Observatoire metiers

Facebook Twitter

Informarticien métier

Amazon.com: plateforme ouverte. L'Arbre des Possibles. Comment le métier de l’assurance a-t-il évolué entre 2009 et 2011 ? Cet article fait un parallèle entre les tendances vues par Gartner et la façon dont le métier de l´assurance a évolué ces trois dernières années L’observatoire des métiers de l’assurance diffuse un rapport annuel sur l’évolution du métier de l’assurance.

Comment le métier de l’assurance a-t-il évolué entre 2009 et 2011 ?

Cet article s´est uniquement inspiré de ces conclusions en se focalisant sur les points clés qui me semblent les plus marquants. Nous commencerons par nous rappeler la vision du futur vu par Gartner et des évènements marquants des années 2009-2011. Faits marquants 2009. La résistible ascension des nouveaux barbares. Ils s'appellent Google, Facebook ou Apple.

La résistible ascension des nouveaux barbares

Ce sont les barbares du web, qui bousculent les monopoles de l'ancien monde entrepreneurial dont la pérennité dépend d'un effort d'adaptation indispensable. Ci-joint un petit texte concocté avec mon ami Christophe Stener, portant sur les objectifs et la stratégie des nouveaux barbares, invités d’honneur du e-G8, et sur les réponses possibles pour nos entreprises matures. Après 800 ans de domination sans partage, les Romains furent emportés par une vague de barbares venus de plus loin et dont ils n’ont pas su dominer les attaques rapides, mobiles, sans respect des règles habituelles du combat lourd que maîtrisaient leurs phalanges… Start-ups : les nouveaux “barbares” à nos portes ? — Chroniques de la transition numérique.

L’année 2014 s’annonce comme un grand cru pour les start-ups de la Silicon Valley : d’après la société CB Insights, près de 590 sociétés ayant une valorisation de plus de 100M$ sont prêtes à s’introduire en Bourse en 2014 avec 26 d’entre elles disposant d’une valorisation supérieure à 1 milliard de dollars.

Start-ups : les nouveaux “barbares” à nos portes ? — Chroniques de la transition numérique

Avant d’être dans les starting-blocks pour une introduction en Bourse, ces sociétés ont, en moyenne, levé 100 M$ chacune auprès d’investisseurs et de sociétés de capital-risque. Parmi les sociétés qui visent la cotation en bourse, on peut citer Box, spécialisée dans le stockage en cloud, Cloudera, un des leaders dans le domaine du big data, mais aussi AirBnB, Spotify, Jawbone (les bracelets qui mesurent votre activité) ou encore Uber… 2013 avait déjà été marquée par la vitalité du marché des introductions en bourse : au total, 57 sociétés du secteur du numérique se sont introduites en Bourse ou on fait l’objet d’un rachat pour une valorisation totale de 44 Mds $. Banque : "Pour digitaliser son entreprise, il faut désormais invariablement penser mobile" Les différentes industries ont intégré la nécessité de digitaliser leurs processus pour faire évoluer leurs modèles et répondre aux attentes de leurs clients.

Banque : "Pour digitaliser son entreprise, il faut désormais invariablement penser mobile"

Dans la banque comme ailleurs, le mobile devient d'ailleurs l'épicentre de cette transformation. Entretien avec Philippe Torres , directeur du conseil et de la stratégie digitale à L'Atelier, à l'occasion du lancement d' Hello Bank , la banque digitale lancée par BNP Paribas le 16 mai en Balgique et en Allemagne, et qui se présente comme mobile et sociale. Des voitures sans conducteur. Pourquoi les banques de détail innovent-elles ?

Pour la cinquième année consécutive, l’Efma publiera en septembre prochain son rapport annuel sur l’innovation dans les services financiers, auquel prennent part plusieurs centaines d’établissements dans le monde.

Pourquoi les banques de détail innovent-elles ?

L’impression est celle d’une grande effervescence, même si les situations sont très contrastées d’un pays à l’autre, avec des marchés matures européens à la pointe dans de rares domaines… et à la traîne dans beaucoup d’autres. La tendance universelle à la digitalisation des interactions entre les clients et leur banque a pour effet l’explosion de la quantité de données disponibles, sur leurs transactions comme sur leur comportement.

« Un client multicanal réalise un chiffre d'affaires six fois supérieur à un client monocanal web » Comment se positionne la Fnac face aux évolutions de son secteur d'activités ?

« Un client multicanal réalise un chiffre d'affaires six fois supérieur à un client monocanal web »

Le marché de la Fnac est très attaqué sur son activité historique : CD, DVD, vidéo, livre. Les clients changent de comportement et le panier moyen des produits techniques chute. Une nouvelle victime du tsunami numérique : la FNAC. Le Nasdaq est revenu à ses plus hauts niveaux, Apple est la première capitalisation boursière mondiale, Facebook vaut 100 milliards de dollars, Zynga, Linkedin et Groupon ont réussi des entrées en bourse fracassantes.

Une nouvelle victime du tsunami numérique : la FNAC

Le numérique est le secteur économique qui connaît la plus forte croissance et fait naître le plus de jeunes entreprises. Il rebat les cartes dans tous les secteurs et impacte la plupart des entreprises. Certaines entreprises ont surfé sur la vague numérique comme Apple, Amazon, Samsung ou Facebook. Pionniers - ils préparent le futur. TEDxParis 2012.