background preloader

Tauromachie

Facebook Twitter

Comment vous mobiliser contre la corrida ? Fadjen. La Boussac. L’homme qui avait sauvé un taureau de la corrida. La petite commune de La Boussac, dans la baie du Mont Saint-Michel, abrite le siège d’une association, pour le moins originale en Bretagne.

La Boussac. L’homme qui avait sauvé un taureau de la corrida

Son président, Christophe Thomas, a sauvé des arènes un taureau, devenu en quelques années l’emblème des anti-corridas. C’est l’histoire d’un gamin qui a réalisé son rêve. D’un gosse de 7 ans qui, après avoir compris ce qu’était une corrida, s’est juré qu’il sauverait un jour un taureau de son destin sanguinolent.Christophe Thomas n’a jamais oublié cette promesse qu’il s’était fait enfant. Loin des arènes, le chauffeur-routier a décidé qu’il était maintenant grand temps de l’honorer. Plus facile à dire qu’à faire. « A chaque fois que j’appelais des éleveurs de taureaux de race brave, dits taureaux de combat, je me faisais raccrocher au nez ou envoyer balader ». Élevé au biberon « Je l’ai appelé Fadjen, du nom d’un taureau baptisé ainsi dans La Petite Maison dans la Prairie », dit-il le plus sérieusement du monde.

Ses films font le buzz Samuel SAUNEUF. À poil contre les lâchers de taureaux. Une trentaine de militants anti-corrida ont protesté contre les encierros (lâchers de taureaux) des fêtes de Pampelune.

À poil contre les lâchers de taureaux

Une trentaine de militants anti-corrida des associations de défense des animaux PETA et AnimaNaturalis ont protesté contre les encierros (lâchers de taureaux) des fêtes de Pampelune en écrivant avec leurs corps, peints en rouge et noir, le message "Stop bull fights" (Non aux corridas). Pour l'onzième année consécutive, les collectifs anti-corrida ont voulu ainsi protester contre le sort des taureaux durant les célèbres fêtes de la San Fermin. "Les tauraux meurent de façon sanglante à Pampelune," pouvait-on lire en anglais sur une des banderoles déployées par des militants de PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).

"La vérité toute nue: la corrida c'est cruel", pouvait-on lire sur une autre banderole, écrite celle-ci en français. Magescq, autant de gendarmes que de spectateurs ? La saison 2014 des corridas s’ouvrait dimanche 16 février à Magescq dans les Landes.

Magescq, autant de gendarmes que de spectateurs ?

Les manifestations anticorrida aussi. Pour donner le coup d’envoi, il s’est agi, de notre côté, d’une action citoyenne, c’est-à-dire lancée par des particuliers sans aucun soutien associatif pour l’organiser. Je m’exprime donc dans ce qui suit à titre personnel et non en tant que représentant du CRAC Europe. Les actions citoyennes, un cauchemar pour les autorités Dans les jours qui ont précédé, différents agents du SDIG (ex-RG) ont appelé leurs contacts habituels pour tenter d’avoir des infos sur la mobilisation prévue et le type d’action envisagé.

En fait, même les initiateurs des événements Facebook à l’origine de ces manifestations n’ont aucune idée jusqu’à la dernière minute de la mobilisation réelle qu’ils obtiendront sur le terrain et de la façon dont les choses s’y passeront, puisqu’il n’y a aucun chef pour encadrer quoi que ce soit. Un vrai cauchemar pour les autorités. Des anti-corridas envahissent une arène près de Tarbes : plusieurs personnes blessées - France 3 Midi-Pyrénées. Faits divers Un groupe de militants anti-corridas a envahi les arènes de Maubourguet près de Tarbes samedi soir pour empêcher une corrida, avant d'être évacués par les forces de l'ordre, a-t-on appris auprès des militants et de la préfecture.

Des anti-corridas envahissent une arène près de Tarbes : plusieurs personnes blessées - France 3 Midi-Pyrénées

AFP Publié le 24/08/2014 | 09:43, mis à jour le 24/08/2014 | 18:56 Certains militants anti-corridas ont réussi à prendre des clichés des affrontements. Un groupe de militants anti-corridas a envahi les arènes de Maubourguet près de Tarbes samedi soir pour empêcher une corrida, avant d'être évacués par les forces de l'ordre, a-t-on appris auprès des militants et de la préfecture Franck Andrieux secrétaire porte-parole du CRAC (comité radicalement anti-corridas) Europe a a indiqué dans un communiqué que la corrida de Maubourguet qui devait débuter à 21h à été retardée d'au moins 30 minutes par 150 Militants environ. Voir ici le reportage de Sandrine Mörch et Laura-Laure Galy de France 3 Midi-Pyrénées :