une augmentation de la pauvreté.

« Les avantages d’un revenu universel européen »

Avoir un emploi ne protège plus de la pauvreté. En Europe, les travailleurs pauvres représentent plus de 9 % de la population active. En France, ils sont plus d’un million selon l’Observatoire des inégalités. Face à un phénomène qui parait difficile à endiguer avec les moyens actuels de la politique sociale, une idée ancienne, qui était déjà évoquée par les philosophes Thomas More (1478-1535) et Thomas Paine (1737-1809) au XVIe et au XVIIIe siècle, a ressurgi dans le débat public, celle du revenu universel. Le revenu universel : une monumentale escroquerie dont vous êtes les blaireaux ! Avez-vous remarqué que l’on ne pose véritablement l’objectif du revenu universel ?

Le revenu universel : une monumentale escroquerie dont vous êtes les blaireaux !

Avez-vous remarqué que l’on vous vend l’idée d’universalité alors qu’il est absurde de donner ce revenu aux « riches » et que si les riches en sont exclus, il n’est plus universel par définition, surtout si les riches c’est à partir de « 4 000 euros par mois » selon « Saint-Hollande »? Avez-vous remarqué que l’on encense désormais le « rien faire » et que l’on ment à tous sur la réalité ? La réalité c’est qu’il faudra financer ce revenu qui sera la fusion d’aides existantes habillées sous des atours plus séduisants. Le revenu de base, faux-ami du progrès social – Le Comptoir. Le revenu de base est souvent présenté en miroir du salaire à vie et assimilé à tort avec lui.

Le revenu de base, faux-ami du progrès social – Le Comptoir

Leur opposition anime régulièrement les débats des milieux alternatifs, et a même été mise en scène sur le service public télévisuel. Pourtant, si les partisans du salaire à vie ont contre eux de devoir expliquer un système singulier face aux logiques économiques qui nous paraissent naturelles, ceux du revenu de base ont pour eux l’extraordinaire simplicité de leur idée : un revenu pour tous, sans condition (donc non soumis à l’impératif de travailler), pour toute la vie. L’idée est énoncée en peu de mots, immédiatement compréhensible, et animée des meilleurs sentiments de lutte contre l’exclusion : rien d’étonnant à ce qu’elle ait fait son chemin au point de donner naissance à une galaxie d’associations et collectifs, garnis de nombreux militants et sympathisants. La galaxie des revenus de base Soyons dépendants. Le revenu universel en question. Bernard Friot : "Un projet révolutionnaire ne peut jamais passer par un soutien aux pauvres !"

À propos de l’ouvrage Contre l’allocation universelle (M. Alaluf, D. Zamora, dir.) - Anti-K. Les quatre contributeurs de l’ouvrage, chacun sous un angle différent, s’attachent à révéler les erreurs de raisonnement des projets de gauche, et les dangers de ceux de droite.

À propos de l’ouvrage Contre l’allocation universelle (M. Alaluf, D. Zamora, dir.) - Anti-K

De fait, le principe de l’allocation universelle s’accorde bien avec la pensée libérale : chacun recevant un même revenu au départ, c’est de sa responsabilité individuelle de le faire fructifier. La première contribution est signée par Daniel Zamora et retrace la genèse de l’idée d’allocation universelle. Tout d’abord, l’auteur remet en cause le fait que cette idée aurait une longue histoire – ses promoteurs la font remonter au XVIe siècle et à Thomas More.

La construction d’une telle histoire idéalisée sur le plan intellectuel est, écrit-il, une manière de fonder la légitimité de cette idée. Au contraire, elle « n’a pu émerger que par la remise en cause des institutions de protection sociale d’après-guerre et du projet social qu’elles portaient ». Franck Lepage : "Le revenu universel est une mesure de droite" Benoît Hamon : «Le revenu universel est une invitation à s’épanouir» «Je découvre que je vous intimide. Ça me touche beaucoup…» Premier candidat à accepter de répondre aux questions de la rédaction de Libération dans cette campagne de la primaire à gauche (22 et 29 janvier), Benoît Hamon attend sa première question après avoir feuilleté l’édition du journal de jeudi et expliqué vouloir faire de «la question des migrants» un débat «central» de la primaire. Deux heures d’entretien pour aller du revenu universel au «service public de l’aide au devoir» en passant par la légalisation du cannabis.

Le revenu universel, un piège libéral. Quand une mesure présumée "de gauche" recueille les applaudissements de Frédéric Lefebvre, Manuel Valls, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Boutin et des économistes du FMI, la méfiance est de mise. L’idée d’un revenu régulier versé à tous les citoyens sans condition ni contrepartie tout au long de leur vie, en complément ou en remplacement des revenus du travail, est de celles-là. Si la France devait l’instaurer demain, le revenu universel, promu en tout bonne foi progressiste – notamment par les candidats à la présidentielle Yannick Jadot, Benoît Hamon et Pierre Larrouturou –, pourrait en effet s’avérer une belle entourloupe libérale… Quand le coût « exorbitant » du revenu universel fond comme neige au soleil. Nous devrions nous réjouir.

Il ne se passe plus un jour sans un article de journal, sans une émission à la radio ou à la télé, sans qu’un candidat à la présidence à la république, sans qu’un expert ne parle du revenu universel. Le problème est que la plupart des journalistes, des responsables politiques, des experts économiques qui doutent de la pertinence de ce revenu d’existence ont pour argument principal le coût exorbitant d’une telle mesure. Bernard Friot : arguments décisifs contre le revenu de base, outil du Capital. QUEL SYSTÈME POUR DEMAIN/Partie3. L'allocation universelle n'est pas l'avenir de la sécurité sociale. Le débat sur l’allocation universelle revient de manière récurrente à mesure que la question de l’avenir de l’État-providence se pose. Ces dernières semaines, ce débat a été alimenté par l’émergence de propositions visant à concrétiser cette idée.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OKNe plus afficher × La première expérience serait menée à l’échelle locale, à Utrecht au Pays-Bas. Imaginer un revenu garanti pour tous, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, mai 2013) On travaille, et, grâce à ce travail, on perçoit de l’argent.

Une telle logique est si bien ancrée dans les esprits que la perspective d’instaurer un revenu inconditionnel, c’est-à-dire de verser à chacun une somme mensuelle suffisante pour lui permettre de vivre, indépendamment de son activité rémunérée, apparaît comme une aberration. Nous sommes encore persuadés de devoir arracher à une nature aride et ingrate les moyens de notre subsistance individuelle ; or la réalité est bien différente. Bourses étudiantes, congés parentaux, pensions de retraite, allocations familiales, indemnités de chômage, régime français des intermittents du spectacle, minima sociaux : autant de prestations qui ont en commun de découpler revenu et travail. Si insuffisants, si attaqués que puissent être tous ces dispositifs, ils montrent que le revenu garanti est une utopie « déjà là ». Mais précisons bien de quoi l’on parle exactement. Il refait surface en Europe, d’abord dans les Pays-Bas des années 1980 (6).

Le revenu de base : même si 90% des gens fumaient de l'herbe, ce serait un win-win - Express [FR] Selon un chef d’entreprise de la Silicon Valley, le versement d’un revenu de base fonctionnerait même si « 90% des personnes bénéficiaires fumaient de l’herbe au lieu de travailler ». Dans un podcast intitulé « Le monde est-il prêt pour un revenu de base garanti? », Sam Altman affirme que le revenu universel pourrait compenser de grandes pertes de productivité et éviter l’effondrement de l’économie.La principale plainte des personnes opposées au revenu universel de base (un revenu qui permet aux bénéficiaires de couvrir leur besoins de base tels que le logement, la nourriture et les vêtements, qu’ils travaillent, ou pas) est qu’elle rendra les gens paresseux.

Compensation. Selon l’OIT, le débat sur un revenu de base va s’étendre. Allocation universelle: Philippe Defeyt propose un modèle à 600€ par mois. L'allocation universelle fait débat en Europe. La Finlande y pense, la Suisse l'a proposée mais le peuple l'a rejeté massivement lors d'une votation et en Belgique, le MR a lancé des cercles de réflexions, le socialiste Paul Magnette inscrit cette allocation "dans le sens de l'histoire", contrairement à certains de ses collègues socialistes qui y voient un danger pour la sécurité sociale.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OKNe plus afficher × Les 10 bonnes raisons de voter "oui" au Revenu de Base Inconditionnel. Revenu de base : Christina Lambrecht. Mobile2.24heures. Pour re-faire société : un revenu de base. Par Marc de Basquiat, ingénieur et docteur en économie Depuis des années, l’État Providence accorde sous diverses formes « des aides » qui ont pour objectif de gommer les inégalités. Le résultat est mitigé. "Il faut pouvoir refuser le travail dégradant, pénible, ennuyeux ou inutile" - Etienne Chouard. "La monnaie est le point aveugle des économistes orthodoxes" Ok, mais les aides publiques vont être supprimées ! Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes: Un revenu de base universel à l'étude. C’est une première en France. L’expérimentation finlandaise d’un revenu de base : le schéma se précise. Manifeste pour un revenu de citoyenneté. Par François Brooks Michel Chartrand et Michel Bernard, Éditions du renouveau québécois © 1999.

Le titre a attiré mon attention un peu comme si on prétendait avoir trouvé la clé du mouvement perpétuel. Justifications du revenu universel (revenu de citoyenneté ou allocation universelle) Depuis plus d’une décennie, l’idée d’accorder aux gens un revenu qui ne dépende pas de leur travail ni d’aucune forme d’activité de leur part, s’est répandue dans les milieux avancés de ceux qui pensent sérieusement à l’état de nos sociétés et aux nouvelles politiques destinées à y répondre. Un certain accord paraît s’être établi à son sujet pour le définir parmi d’autres idées analogues.

Le revenu universel se caractérise par le fait qu’il est attribué également à tous, aux riches comme aux pauvres, automatiquement, sans avoir à être demandé, sans aucune contrepartie, sans aucune limitation de son usage. Revenu garanti, « la première vision positive du XXIe siècle » Susanne Wiest, Enno Schmidt et Daniel Häni Après avoir vécu douze ans dans une roulotte de cirque, pour être libre et pour économiser un loyer, Susanne Wiest s’est installée à Greifswald, dans le nord de l’Allemagne.

Revenu de Base… utopie ou nécessité ? Tout non-travail mérite salaire. Un revenu de base pour tous ? Oui. C'est une mesure révolutionnaire, la preuve par 6. Allocation universelle, miroir aux alouettes… Riposte Cte. Les Suisses disent non au revenu de base gratuit pour tous. Anatomie d'un processus d'euthanasie bureaucratique de l'Etat: comment auto-justifier l'abolition de la protection sociale? - Site de Claude Rochet. L'utopie du revenu garanti récupérée par la Silicon Valley, par Evgeny Morozov (Les blogs du Diplo, 29 février 2016) Pourquoi le revenu de base, c'est de la merde (néolibérale) A propos du Revenu de Base. Pourquoi les socialistes doivent s’opposer au «revenu de base inconditionnel» (allocation universelle) Revenu de base: une analyse marxiste. Revenu de base et la complexité.

Le revenu de base se frotte au réel. Le revenu universel et inconditionnel : et si c'était pour bientôt ? Et si le revenu de base était versé en monnaie locale ? Revenu De Base 2.