background preloader

Pauvreté et exclusion sociale

Facebook Twitter

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale. Une initiative libre et citoyenne afin de revisiter la notion de partage et de gratuité. Charleroi: des jeunes déposent des tirelires dans les commerces pour nourrir les sans-abris. Tout est parti d’une rencontre.

Charleroi: des jeunes déposent des tirelires dans les commerces pour nourrir les sans-abris

Une discussion inattendue entre Faysal, un jeune homme de 24 ans originaire de Marcinelle, et un autre jeune garçon, sans-abri. "J’ai vu ce jeune dehors, et je me suis dit ‘Ce n’est pas vrai, il ne peut quand même pas être à la rue’, nous raconte Faysal, après nous avoir écrit via notre page Alertez-nous. Il m’a raconté qu’il dormait dans un squat, à même le sol. Il m’a demandé si je n’avais pas une couverture pour lui". Il n’avait pas mangé de viande depuis 4 mois Soucieux du bien-être des autres, Faysal a tout de suite voulu agir. Faysal et ses amis pensent à mettre des tirelires dans les commerces Petit à petit, le projet de Faysal prend forme.

"Les donateurs savent où va l’argent" Le projet se veut transparent et les organisateurs y mettent un point d’honneur. Un énorme coup de main des proches et un grand merci Prochaine étape : un autre repas, samedi 17 août Samedi 17 août, le projet de base prendra une autre forme. Justine Sow. INCREDIBLE EDIBLE BELGIUM. C’est d’une petite ville grise du nord de l’Angleterre qu’est parti le mouvementdes « Incredible Edible », les « incroyables comestibles » dans sa traduction française.

INCREDIBLE EDIBLE BELGIUM

En 2008, dans la ville de Todmorden ravagée par la crise des subprimes, une poignée d’activistes ont envahi le bitume de bacs de plantation : sur les trottoirs, dans la cour du collège, sur le parterre de l’hôpital… Todmorden est devenu un potager géant, et gratuit. Chaque citoyen cultive un carré de terre et quand sa récolte est mûre, il laisse les passants se servir librement. Une « peas & love revolution », qui peut avoir des conséquences gigantesques : « les gens se réapproporient la nourriture, puis les magasins, puis l’énergie… » remarque Mike Perry de la Plunkett Foundation, dans le Guardian de Londres. « L’autosuffisance alimentaire des territoires, ça marche », en conclut François Rouillay, un Alsacien qui cherche à implanter ce mouvement en France, et a mis au point un guide pratique.

Like this: Redonner le sourire aux sans-abri. Un "pop-up store" pour habiller les sans-abri. La "boutique de dons à ciel ouvert" offre aux sans-abri des vêtements gratuits, en pleine rue.

Un "pop-up store" pour habiller les sans-abri

Des bénévoles tiennent la boutique et aident les visiteurs a choisir leurs vêtements. Près de 1000 personnes sans-abri ont profité de cette boutique le jour de son ouverture début janvier. Les gens qui désirent participer à titre de bénévoles ou qui souhaitent faire un Street Store peuvent appliquer en ligne. Un magasin éphémère en faveur des sans-abri installé di. Ce «Street Store» bruxellois, imaginé par deux étudiants, leur offrira des vêtements, des chaussures et des accessoires collectés tout au long du mois de février.

Un magasin éphémère en faveur des sans-abri installé di

Le Street Store a été initié en Afrique du Sud par deux membres d’une agence de communication. Adrien Crouan et Karima Ammar, deux étudiants de l’IHECS, ont décidé d’importer le concept en Belgique. "Smartnomination", une réponse intelligente au jeu d'alcool "Neknomination" NEKNOMINATION - Julien Voinson a été "nominé" dans le jeu d'alcool qui enflamme Facebook ces derniers jours, la "Neknomination".

"Smartnomination", une réponse intelligente au jeu d'alcool "Neknomination"

Mais plutôt que de boire, ce jeune Bordelais a décidé de changer les règles du jeu. Si vous êtes passé à côté du phénomène "Neknomination", le principe est simple: une personne se filme en train de boire des verres d'alcool cul-sec (c'est d'ailleurs de là que vient le nom de ce jeu car "nek" fait référence au "neck it", cul sec en argot anglais). Il "nomine" ensuite trois amis et les met au défi d'en faire de même, et ainsi de suite. Lire aussi » Quand le binge drinking rencontre les réseaux sociaux Comme beaucoup de jeunes ces derniers jours, Julien a été "nominé" dans ce type de vidéos. Plus de 100.000 personnes ont vu ces images montrant le jeune homme en train d'acheter des hamburgers et des bouteilles d'eau pour des sans-abris.

L'un d'entre eux a déjà relevé son défi. Close Facebook DonnerNommer. Café en attente au Québec. Une Baguette En Attente.