background preloader

Web

Facebook Twitter

«Tu vas te taire?! C'est moi qui parle!» [vidéo] Extraits (version intégrale du document vidéo ci-dessous).

«Tu vas te taire?! C'est moi qui parle!» [vidéo]

CC BY-NC-ND Vendredi 11 septembre 2009, Ans. «Perturbation égale rapport disciplinaire. C’est bien clair? Retenez bien. La scène se passe dans le hangar à véhicules de Tecteo, à Ans. Une attitude «inacceptable» Un ouvrier filme son patron jusqu’à ce que la batterie lâche. Mais la vidéo ne reste que quelques jours en ligne: le patron de Tecteo menace personnellement le vidéaste amateur de le poursuivre en justice et de lui réclamer un demi-million d’euros de dommages et intérêts pour «atteinte à son image». Diviser pour régner Durant cette assemblée mouvementée, Christine Planus, déléguée principale CGSP, s’indigne de ce «dialogue social» lapidaire. Le mandataire PS s’en prend alors au syndicat socialiste: «Je vous rappelle quand même que des délégués CGSP, je cite, sont venus me dire: “Vire les 230 contractuels et ne touche pas aux statutaires.” Les «Thénardier de la CGSP» Grève à 1,1 million d’euros David Leloup.

Perdre sa vie à la gagner... Perdre sa vie à la gagner.

Perdre sa vie à la gagner...

Le travail, cette expropriation systémique du temps humain… A moins de se fonder sur un compromis et une flexibilité permettant à l’homme travaillant de se valoriser intellectuellement, professionnellement, sentimentalement, familialement et socialement, tout en lui procurant un salaire lui permettant une vie matériellement comblée sans endettement permanent, le travail est un vol du temps, une vampirisation de la vie de l’employé par l’employeur.

Le travail, cette expropriation systémique du temps humain…

Car la vie d’un homme sur terre n’est autre que le déploiement temporel de son existence. Imposition pesante de la vitesse de la société de consommation, le travail, avec sa précipitation productive, triture le temps par l’urgence et l’immédiateté. Sur la crise du travail (par René Revol) Jeudi 6 juillet 2006.

Sur la crise du travail (par René Revol)

Petite revue de la littérature sur le sujet Depuis maintenant deux à trois ans un thème envahit les sciences sociales, cherchant à forger de nouvelles représentations auprès du grand public : le chômage qui s’est répandu sans arriver à se résorber n’exprimerait pas qu’une crise de l’emploi liée à la crise économique ouverte ou larvée depuis 1974 mais renverrait plus fondamentalement à une crise du travail en tant que tel, à une remise en cause de la centralité du travail dans notre civilisation. ON ne compte plus les articles et contributions sur le sujet et les principaux ouvrages sont largement diffusés, comme en témoigne par exemple le succès de librairie de Le travail, une valeur en voie de disparition par la philosophe et haut fonctionnaire du Ministère du travail, Dominique Méda (bibliographie en annexe).

A partir de là, peut se décliner la thématique d’un déclin inexorable du travail, dans toutes ses fonctions. Mais qu’entend-t-on par "activité" ? L'illusion du plein emploi - Futuribles - Veille, prospective, stratégie. En finir avec le mensonge du plein emploi. Un nouveau paradigme dans les politiques sociales : l’activation : Millenaire 3, Politiques Publiques. Depuis les années 1990, au Royaume-Uni d’abord, puis dans les autres pays d’Europe, les politiques d’insertion cherchent à « activer » les chômeurs, de manière à les mettre sur le marché du travail.

Un nouveau paradigme dans les politiques sociales : l’activation : Millenaire 3, Politiques Publiques

Cette logique s’est étendue à l’ensemble du champ de l’intervention sociale. Par un jeu d’incitations et de sanctions financières, et par l’inscription dans des démarches contractuelles de « projet », on pousse les bénéficiaires d’un revenu de remplacement ou d’une aide de type assistancielle (en France : jeune en situation de bénéficier du FAJ, allocataire du RSA, etc.) à ce qu’ils fournissent des efforts, en règle générale pour (ré)intégrer le marché du travail. Les droits sociaux activés doivent être efficaces, produire un « retour sur investissement », devenant du coup presque des investissements. On comprend alors que le référentiel de l’activation s’appuie sur l’individualisation des droits sociaux (c’est l’individu dans sa singularité qu’il s’agit d’activer). 1. «Exiger dix recherches d’emploi n’a aucun sens»

Il y avait du monde hier matin devant l’Office cantonal de l’emploi, à la rue des Gares.

«Exiger dix recherches d’emploi n’a aucun sens»

A l’appel de la Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS), une centaine de personnes manifestaient contre «les tracasseries administratives, le flicage et les sanctions sur le dos des chômeurs». Mesure la plus contestée: le doublement du nombre de recherches d’emploi (de cinq à dix) exigé des chômeurs par mois, «quelle que soit leur situation». «Les chômeurs ont reçu un courrier leur indiquant que, dès le 1er juin, ils devront effectuer dix recherches, précise Manuela Cattani, présidente de la faîtière syndicale. Cette exigence s’applique à tous, quelle que soit la branche, que les gens soient en stage, employés à temps partiel, à deux ans de la retraite ou des femmes enceintes.

Cette mesure ne sert à rien, si ce n’est humilier les chômeurs, puis les sanctionner. Cinq paradoxes du travail. Le travail. Retour à l'Accueil Le travail comme activité à l'encontre de la nature : 1.

Le travail

Le travail, source de souffrance (cf. Bible) 2. Les 5 réponses à ceux qui veulent préserver l’emploi. Si vous avez été redirigé vers cette page, c’est que d’une manière ou d’une autre vous vous êtes inquiété pour la préservation d’un type d’emploi voire que vous avez même proposé des idées pour sauvegarder ou créer de l’emploi.

Les 5 réponses à ceux qui veulent préserver l’emploi

Les 5 arguments contre la préservation de l’emploi Chacun des arguments peut être approfondi en cliquant sur le ou les liens appropriés. 1. La technologie a pour but premier de nous faciliter la vie et, en conséquence, de réduire notre travail. Détruire l’emploi n’est donc pas une conséquence de quoi que ce soit, c’est le but premier que recherche notre espèce depuis des millénaires ! 2. 3. Le travail : valeurs, attentes et frustrations. Robert Castel est sociologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.

Le travail : valeurs, attentes et frustrations

Il est l’auteur des désormais classiques Métamorphoses de la question sociale (Fayard, 1995 ; Folio Gallimard, 1999) et, avec Claudine Haroche, de Propriété privée, propriété sociale, propriété de soi (Fayard, 2000). Dominique Méda est actuellement Professeure de sociologie à Dauphine et titulaire de la chaire « Reconversion écologique, travail, emploi, politiques sociales » du Collège d’Etudes Mondiales. L’allégeance : un principe des logiques d’aide à l’insertion professionnelle.

L’autonomie et la responsabilisation comme objectifs des dispositifs d’insertion professionnelle 1Le constat apparaît comme une évidence : depuis les années 70 les orientations des politiques publiques en matière de lutte contre le chômage ont posé l’autonomie et la responsabilisation de l’individu comme pierre angulaire des dispositifs d’aide à l’insertion socioprofessionnelle.

L’allégeance : un principe des logiques d’aide à l’insertion professionnelle

Une constellation de dispositifs ancrés dans des logiques d’individualisation et d’autonomisation va émerger de ces choix politiques. Parallèlement les études portant sur l’application de ces choix et les conséquences des pratiques qui en découlent vont se multiplier et reconstruire la figure idéale du demandeur d’emploi actuel : quelqu’un d’autonome, de dynamique, responsable de ses actes et de son sort. Dans ce travail, nous questionnerons les logiques sociales à l’œuvre dans les pratiques d’aide à l’insertion professionnelle, et nous en proposerons une approche théorique en termes psycho-sociaux. L’étude. La « Rhapsodie du recrutement », l’enfer du premier emploi au Japon. «Le chômeur, au lieu d’être la rançon de la science, devrait en être la récompense!!!» UE=LUTTE CONTRE L'INFLATION PRIORITAIRE=>CHÔMAGE INSTITUTIONNALISÉ : ÊTES-VOUS D'ACCORD ?

Union Européenne = LUTTE CONTRE L'INFLATION PRIORITAIRE ==> CHÔMAGE INSTITUTIONNALISÉ !!! ÊTES-VOUS D'ACCORD ?! Un des scandales les plus révoltants de l'Union européenne est l'institutionnalisation du chômage, en douce, sous la "couverture économique" de la lutte contre l'inflation, en "oubliant" qu'existe la technique salvatrice de L'INDEXATION... Ce court extrait vidéo de la conférence de Marseille met un coup de zoom sur LE RAPPORT MÉCANIQUE entre l'inflation et le chômage, et sur LES CHOIX INIQUES de nos prétendus "représentants" — de véritables traîtres à la patrie, en fait — élus qui condamnent leur peuple au chômage de masse à perpétuité :

Taux de chômage n'accélérant pas l'inflation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le taux de chômage n'accélérant pas l’inflation (en anglais : Non-Accelerating Inflation Rate of Unemployment ou NAIRU) est un indicateur économique qui, estimé économétriquement pour un pays et à un instant donné, mesure approximativement le taux de chômage qui serait compatible avec un taux d'inflation stable. Le terme a été inventé par James Tobin, sur la base de recherches menées par Franco Modigliani et Lucas Papademos. Le NAIRU est défini par l'OCDE comme le « taux de chômage d'équilibre vers lequel le chômage converge, en l'absence de chocs d'offre temporaires, une fois que le processus d'ajustement dynamique de l'inflation est achevé[1]. » Le NAIRU est un indicateur, utilisé par les économistes pour mesurer deux éléments : Armée de réserve de travailleurs.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme « chômeurs » suppose un filtre idéologique particulier. Il couvre un champ sémantique différent. Avant l'ère capitaliste le chômage structurel à grande échelle a rarement existé, sauf dans le cas de grands désastres naturels ou de guerres importantes. Le mot « emploi » est donc idéologiquement un produit de l'ère capitaliste.

En outre le nom « chômeurs » désigne ceux qui cherchent un emploi alors que le « surplus relatif de population » inclut aussi ceux qui sont dans l'incapacité de travailler. Un niveau permanent de chômage présuppose une population active qui est dans une large mesure tributaire d'une rémunération ou d'un salaire pour vivre, sans avoir d'autres moyens de subsistance.

Marx soutient qu'il n'y a pas de loi sérieuse et pérenne concernant la population possédante. Manuel — 9.4. La composition organique du capital. La concentration et la centralisation du capital. Au cours de l’accumulation capitaliste, la masse générale du capital augmente et ses différentes parties subissent des changements inégaux, d’où résulte un changement de la structure du capital.

En accumulant la plus-value et en élargissant son entreprise, le capitaliste introduit généralement de nouvelles machines et des perfectionnements techniques, qui lui assureront une augmentation de ses bénéfices. Le progrès technique marque un accroissement plus rapide de la partie du capital qui existe sous forme de moyens de production : machines, bâtiments, matières premières, etc., c’est-à-dire du capital constant.

Au contraire, la partie du capital dépensée à l’achat de force de travail, c’est-à-dire de capital variable, s’accroît avec beaucoup plus de lenteur. Le "Capital" de Marx - F. Engels. Le "Capital" de Marx 28 mars 1868 Téléchargement fichier zip (compressé)Cliquer sur le format de contenu désiré Depuis qu'il y a des capitalistes et des ouvriers dans le monde, il n'est pas paru de livre qui fût de pareille importance pour les ouvriers que celui-ci. Les rapports entre le Capital et le Travail, l'axe autour duquel tourne tout notre système social actuel, y sont pour la première fois développés scientifiquement, et cela avec une profondeur et une netteté possibles seulement à un Allemand.

Taux de chômage naturel. Le chômage tue entre 10.000 et 20.000 personnes par an. Dossiers, Mal, Banalité du mal, Christophe Dejours, Management, Entreprise, Travail, Totalitarisme, Isolation, Michel Eltchaninoff. « Et si gagner sa vie c'était la perdre ? » (Enregistrement d'une causerie sur la critique du travail) - Critique de la valeur-dissociation. Repenser une théorie critique du capitalisme. Le travail est sacralis� Le travail n’existe pas : penser la centralité paradoxale de l’emploi et de l’activité. Centralité du travail, plein emploi de qualité et développement humain. Notes. Les défis de l'Etat social - Edouard Delruelle. Pourquoi la société salariale a besoin de nouveaux valets, par André Gorz (Le Monde diplomatique, juin 1990) Depuis le début de l’ère moderne, une question n’a cessé de se poser à l’Occident : dans quelle mesure la rationalité économique est-elle compatible avec ce minimum de cohésion sociale dont une société a besoin pour survivre ?

Cette question se pose aujourd’hui sous des aspects nouveaux, avec une actualité et une acuité accrues. Les faux candidats, un phénomène qui prend de l’ampleur. Arnaque au chômage : de fausses preuves. Un chômeur fournissait de fausses preuves de recherche d’emploi pour toucher les allocations. Le NAIRU, qu'est-ce que c'est ? Bernard Stiegler « Nous devons rendre aux gens le temps gagné par l’automatisation. Et si la journée des 4 heures était la solution au chômage? – L'Humanosphère. Et si on parlait du travail? Chômeur, je ne peux plus me taire ! 29 ans, morte asphyxiée sur la chaîne. La « surpopulation » du chômage : retour sur la question. Plateforme contre l'emploi: Les Jobcenters font du tort aux chômeurs.

Le mythe du chômeur fainéant. La chasse aux chômeurs au regard de la loi de l’offre et de (...) Mais je suis fainéant (coup de gueule d’un chômeur) – L'Antre du Greg. Le chômage, encore. Archives. Le capitalisme ou le culte du sacrifice humain (par Chris Hedges) Top 10 des phrases pourries que les chômeurs doivent endurer. Citations au Travail - rienfoutre.org. Le mythe du chômeur fainéant. Le chômage aux trousses. Quand travailler fait perdre de l’argent à un chômeur. J'étais tranquille, j'étais peinard, je réparais ma mobylette  Le «workfare»: solution miracle ou injustice? Cretinus simplis, cette fois-ci RSA à 7h. La droite des travaux forcés. Chômage: ces "nouveaux" précaires prêts à travailler gratuitement.

RSA contre bénévolat : des élus de droite applaudissent. Chômage, le mythe des emplois vacants, par Hadrien Clouet (Le Monde diplomatique, février 2015) Le travail le dimanche servira d'abord les intérêts des grandes enseignes. RSA: Daubresse veut imposer 7h obligatoires de travail hebdomadaire. Onze pays industrialisés, dix ans d'experiences : "Le partage du travail" en question. Partager le travail, par Dominique Méda/Roosevelt2012. Du travail ou de l'argent ? - Association pour l'Économie Distributive. Le chômage n'a pas de visage. Santé au travail : « nous sommes face à une forme de crime organisé » Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître. Nour, ex-manager à McDo : « Les mains malmenées, le dos en miettes »

Ces parents écartelésentre travail et famille. Les travailleurs sont des prostitués. La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle. Qu'est-ce que le travail ? La grande relève qui permet enfin le chômage, libération des travaux forcés. Le harcèlement moral : panorama de la jurisprudence 2009. Lidl : le salaire de la peur. 24 heures de la vie d’une chômeuse : « Tu fais quoi de tes journées ? » LE TRAVAIL EST UNE PROSTITUTION. Le travail, ce n’est pas la santé. Les entretiens collectifs sont un nouveau truc glauque à mettre au crédit de l’ultralibéralisme.

Quand le pire devient la norme : la loi Peeters décryptée. « La plupart des gens sont pris par leur travail » Jiddu Krishnamurti. Kaizen – Construire un autre monde… pas à pas, Quel avenir pour le travail ? Regards de Dominique Méda et Paul Jorion – Blog de Paul Jorion. "L'emploi et le salaire ne peuvent plus être la seule voie de redistribution" - rts.ch - Economie. « William Morris et la critique du travail », par Anselm Jappe - Critique de la valeur-dissociation. Repenser une théorie critique du capitalisme. Vivre mal son CDI. Plaidoyer d’une salariée pour la mise à mort du CDI, entre autres...

Le Haut-Rhin impose le bénévolat obligatoire aux bénéficiaires du RSA. Quetigny : un employé met fin à ses jours dans un hypermarché. Chômage: manipulations et mensonges – RussEurope. L’esclavage moderne,livré à domicile. Travailler tue. De la question du travail et du chômage. Les voitures autonomes vont détruire des millions d’emplois. Quand les robots nous remplacent déjà. Le numérique, nouvelle machine à broyer les emplois. 15 emplois surprenants pour lesquels les robots remplacent déjà l’homme (vidéos) - Express [FR] Le numérique détruit-il massivement des emplois ? "J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens. Découpeur, tripier, désosseur, saigneur, le pire des métiers.

De la différence entre un travail et un emploi... - L’Abolition du travail - Wikisource. « Je serais tellement plus utile au chômage », par Jerôme Choain (Le Monde diplomatique, août 2014)