background preloader

Tranchant_groupea_psy

Facebook Twitter

Alix TRANCHANT

après quelques années riches d'apprentissages, dans le milieu médical et la finance, je continue à boire à la fontaine de connaissance et de compréhension du monde et de l'Homme.

Bruno Devauchelle : Le numérique et le cerveau. Au vu de la multiplicité des travaux menés sur le cerveau et l'apprentissage, et plus globalement le cerveau et le développement, on peut penser que les connaissances acquises sont suffisantes pour que les enseignants s'en emparent et les utilisent dans leurs classes.

Bruno Devauchelle : Le numérique et le cerveau

Il semble que ce ne soit pas vraiment le cas au vu des publications récentes sur les neurosciences et autres neuropédagogies, ou encore sur des sujets voisins. Entre l'inné et l'acquis, vieux débat scientifique cher à Jean Rostand, le développement du cerveau est aussi interrogé par les changements de l'environnement. L'un des plus récents et non des moindres est le numérique. Pour le dire différemment, l'usage et l'omniprésence du numérique n'est-il pas en train de transformer les fonctionnements psychiques (le relationnel par exemple), cognitifs (le chemin vers la connaissance, sur le plan physique (fonctionnement neuronal et inter neuronal) ? Bruno Devauchelle : S'engager pour apprendre avec le numérique ? Les multiples propositions pour faire évoluer la pédagogie, l'enseignement, en lien avec le déploiement du numérique, ne sont pas sans rappeler l'engouement du début du XXè siècle pour les pédagogies actives (Adolphe Ferrière, 1920).

Bruno Devauchelle : S'engager pour apprendre avec le numérique ?

D'ailleurs l'intérêt renouvelé pour Maria Montessori (et autres acteurs du mouvement des pédagogies dites nouvelles) le confirme, même si le numérique n'y a rien à voir. Pédagogies de l'activité, inversion pédagogique, collaboration, hybridation etc.… chacun cherche à mettre les élèves en activité de manière à les motiver davantage pour apprendre. Comment la technologie modifie notre mémoire. Il est souvent dit d’Internet qu'il a abruti notre mémoire.

Comment la technologie modifie notre mémoire

Le brutal constat n’est pas entièrement faux. Nous nous en remettons fréquemment à nos téléphones pour nous rappeler de numéros, Google (ou tout autre moteur de recherche) est devenu l’aide-mémoire dès que nous avons une question de grammaire, d’histoire, de géographie, de mathématiques, etc. À croire que nous avons passé toutes ces années sur des bancs d’école pour ne rien retenir. Nicholas Carr avait dit que le grand réseau nous rendait trop bêtes. Comment la technologie modifie notre mémoire. Il est souvent dit d’Internet qu'il a abruti notre mémoire.

Comment la technologie modifie notre mémoire

Le brutal constat n’est pas entièrement faux. Nous nous en remettons fréquemment à nos téléphones pour nous rappeler de numéros, Google (ou tout autre moteur de recherche) est devenu l’aide-mémoire dès que nous avons une question de grammaire, d’histoire, de géographie, de mathématiques, etc. Le numérique nous fait-il perdre la mémoire. Nous confions de plus en plus le soin à des appareils d’enregistrer les informations à notre place.

Le numérique nous fait-il perdre la mémoire

Le fait de se reposer sur les technologies numériques pourrait permettre à notre cerveau de se consacrer à d’autres tâches. Mais cela ne risque-t-il pas, à terme, d’affaiblir notre mémoire ? Enquête auprès de spécialistes du sujet. La pratique d’Internet et des outils numériques modifie-t-elle notre cerveau. Et bien je vais très vite mettre fin au suspens en répondant très clairement oui à cette question.

La pratique d’Internet et des outils numériques modifie-t-elle notre cerveau

Mais au delà de ce constat, cette question nous amène à réfléchir sur l’apport des techniques dans notre évolution cognitive car Internet et les outils numériques ne sont pas les premiers outils de l’histoire à avoir un impact sur notre cerveau. La pratique de l’écriture était déjà controversée dès le 5ème siècle avant JC par Socrate qui l’accusait de nuire à la mémorisation. Quand l'amant c'est l'ordi... Avec ses magnifiques vêtements tout en couleurs.

Quand l'amant c'est l'ordi...

Pleine de vie, comme on dit, qu’elle soit avec François, avec Carole ou avec Jacques. Elle dit toujours des choses terriblement sérieuses, Edith, comme font les enfants. Comment interpréter les usages des TIC? - Prospective Jeunesse. Quels sont justement les principaux sens et besoins auxquels répondent les usages des TIC ?

Commentaire : Comportement narcissique des utilisateurs des réseaux sociaux. – tranchant_groupea_psy

Il y a d’abord les fonctions de base qui concernent tout le monde, les fondamentaux, comme l’échange d’information ou tout ce qui est de l’ordre du loisir ou du « tuer le temps ».

Comment interpréter les usages des TIC? - Prospective Jeunesse

Je les qualifie de fonctions « liquides », c’est-à-dire qu’elles viennent s’intercaler, notamment à travers les smartphones, dès que la personne a un peu de temps libre. Mais je vois aussi deux fonctions essentielles des réseaux sociaux, qui à mon sens expliquent leur succès, notamment chez les adolescents, mais pas seulement. Il s’agit d’une part de la fonction de maintien du contact, qui me semble vraiment à la base de l’adolescence: l’ado désinvestit le milieu familial pour surinvestir ses camarades, ses copains, ses pairs et ce sont là des moments assez difficiles, voire déstabilisants qui peuvent réactiver chez certains leurs angoisses d’abandon et alimenter une gourmandise énorme en termes de contact. Comprendre le comportement des jeunes sur Internet pour les protéger - Étude — Enseigner avec le numérique. Une étude sociologique Comprendre le comportement des enfants et adolescents sur Internet pour les protéger des dangers Les jeunes et Internet : de quoi avons-nous peur ?

Comprendre le comportement des jeunes sur Internet pour les protéger - Étude — Enseigner avec le numérique

« À la télé, à la radio, au journal télévisé comme dans les magazines d’investigation, on nous présente un web sombre, propice aux mauvaises rencontres où les adolescents, jeunes addicts crédules, errent sans fin. Afin de protéger les jeunes des dangers du Net, les messages de prévention s’appuient sur ces mêmes représentations. Définition et typologie de la cyberdépendance. Définition et typologie de la cyberdépendance Désignant, à l’origine, toute dépendance à l’ordinateur, ou plus largement à l’univers informatique, ce terme est aujourd’hui utilisé principalement pour désigner une dépendance qui s'instaure chez une personne faisant un usage distordu des moyens de communication offerts par Internet.

Définition et typologie de la cyberdépendance

Cette personne est dans la recherche constante de connexion au réseau informatique afin d’y établir une communication, d’ y trouver une information, du sexe ou du jeu virtuel. Elle éprouve une anxiété désorganisatrice si elle ne peut pas se connecter, et sa vie personnelle et sociale s'organise autour de la connexion. À l'image d'une toxicodépendance, le cyberdépendant manifeste un phénomène de manque et peut recourir au mensonge pour réduire l'importance de son addiction.

Le comportement des plus jeune face au numérique. 1 - Le numérique est le nouvel opium du peuple : la cyberdépendance. Aujourd'hui, avec l'arrivée de nouvelles technologies d'abord, puis avec la marginalisation de ces technologies comme l'informatique, on constate l'apparition d'une nouvelle forme de troubles psychologiques, la cyberdépendance ou cyberaddiction.

C'est le fait de ne pas pouvoir s'empêcher de se connecter à Internet dans le but d'éprouver du plaisir ou de soulager une tension intérieure comme le stress. C'est lors du colloque de l'American Psychologic Association, à Toronto, en 1996, que ce terme a été utilisé pour la première fois par la psychologue américaine Kimberly Young. Elle affirme qu'il s'agit d'une nouvelle maladie psychologique. Cette cyberdépendance est la cause de multiples problèmes pour les individus : des mariages sont brisés, des jeunes négligent ou abandonnent leurs études, des gens perdent leur emploi, certains commettent même des gestes illégaux ( cybercrimes ) ou sont ruinés suite à des achats compulsifs ou des dépenses dans des sites à caractère pornographique.

Jeux Videos et Psychologie 3 Cyberdépendance - Psychoweb. Contrairement a l'idée selon laquelle les jeux online créent la dépendance, de nombreux points de vue et études laissent à penser que le phénomène possède des origines beaucoup plus profondes que le divertissement pur et simple... Si les jeux online ont permis de mettre en évidence et prendre conscience de l'existence et de l'ampleur de la Cyberdépendance, il convient de rappeler que ce phénomène n'est pas directement rattachable uniquement aux jeux... Cyberdépendance. C) Quelles sont les personnes cyberdépendantes? - La cyberdépendance TPE 2009-2010.

Toutes les classes sociales semblent touchées que se soit l’adolescent, le chef d’entreprise ou la femme au foyer... Néanmoins, la cyberdépendance touche plus particulièrement les jeunes ados et les personnes en difficulté socialement, physiquement ou professionnellement. Le virtuel est comme un refuge. Les adolescents sont les plus touchés car ils ont des horaires élastiques et ont moins d'engagements à respecter que les adultes donc ils ont plus de temps libres , le début de la cyberdépendance commence vers 14 ans. D’après Michael Stora, expert du monde virtuel et sa dépendance, « Il y a plus de chance que les jeunes soient touchés s’ils vivent seuls avec leur mère, et ont une absence réelle ou symbolique du père. Ils sont en général de milieux favorisés, parfois diagnostiqués précoces. » Cyberaddiction: La geek attitude. Seriez vous atteint de ce syndrorme la geek attitude tout comme Mr jourdain faisait des vers sans en avoir l'air et de la poésie sans en avoir envie?

Commentaire : envie d'apprendre, de maîtriser l'outil numérique : le geek est-il un cyber dépendant ? – tranchant_groupea_psy

Cette Geek attitude est si grave qu'en 2001 la revue Wired baptisait même de "geek syndrome" la montée de l'autisme dans la silicon Valley. "Les geeks (prononcez «guiks»), ces envahisseurs venus de la galaxie Techno, sont parmi nous. Ils n'ont pas de raideur anormale à l'auriculaire, comme dans la série télé, mais parlent un drôle de jargon: «Le N70 est vraiment trop petit, je préfère le 6680»; «Et toi, t'as quoi comme distrib'? Debian ou Ubuntu?» De quoi se sentir aussi largué que le cycliste du dimanche tentant de suivre la roue de Lance Armstrong. Qu'est-ce qu'une addiction ? Vulnérabilité & ados. Tout le monde y passe, par cette période d’adolescence ! Et c’est pas forcément facile de grandir !

Changements majeurs de tous ordres, sollicitations multiples, instabilité des émotions, amélioration des capacités cognitives, ouverture sur la société, tout ce méli-mélo de bouleversements et de découvertes peut devenir terriblement angoissant. Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo » "Je pourrais me passer de Facebook, mais pas les autres !"

Equipe Tranchant

Peur de louper quelque chose sur Facebook ou Twitter ? La Fomo, une pathologie bien réelle. Notes flux RSS / Cyberdependance. LES COMPORTEMENTS ADDICTIFS LIES A L USAGE NUMERIQUE. Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Apprendre, la mémoire.