background preloader

Construction du Center Parc des Chambaran

Facebook Twitter

Dans le bois des Avenières, prés du village de Roybon (Isère, 38)

Manuel Valls bétonne avec Center Parcs. Le Premier ministre Manuel Valls a posé la première pierre du projet « Villages Nature », porté par les groupes Euro Disney et Pierre & Vacances – Center Parcs en Seine-et-Marne, largement subventionné par les finances publiques.

Manuel Valls bétonne avec Center Parcs

M. Valls, de concert avec l’UMP Christian Jacob, a stigmatisé ceux qui s’opposent à la destruction des forêts et des zones humides. Reportage en image et en radio. Villeneuve-le-Comte (Seine-et-Marne), reportage Il n’y a pas à dire, la fête était réussie. Ce complexe touristique occupera 180 hectares, à six kilomètres de Disneyland Paris. . - "Un chantier exceptionnel pour une destination unique" - 60 millions d’euros de subventions Le prix du chantier s’élève à 700 millions d’euros. Et l’environnement dans tout ça ? « Village Nature intègre les normes les plus avancées du tourisme responsable, à la fois pour la construction et l’exploitation de village Nature, avec notamment la géothermie, précise Gérard Brémond, président-directeur général de Pierre & Vacances. PCSCP, pour Chambaran sans Center Parcs, opposants Center Parc Roybon.

Manifestation à Grenoble contre Center Parc. Manifestation contre le Center Parcs de Roybon Grand projet inutile imposé par le Conseil Général de l’Isère Vendredi 21 mars à 15h à Grenoble Manifestation le 21 mars à 15 h devant le Conseil Général de l’Isère 7, rue Fantin Latour 38000 Grenoble Le projet de Center Parcs synthétise à lui seul le mépris des principes républicains les plus élémentaires et l’obstination de toute une classe politique remettant en cause le fondement même de la démocratie.

Manifestation à Grenoble contre Center Parc

Nous, citoyens, nous ne sommes pas d’accord. Nous disons NON au projet scandaleux du Center Parcs qui nous mène droit dans le mur pour les raisons suivantes : C’est un projet risqué Le modèle économique du groupe Pierre&Vacances CenterParcs repose sur des plus-values liées à la vente et la rénovation de l’immobilier de tourisme mais en aucun cas sur l’exploitation touristique ! De plus ce groupe a perdu 27,2 M€ en 2012 et 47,5 M€ en 2013. C’est un projet coûteux financé par nos impôts C’est un projet qui ne résoud pas le problème du chômage. Center parcs 1- démocratie 0. Dans l'Isère, le béton veut détruire deux cents hectares de forêt. Roybon (Isère), reportage Les opposants au projet étaient nombreux, lundi 20 octobre à 8h30, au cœur du bois des Avenières, en Isère, loin des villes.

Center parcs 1- démocratie 0. Dans l'Isère, le béton veut détruire deux cents hectares de forêt

Plus de deux cents personnes ont participé à une manifestation menée par l’association Pour les Chambaran sans Center Parcs (PCSCP), le jour où la pose de la première pierre du Center Parcs, à deux pas de Roybon, était annoncée. Un petit brouillard accueille les militants sur la route blanche qui côtoie l’un des nombreux étangs de la zone. Ils se sont rassemblés en silence, à la lisière d’une partie de la forêt qui, selon les plans des promoteurs du projet, sera transformée en un immense parc ludique. Après le feu vert donné par le Préfet de l’Isère, la société Pierre et Vacances n’a pas perdu de temps, et a commencé les premiers travaux pour édifier son village de vacances et ses résidences de tourisme. C’est la première phase du balisage de la piste forestière. Un déni de démocratie Intérêt public ? Petition · Stoppez immédiatement la construction du Center Parc des Chambaran ! Voilà quelques années déjà que nos élus soutiennent l'implantation d'un Center Parc dans le bois des Avenières, prés du village de Roybon (Isère, 38), avec, à la clé, la création de "centaines d'emplois", et un regain d'intérêt pour notre territoire.

Petition · Stoppez immédiatement la construction du Center Parc des Chambaran !

Mais ce projet est en réalité une aberration écologique, économique et sociale. En effet, ce projet prévoit la construction de 1021 "cottages", d'un complexe aquatique (l'AquaMundo), d'une boîte de nuit, d'un bowling, d'une salle de sports, de commerces et de restaurants sur une surface de 250 hectares de forêt (sur les 7300 que compte la forêt des Chambaran). Le massif abrite 35 espèces animales et végétales protégées, dont certaines menacées. Plusieurs corridors biologiques vont être "coupés" du reste de la forêt. C'est tout un écosystème et un réservoir de biodiversité qui vont être rasés au bulldozer.

Le coût du projet s'éléverait au moins à 300 millions d'euros HT !