background preloader

Bibliothèque

Facebook Twitter

Apologie de la paresse (L’) La Convivialité, Ivan Illich, Sciences humaines - Seuil. La convivialité« Si les outils ne sont pas dès maintenant soumis à un contrôle politique, la coopération des bureaucrates du bien-être et des bureaucrates de l’idéologie nous fera crever de “bonheur”.

La Convivialité, Ivan Illich, Sciences humaines - Seuil

La liberté et la dignité de l’être humain continueront à se dégrader, ainsi s’établira un asservissement sans précédent de l’homme à son outil. »Dans ce texte phare, Ivan Illich amplifie et radicalise sa critique de la société industrielle. Dénonçant la servitude née du productivisme, le gigantisme... La convivialité « Si les outils ne sont pas dès maintenant soumis à un contrôle politique, la coopération des bureaucrates du bien-être et des bureaucrates de l’idéologie nous fera crever de “bonheur”.

La liberté et la dignité de l’être humain continueront à se dégrader, ainsi s’établira un asservissement sans précédent de l’homme à son outil. » TNT - Essais littéraires - Espace Culturel E.Leclerc. Chômage, précarité : halte aux idées reçues ! - A paraître. Les vingt-cinq organisations réunies dans ce livre ont en commun de lutter, chacune dans leur domaine, contre le chômage et la précarité, ces réalités qui minent la société française depuis plus de quarante ans.

Chômage, précarité : halte aux idées reçues ! - A paraître

Dans le prolongement de leur action, elles prennent ici la plume pour contrecarrer idées reçues et contrevérités, présenter des expériences novatrices et montrer le vrai visage des chômeurs, victimes et non coupables, mais surtout acteurs et citoyens engagés de notre société. Une invitation à la solidarité pour multiplier les initiatives et porter ensemble, grâce à une large mobilisation citoyenne, un véritable changement ! Un ouvrage coordonné par Jean-François Yon et écrit avec Agnès Willaume. Traductrice de formation, Agnès Willaume travaille dans l’édition depuis une dizaine d’années. J'ai perdu mon job et ça me plait - Lilou Macé - Tredaniel - Grand format - Place des Libraires. La naissance de l'inemployable: Ou l'insertion aux risques de l'exclusion - Serge Ebersold.

De la grève sauvage à l’autogestion généralisée. Nous voulons voir la vérité sous forme de résultat pratique.

De la grève sauvage à l’autogestion généralisée

Les pages qui suivent s’adressent aux ouvriers révolutionnaires, et à nuls autres. Aux ouvriers, car, en dehors des travailleurs impliqués directement dans le processus de production, il n’y a personne qui détienne le pouvoir de briser les reins à l’impérialisme marchand. Aux ouvriers révolutionnaires, car ceux qui restent inféodés aux partis, syndicats, groupuscules, ne font, comme des salauds d’esclaves, que travailler au renforcement du système dominant et de sa misère.

Dans les dix dernières années, des grèves sauvages de plus en plus fréquentes et de plus en plus résolues ont secoué, sans le briser encore, le joug commun de la bourgeoisie et des appareils bureaucratiques. Ce mouvement insurrectionnel latent a dévoilé à la conscience du prolétariat l’emprise croissante que la marchandise exerce sur la vie quotidienne, sur l’ensemble des comportements humains, sur la nature même.

146552 cahiers du GREE n 3 l inemployabilit est elle devenue une nouvelle pathologie mentale. Nous ne voulons pas le plein emploi, mais une vie pleine ! Manifeste des chômeurs heureux (Collectif) « Chômage » est un mauvais mot, une idée négative, le revers de la médaille du travail.

Manifeste des chômeurs heureux (Collectif)

Un chômeur n’est qu’un travailleur sans travail. Ce qui ne dit rien de la personne comme poète, comme flâneur, comme chercheur, comme respirateur. En public, on n’a le droit de parler que du manque de travail. Apologie de la paresse. Le chômage solution à la crise. Manifeste contre le travail. 146552 cahiers du GREE n 3 l inemployabilit est elle devenue une nouvelle pathologie mentale. Meme pas peur 1 ok leg. Ob_a1f5f3_raoul-vaneigem-extraits-sur-le-travail.pdf. Manifeste contre le travail. Choming out, Liège. Un compte rendu de Frédéric Thomas Ce livre part d’un paradoxe.

Choming out, Liège

Alors qu’il a fallu plus de cinq cent jours de négociations pour mettre en place l’actuel gouvernement belge, il en fallut moins de vingt pour réformer les droits au chômage en limitant drastiquement le temps des allocations. Ce livre entend donc partir de cette réforme et de « l’angoisse et la colère » qu’elle a suscitée. En proposant un démontage d’une série d’affirmations idéologiques, en opérant également par glissements entre des antagonismes, les auteurs offrent une réflexion aussi originale qu’intéressante, basée tout à la fois sur leurs propres expériences comme sur une analyse fouillée. C’est d’ailleurs l’un des intérêts majeurs de cet essai que d’être écrit au croisement de parcours personnels – relayés par une écriture doublement collective – celle des trois auteurs et les témoignages sur lesquels ils s’appuyent ici – et d’une tentative de théorisation de « ce qui nous arrive ».

Choming out, Bruxelles - Les désirs ne chôment pas

Pourquoi faire son Choming out? L’emploi du temps des « sans emploi » Abolir le chômage - En finir avec l’emploi. Ce texte est issu des actions généreuses, joyeuses, lucides, nécessaires et régulièrement mais provisoirement mises en échec de chômeurs, salariés, retraités en lutte pour l’abolition du chômage.

Abolir le chômage - En finir avec l’emploi

Il présente ce qui pourrait être fait si quelques organisations, quelques individus, et plus encore, s’associaient dans l’action. Il le fait en référence à une forte phrase, écrite par un homme en d’autres temps : « Ceux qui veulent apporter dans la pratique ce qu’ils ont appris en s’abreuvant dans les livres se tromperont ; ceux qui apportent dans les livres ce qu’ils ont appris dans les détours du chemin de la vie pourront peut-être faire œuvre maîtresse. » (Un incontrôlé de la Colonne de Fer, 1937). La fin du travail - Jeremy RIFKIN. Dans ce livre remarquablement informé, devenu un best-seller aux États-Unis, Jeremy Rifkin présente d’abord un constat : nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l’histoire qui se caractérise par le déclin inexorable de l’emploi.

La fin du travail - Jeremy RIFKIN

Le monde, explique l’auteur, est en train de se polariser dangereusement : d’un côté, une élite de gestionnaires, de chercheurs et de manipulateurs d’information surqualifiés ; de l’autre, une majorité de travailleurs précaires. Il est selon lui urgent de nous préparer à une économie qui supprime l’emploi de masse dans la production et la distribution et d’agir dans deux directions : la réduction du temps de travail et le développement du « troisième secteur » Une apologie des oisifs. Toujours contre le travail. TOUJOURS CONTRE LE TRAVAILPhilippe GODARD Toujours contre le travail est un pamphlet radical dont la remise en cause du travail est, avant tout, une remise en cause du «sens de la vie».

Toujours contre le travail

Le postulat du livre est que si l’homme ne peut se passer de travailler, il ne peut se passer non plus de critiquer le travail car loin d’être supérieur aux autres activités humaines, le travail en est au contraire la lie puisqu’il empêche, par la place qu’il occupe dans la vie et dans les rapports sociaux, la création et l’invention d’autres rapports. Ainsi le travail nuit-il à chaque travailleur. Si cette découverte était toute récente, ce serait un argument pour continuer à vivre dans l’espérance d’un changement en continuant à utiliser les mêmes méthodes de critique que nos ancêtres. Non au temps plein subi ! Présentation de l'éditeur Il faut adapter le travail à l’homme et non plus voir l’homme s’adapter à tout prix à son travail.

Non au temps plein subi !

Beau principe ? Plus qu’un principe, il s’agit d’un article du Code du travail. Sans emploi. Le cœur des programmes politiques, de droite comme de gauche, s’est mis à battre au rythme d’une seule quête éperdue : la « création d’emplois ».

Sans emploi

Un vocabulaire fétichisant l’emploi est apparu, comme s’il s’agissait d’une richesse en soi. L’expression « bassins d’emplois » suggère qu’il existerait des mines dont l’on pourrait extraire ce précieux métal. Certains en appellent solennellement à « sauver l’emploi » comme s’il s’agissait d’un individu sur le point de se noyer. LE RÉVEIL SONNE : PREMIÈRE HUMILIATION DE LA JOURNÉE L'insomniaque. Format : 15 x 10,5 80 pages Prix : 5 € ZONES. L'emploi est mort, vive le travail !, Bernard Stiegler. L’automatisation, liée à l’économie des data, va déferler sur tous les secteurs de l’économie mondiale. Dans vingt ans, pas un n’aura été épargné. Les hommes politiques sont tétanisés par cette transformation imminente, qui va marquer le déclin de l’emploi – et donc du salariat.

Faut-il s’en alarmer ? Apologie de la paresse (L’) Clément Pansaers. Désacralisation du travail de Clément PAQUIS. Bob black - Travailler moi ? Jamais ! NUL NE DEVRAIT JAMAIS TRAVAILLER...MISÈRE DU SALARIATL'ESCLAVAGE VOLONTAIREPRODUIRE, POURRIR, MOURIRL'ABOLITION DU TRAVAILLA RÉVOLUTION LUDIQUENUL NE DEVRAIT JAMAIS TRAVAILLER. Le travail est la source de toute misère, ou presque, dans ce monde. Tous les maux qui se peuvent nommer proviennent de ce que l'on travaille - ou de ce que l'on vit dans un monde voué au travail. Travailler, moi ? Jamais ! L'insomniaque. Bonnes feuilles Format : 105 x 175 64 pages. La Naissance de l'inemployable, Ou l'insertion aux risques de l'exclusion.

Champs actuel - Les ennemis de l'emploi - Pierre Cahuc. Auteurs: Pierre Cahuc, Thème: Documents et essais d'actualité Collection: Champs actuel Parution: 07/01/2015 Format: 11x17.9x1.2 cm Prix: 8,00 € EAN: 9782081342637 Revu et mis à jour par les auteurs, ce livre donne un éclairage entièrement nouveau sur le fonctionnement du marché du travail, la manière de penser le chômage et les politiques pour le combattre. Non, le chômage n'est pas une fatalité liée à la mondialisation et au capitalisme financier ; non, un bon salaire n'est pas toujours l'ennemi de l'emploi ; non, la législation sur les licenciements ne protège pas l'emploi ; non, la formation n'est pas le remède à tous les maux du chômeur ; non, le travail ne se «partage» pas, car il se recompose par d'incessants mouvements de création et de destruction d'emplois. Voilà ce qu'enseignent les recherches les plus récentes conduites en France et dans de nombreux pays.

On n'a pas «tout essayé» pour combattre le chômage. En finir avec l'emploi - Pour la cité du travail.... Véronique Quinet - Decitre - 9782870036716. Réinventer le travail. Dominique Méda, Patricia Vendramin - Decitre - 9782130584698. Bâtir la civilisation du temps libéré. Le droit à la paresse - Paul LAFARGUE. Bonjour paresse - De l'art et de la nécessité d'en faire le moins possible en entreprise. Éloge de l’oisiveté. MANIFESTE CONTRE LE TRAVAIL - Groupe Krisis - Robert Kurz, E - Éditions Lignes. Livrenpoche : Le travail, une valeur en voie de disparition - Dominique Méda - Livre. MANIFESTE CONTRE LE TRAVAIL. Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations. Émanciper le travail