background preloader

Tpestress77

Facebook Twitter

Historique du stress. C’est ainsi qu’il a suggéré la première définition du stress : une contrainte non-spécifique sur le corps causée par des irrégularités dans son fonctionnement normal (non-spécifique, car n’importe quelle maladie peut causer cette contrainte).

Historique du stress

Ce stress résulte en une sécrétion d’hormones. C’est ce que Selye a défini comme le Syndrome Général d’Adaptation, c’est-à-dire, les réactions à court et à long-terme de notre corps face au stress. Le grand débat. Hans Selye. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hans Selye

Biographie[modifier | modifier le code] Son père était un médecin militaire hongrois et sa mère, Autrichienne, travaillait au foyer. Plus tard la famille déménage à Komárom, où le jeune János finit ses études secondaires. En 1924, il est étudiant en médecine à l'université de langue allemande de Prague. Suivent quelques années d'études aux universités de Paris et de Rome. En 1931, grâce au prix Rockfeller, il se rend aux États-Unis puis au Canada, à l'université McGill d'où il se transfère à l'Université de Montréal pour y fonder l'Institut de médecine et de chirurgie expérimentale (IMCE).

Antidépresseur tricyclique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antidépresseur tricyclique

Les antidépresseurs tricycliques (abréviation ATC) sont une classe d'antidépresseurs utilisés pour la première fois vers la fin des années 1950. Leur nom vient de leurs structures moléculaires composées de trois anneaux d'atomes, tout comme les antidépresseurs tétracycliques, à la différence qu'eux en ont quatre. Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine

Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS ; SSRI en anglais) sont une classe médicamenteuse de psychotropes. Ils opèrent dans le cerveau notamment en augmentant le taux d'un neurotransmetteur appelé sérotonine (5-hydroxytryptamine ou 5-HT). Ils agissent en inhibant sa recapture au niveau de la synapse. Ils ne semblent pas significativement plus efficaces que les antidépresseurs tricycliques qui étaient indiqués dans ces pathologies avant l'avènement des ISRS, mais présentent cependant l'avantage d'être moins toxiques et présentent moins de risques de surdose, accidentelle ou non (suicide).

Ils présentent aussi moins d'effets indésirables[réf. nécessaire]. Les ISRS sont la première classe de traitements psychotropes découverte lors d'un processus de recherche de médicament se basant sur l'identification d'une cible moléculaire (en anglais : rational drug design). Stress - Gestion du stress. Josso-security-check. Citations, proverbes Medicament. Le stress. Alors que le stress est un phénomène qui nous touche tous, Trois élèves de première scientifique ont décidé d’y consacrer leur TPE mis sous forme originale d’un magazine.

le stress

On apprend ainsi quels sont les mécanismes physiologiques qui sont à l’origine du stress, puis une distinction intelligente est faite entre les différents types de stress (bon, mauvais, aigu, chronique, oxydatif). Enfin, la dernière partie est consacrée à la gestion du stress. C’est très complet et enrichissant, bravo aux auteurs et bonne lecture à tous! Magazine créé avec Madmagz. BiEn - Les mécanismes du stress. Les stress, quel que soit son origine, physique, chimique, ou psycho émotionnelle, va entraîner une stimulation de l’hypothalamus qui produira l’activation du système hypothalamo-sympatico-adrénergique et du système hypothalamo-hypophyso-surrénalien.

BiEn - Les mécanismes du stress

Mieux-Être. Trop Stressé Livre. L’excès de stress peut se révéler mortel : restons à l'écoute. Le stress ne doit pas être tu, sinon il tue.

L’excès de stress peut se révéler mortel : restons à l'écoute

Les personnes anxieuses qui craignent des conséquences sur leur santé n'ont pas tort : elles ont au moins deux fois plus de risques de faire une crise cardiaque. © Marsmet549, Flickr, cc by nc sa 2.0 L’excès de stress peut se révéler mortel : restons à l'écoute - 2 Photos Le stress est reconnu aujourd’hui comme un problème de santé majeur. Face à une situation jugée stressante, plusieurs symptômes physiques, émotionnels ou comportementaux peuvent apparaître (angoisses, difficultés de concentration, problèmes cutanés, migraines, etc.). Plusieurs études, et particulièrement les plus récentes menées au sein de la cohorte Withehall II, composée de plusieurs milliers de fonctionnaires britanniques, ont déjà montré que les modifications physiologiques associées au stress peuvent avoir un effet néfaste sur la santé.

Stress : causes et conséquences. Le stress est un état qui débalance l'équilibre du corps humain et qui est perçu comme étant menaçant pour l'individu.

Stress : causes et conséquences

Certaines conditions psychologiques peuvent participer à l'apparition de la condition de stress chez un individu: La perte de contrôle La nouveauté L'imprévisibilité La menace à l'ego L'anticipation de conséquences négatives L'ambiguïté de la situation. Quand le stress agit sur le corps - Question / Réponse d'expert - Psychologie. 1) Quels sont les effets physiques du stress ?

Quand le stress agit sur le corps - Question / Réponse d'expert - Psychologie

De nombreux troubles digestifs, en particulier intestinaux, sont influencés par le stress. Il faut savoir que le stress opère en deux temps : la réaction aigüe, où l'adrénaline circule en nous, et nous en ressentons pleinement les effets. La réaction chronique qui se prolonge et peut durer (mettant en jeu d'autres substances chimiques comme les corticoïdes), dont nous ne percevons pas les effets, mais qui peuvent également perturber notre corps. Pearltrees. Edition du magazine Le stress. Recette du stress - Planète Sans Stress. Pourquoi une situation devient-elle stressante?

Recette du stress - Planète Sans Stress

Ce qui vous stresse est différent de ce qui stresse votre voisin. Mais la recette du stress est universelle. Pour qu’une situation soit stressante, il doit y avoir un ou plusieurs des éléments suivants qui caractérisent la situation. On appelle cela, le C.I.N.É. En voici les ingrédients : Vous sentez que vous n’avez aucun ou très peu de contrôle sur la situation. Quelque chose de complètement inattendu se produit ou encore, vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce qui va se produire. Quelque chose de nouveau ou que vous n’avez jamais expérimenté, se produit. Vos compétences et votre égo sont mis à l’épreuve. Notes importantes. Burnout: Stress comme cause. Du point de vue biologique une réaction de stress a du sens, lors de la perception d’une imminente menace, à actionner un mécanisme de reflexe soit d’attaque ou de fuite en secrétant les hormones de stress (entre autre: Adrénaline, Noradrénaline et Cortisol) pour ainsi assurer la préservation vitale de l’organisme.

Cette réaction hormonale se déroule principalement sur deux axes du corps se différentiant durant leur période d’effet et ainsi dans leur potentiel de nuire à l’organisme. Sur le premier axe, les hormones de stress Adrénaline et Noradrénaline jouent un rôle important, sur la deuxième : le Cortisol. Les 3 phases du stress. Le stress peut atteindre toute personne, épisodiquement ou parfois quotidiennement devenant un véritable handicap dans la vie quotidienne. Le stress correspond à un ensemble de réactions de l'organisme qui apparaissent lorsque l'organisme est soumis à un changement de situation brutale. Le corps réagit contre ce qu'il ressent comme une agression ou une pression. Selon les travaux de Hans Selye datant de 1975, il existe 3 phases dans la réaction au stress : la phase d'alarme, la phase de résistance et la phase d'épuisement.

Réaction d'alarme La réaction d'alarme est la première phase du processus de stress face à l'agression, au cours de laquelle apparaissent les premières manifestations : respiration courte et accélérée, augmentation des battements cardiaque, augmentation de la tension artérielle, boule à la gorge ou à l'estomac, anxiété, angoisse... Résistance : l'adaptation. Ergotonic - système stress hormones organisme nerveux phase hypothalamo Figure hypophyse organes orthosympathique médullosurrénales sympat. Le stress est une réaction de l’organisme pour se défendre contre les agressions. Afin d’augmenter la capacité à se confronter à une situation stressante, l’organisme doit modifier la fonction physiologique de tous les organes qui concernent sa défense en mobilisant un niveau maximum de l’énergie pour garantir la capacité maximum à lutter ou fuir.

Il y a trois grands systèmes qui sont impliqués dans le syndrome général d’adaptation :• le système hypothalamo-sympathico-adrénergique, • le système hypothalamo-hypophyso-surrénal,• le système nerveux central. Tous ces systèmes interviennent par des circuits divers que l’on a voulu systématiser, isoler, mais ils restent dépendants les uns des autres par de multiples connections, pour alerter les centres supérieurs mobilisés dans la réaction d’adaptation. Le système nerveux central.