background preloader

On n'en veut pas (autant).

Facebook Twitter

On ne veut pas devenir minoritaires chez nous

Bruxelles : des centaines d’écervelés manifestent pour la régularisation des immigrés clandestins – Belgica News. D’aucuns estiment qu’il n’y a pas suffisamment d’allogènes en Europe de l’Ouest. Ils en veulent plus ; beaucoup plus, et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour parachever la colonisation de l’Europe. C’est le cas de quelques militants gauchistes et nihilistes qui se sont retrouvés à Bruxelles ce dimanche dans le cadre de la campagne « We are Belgium too ». « Il y a six ans que nous menons ce combat sans jamais être entendus des responsables politiques. Le 10 mars, nous avons lancé une pétition qui a déjà recueilli 45.251 signatures. Ce sont autant de citoyens qui soutiennent la régularisation de personnes qui vivent en Belgique depuis de nombreuses années », explique un organisateur.

Les manifestants ajoutent : « On ne peut pas relancer l’économie et en même temps encourager la fraude sociale en permettant l’exploitation de travailleurs sans-papiers. Ils ont parfaitement raison : il faut revoir la politique d’asile et de migration en profondeur. Source : DH. Belgica News – Information belge. Le gauchiste qui sert de Pape appelle à l’édification d’un monde plus inclusif ─ il veut voir davantage de noirs en Europe – Belgica News. Qu’est ce qui est bon ? — Tout ce qui exalte en l’homme le sentiment de puissance, la volonté de puissance, la puissance elle-même.Qu’est-ce qui est mauvais ? — Tout ce qui a sa racine dans la faiblesse.Qu’est-ce que le bonheur ? — Le sentiment que la puissance grandit — qu’une résistance est surmontée.Non le contentement, mais davantage de puissance, non la paix avant tout, mais la guerre ; non la vertu, mais la valeur (vertu, dans le style de la Renaissance, virtù, vertu dépourvue de moraline).Périssent les faibles et les ratés : premier principe de notre amour des hommes.

Et qu’on leur aide encore à disparaître ! Qu’est-ce qui est plus nuisible que n’importe quel vice ? Friedrich Nietzsche ─ l’Antéchrist, II Ces enseignements que Nietzsche nous a livrés il y a plus d’un siècle sont plus que jamais d’actualité, et les déclarations toujours plus débiles des souverains pontifes n’en est que l’illustration logique. Qu’est-ce que le christianisme ? Source : RTBF. Un centre pour migrants, ça rapporte énormément l Tweet. Sudinfo. Samedi, nous avons reçu un message d’Ody Delpire. Elle se disait touchée par l’histoire d’amour vécue par une jeune Belge de 19 ans, Charline, et Jeremy, un Américain de 47 ans rencontré sur Facebook. « Cette histoire est superbe et elle me réconforte car, pour moi, ce n’est pas facile non plus.

Lui est ivoirien, il a 31 ans. Moi, j’en ai 73 mais on s’aime. C’est une situation très difficile mais, si cela vous intéresse, je peux vous la raconter. Cela m’enlèverait un poids ». Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones | NATIONS UNIES - Peuples Autochtones. La Déclaration sur les Droits des Peuples Autochtones a été adoptée par l’Assemblée Générale le jeudi 13 Septembre 2007, la majorité des 144 Etats pour, 4 voix contre (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande et les États-Unis) et 11 abstentions (l’Azerbaïdjan , le Bangladesh, le Bhoutan, le Burundi, la Colombie, la Géorgie, le Kenya, le Nigeria, la Fédération de Russie, Samoa et l’Ukraine) .

Cliquez ici pour voir le dossier de vote. Huit ans se sont écoulés depuis la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones a été adoptée par l’Assemblée Générale. Depuis lors, les quatre pays ayant voté contre ont inversé leur positions et supportent maintenant la Déclaration. Aujourd’hui, la Déclaration est l’instrument international le plus complet sur les droits des peuples autochtones. Une commémoration de haut niveau du cinquième anniversaire de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones a eu lieu le 17 mai 2012. Biélorusse Japonais. 50 nuances d'islamo-gauchisme en Wallonie et à Bruxelles. Nous ne pourrions passer sous silence la responsabilité des partis et personnalités politiques dans l’islamisation galopante de l’espace public tant en Wallonie qu’à Bruxelles : elle est le fruit des renoncements, des calculs électoraux afin de capter les voix communautaires, d’une idéologie immigrationniste, de décisions et de lois votées dans les Parlements.

Le concept d’islamo-gauchisme s’est imposé dans le débat, français principalement, afin de dénoncer les acteurs politiques de gauche “draguant” ouvertement l’islam, jusque dans ses formes les moins démocratiques. La Belgique n’est pas en reste : pire, il existe bien des nuances d’islamo-gauchisme dans nos contrées. L’islamo-extrême-gauchisme : perçoit les musulmans comme les nouveaux damnés de la terre : chez eux, le grand remplacement, c’est l’abandon du prolétariat au profit des disciples de Mahomet. David Duke Dénonce le Génocide des Français (vostfr) Submersion migratoire de l'Europe: 52% des enfants nés à Bruxelles en 2020 ont une mère étrangère.

La proportion des naissances d’enfants de mères étrangères reste toujours majoritaire à Bruxelles, où elle atteint 52,2%. Elle n’est pourtant que de 22,6% en Région flamande, et de 17,9% en Wallonie… En attendant les informations détaillées provenant des bulletins de naissance, c’est ce qui ressort de la statistique provisoire sur les naissances survenues au cours de l’année 2020 réalisée à partir de l’exploitation du Registre national. 113 739 bébés ont donc vu le jour en Belgique en 2020, soit une baisse de 2,9% par rapport à 2019, et la proportion des naissances de mères étrangères reste toujours majoritaire à Bruxelles, où elle atteint carrément 52,2%.

En Région flamande, la proportion n’est que de 22,6% et, surprise, elle est encore inférieure en Wallonie, où elle n’atteint que le chiffre de 17,9%. On apprend également par ces statistiques que l’âge moyen à la maternité est de 30,8 ans en Belgique. Source: Gouvernement belge/ Statbel. Pourcentage de blancs dans les pays européens. Youtube. "Pêcheurs d'hommes" : enquête sur l’activité des navires-ONG en Méditerranée centrale - Strategika. Vues : 369 L’été s’annonce brûlant sur le front migratoire : à l’heure où la libre circulation des citoyens européens est radicalement remise en cause par des instruments de contrôle sanitaire, la pression des migrants sur les frontières de l’Union Européenne s’accentue quant à elle un peu plus chaque jour.

Pierre-Antoine Plaquevent, le site strategika.fr et leur correspondant RSR publient en exclusivité l’étude Pêcheurs d’hommes, activité des navires-ONG. Il s’agit du premier dossier à ce jour qui traite de l’ensemble de l’activité des ONGs et des acteurs de la route migratoire de la Méditerranée centrale. ONGs qui reprennent aujourd’hui la mer avec toujours plus de moyens.

Sea-Watch, Open Arms, Carola Rackete ou Ocean Viking : ces noms rythment l’actualité depuis plusieurs années. Le phénomène des navires-ONG, c’est aussi une narration bien rodée qui sature l’espace médiatique de faits ou de récits, parfois invérifiables et souvent contestables. 1 : MOAS – Migrant Offshore Aid Station. Baisse de la natalité en Belgique. Hausse de l'immigration. A quoi pourrait ressembler le pays d ici 30 ans ? Racisés : les alliés objectifs de la cause blanche - Boris Le Lay. Post-France 2051 - Boris Le Lay. FRANCE 2031 : LA DERNIÈRE CHANCE - Fide Post. Le « Grand Remplacement » : fantasme ou réalité ? Forgé par l'écrivain Renaud Camus, le concept de grand remplacement recouvre une « thèse à deux jambes » (François Héran) : l'une quantitative, relative aux flux migratoires et aux différentiels de fécondité ; l'autre qualitative, se référant aux changements culturels au sein de la société française.Les objections les plus fréquemment adressées à l'encontre de cette notion (accusation de complotisme, interprétation partielle des statistiques de l'INSEE, difficulté à définir l'« origine française ») apparaissent relativement fragiles.À l'inverse, les données et projections chiffrées ne manquent pas pour étayer le constat d'une transformation rapide de la démographie française sous l'effet de l'immigration.

Pareille anecdote venue du sommet de l’État confirme à quel point ce concept, né dans les marges politiques et littéraires auxquelles certains auraient voulu le circonscrire, occupe désormais une place centrale dans le débat public. A-t-il raison ou a-t-il tort ? L'Imposture - Kontre Kulture. L'Imposture – La décomposition planifiée de l'État souverain La notion de Grand Remplacement, mise en avant par Renaud Camus, n’est pas un fantasme ; il n’est qu’à regarder autour de soi, dans le métro, les cours de récréation ou simplement dans la rue… un peu moins il est vrai dans la petite lucarne, sauf dans les films et séries par lesquels on veut habituer le Français à vivre dans une société multiculturelle et multiethnique. Mais à cette légitime réaction de résistance de l’autochtone sur sa terre, on oppose des accusations de frilosité, de repli sur soi, d’islamophobie – avec ce que cela rappelle de l’antisémitisme, pourvoyeur de mort sociale pour celui qui en est accusé.

Jean-Michel Vernochet est écrivain, essayiste et géopolitologue. La gaffe : Maboula Soumahoro donne raison à Renaud Camus, et confirme que le Grand Remplacement est en cours. Renaud Camus est constamment critiqué par les médias pour avoir compris, puis expliqué dans Le Grand Remplacement* (que chacun doit posséder dans sa bibliothèque), qu’un Grand Remplacement de population est en train de s’opérer sous les yeux des Européens. S’ils ne l’insultent pas, les journalistes n’ont pas d’argument pour contrer Camus. Ils disent de lui qu’il est d’extrême-droite, qu’il est raciste, et finalement conspirationniste. Ils expliquent aux gens qu’il ne faut pas croire ce que leurs yeux leur montrent, mais ce que les experts leur disent. Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Que vont bien pouvoir répondre les médias lorsqu’une femme noire, Maboula Soumahoro, issue de l’immigration (elle est née en France d’une famille ivoirienne), prend la défense et donne corps– sans s’en apercevoir– au témoignage de Camus ?

«Je n’ai aucune gratitude à exprimer à ce pays qui est le mien et que j’ai le droit de traiter comme je veux. Aïe. Immigration de masse. Le sujet de l’immigration est un domaine délicat à traiter. En effet, ceux qui seraient tentés d’en discuter sereinement incarneraient vite, aux yeux des censeurs de la pensée, l’extrémisme et autres termes en « isme » peu ragoutants. Ils seraient rapidement diabolisés sur cette terre qui a vu en partie naître les Droits de l’homme, enfin, les droits de l’individu. Tout cela ne doit en aucune mesure empêcher le débat. Au contraire ! Car où il y a censure, où il y a tabou, il y a un hic ! Le mouvement de la pensée est arrêté par des barrières qui apparaissent comme les limites de la Raison elle-même. » – Herbert Marcuse Cadrons le sujet.

En 1981, Georges Marchais, le secrétaire général du Parti communiste français, un parti qu’on ne peut taxer de xénophobe, alertait déjà l’opinion publique et la classe ouvrière sur cette véritable armée de réserve du Capital : « Il faut stopper l’immigration officielle et clandestine, avait-il dit. Immigration: l'Europe ne peut plus être une passoire. Alors que la réforme du droit d’Asile et de l’espace Schengen est au cœur de la campagne pour les européennes, François de Lacoste-Lareymondie estime urgent de réviser en profondeur notre droit, afin de mieux réguler les flux migratoires et de redonner ses lettres de noblesse à la notion de frontières en Europe. « Les mœurs, plus que les lois, font et caractérisent une nation », disait Charles Pinot Duclos, secrétaire perpétuel de l’Académie française au XVIIIe siècle.

De fait, avant d’être soumis à une même loi, un peuple est façonné par une même histoire qui le conduit à adopter, au fil du temps, des mœurs communes que forgent un passé et un héritage communs. Aussi les frontières ne sont rien d’autre que la marque territoriale de cette communauté en ce qu’elle a de spécifique à une nation donnée. L’Europe, désunie par la diversité A lire aussi: Nathalie Loiseau: pour être souveraine, la France doit être soumise à l’Europe Le constat est valable à l’échelle de l’Europe. Revoir Dublin. Citations. En route pour le mélange des couleurs en Europe ! Rappel : Noir et blanc donne du gris ! Jean Messiha - Sous prétexte qu’à une époque des immigrés... Nick Griffin dénonce le grand remplacement paneuropéen. Le Grand Remplacement est-il un mythe d’extrême-droite ? Autres articles 1ère preuve : l’idée selon laquelle « la France accueille plus d’immigrés que les autres pays » est fausse car la France ne compte que 5,9 millions d’immigrés de nationalité étrangère, soit seulement 9% de la population, ce qui est un taux inférieur à celui d’autres pays.

Le problème de ce raisonnement fallacieux, c’est que lorsque nous parlons de Grand Remplacement, nous considérons le remplacement d’une population par une autre, ce qui implique de définir la notion de population par sa langue, sa culture, sa religion et son origine ethnique, et non de se cantonner – comme le font ces journalistes – au seul aspect de la « nationalité administrative ». Et de ce point de vue, nous sommes bien au-delà des 5,9 millions d’étrangers. Car par le truchement des naturalisations massives et du droit du sol, ce sont plus de 12 millions d’étrangers qui se sont installés légalement sur le territoire Français en quelques décennies (chiffres de M. Tribalat, 2011). Vincent Vauclin. L'islam qui impose impose sa culture au Canada (Québec) Où nous mène l'immigration de masse et pourquoi nous la subissons.mp4. `` Forcer les migrants sur les nations signifiera la fin de l'UE '': le président polonais.

Brussels’ insistence on ordering European Union (EU) nations to accept third world migrants could lead to the bloc’s break-up, Poland’s president Andrzej Duda has warned. The EU principle of unity, Duda told a press conference Thursday, “must come down to the fact that we work together … we do not try to force other states to act against their own interests and against the interests of their people.” “Therefore, we don’t agree to being dictated to, with regards to the quota system and forcing migrants to move to Poland, against our people’s will,” he stressed, speaking after talks with Bulgarian president Rumen Radev.

Duda added that Poland and Bulgaria share the “same and unequivocal” position on how Europe should deal with the migrant crisis, stating both countries believe the bloc should protect its borders, and provide aid to refugees close to their homelands.