background preloader

Le dopage

Facebook Twitter

Tpe ethique du sport debut I) Affaire Festina. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Affaire Festina

Les faits[modifier | modifier le code] Placé en garde à vue, Willy Voet avoue trois jours plus tard et dénonce un dopage organisé et médicalisé au sein de son équipe. Une information judiciaire est ouverte par le juge d'instruction lillois Patrick Keil le 10 juillet pour importation en contrebande et circulation irrégulière de marchandises prohibées. La direction du Tour organise une réunion de crise le 11 juillet entre Jean-Marie Leblanc, Jean-Claude Killy le président d'ASO et Bruno Roussel. Selon Roussel, Killy souhaite minimiser l'événement, le dopage n'étant pas pour lui comme pour Hein Verbruggen (président de l'UCI) « un problème en soi » à cette époque[4].

Le , à Lyon, les neuf coureurs de Festina sont entendus comme témoins à l'hôtel de police de Lyon. Le lendemain, la police perquisitionne les hôtels et les camions de certaines équipes, ce qui provoque l'irritation des coureurs, dont Laurent Jalabert. Revue de presse. Dopage (sport) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dopage (sport)

Le dopage est la pratique consistant à absorber des substances ou à utiliser des actes médicaux définis par des organismes ad hoc afin d'augmenter les performances physiques (hématocrite, battements du cœur etc.) et mentales (anxiété, vigilance) d'un sportif. Le terme anglais « doping » fut largement employé avant que le Comité du langage scientifique n'impose une francisation en 1958. Le dopage est une pratique ancienne, qui semble être née en même temps que les premières compétitions sportives. Dans les Jeux olympiques antiques[1], l'alcool était prohibé[2]. Un juge placé à l'entrée des stades reniflait l'haleine des compétiteurs[3]. Le premier cas moderne avéré remonte à 1865 : des nageurs à Amsterdam. À la suite du décès de Knud Enemark Jensen aux JO de Rome en 1960, la fédération internationale de cyclisme effectue des contrôles officieux sur les cyclistes sélectionnés aux Jeux de Tokyo en 1964.

Pour vaincre la sensation de fatigue : Le Vélo de Ghislain Lambert. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Vélo de Ghislain Lambert

Le Vélo de Ghislain Lambert est un film franco-belge réalisé par Philippe Harel, sorti en 2001. Synopsis[modifier | modifier le code] Au début des années 1970, Ghislain Lambert, est un coureur cycliste belge né le même jour qu'Eddy Merckx, dont l'ambition est de devenir un champion. Il parvient à intégrer une grande équipe mais comme porteur d'eau. Déterminé dans son rêve de victoire et de gloire sportive, Ghislain Lambert attend impatiemment son tour, quitte à sauter le pas du dopage. Fiche technique[modifier | modifier le code] Source : IMDb, sauf mention contraire Distribution[modifier | modifier le code] À propos du film[modifier | modifier le code] En plus de l'aspect comédie, le film, très bien documenté, recèle de nombreuses références historiques qui raviront les amateurs de cyclisme.

Les événements peuvent être datés précisément : Ghislain commence sa carrière professionnelle en 1970. Quelques imprécisions sont aussi notables : Dopage sur le Tour de France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dopage sur le Tour de France

Le dopage généralisé (1903-1966)[modifier | modifier le code] Les pro et anti-dopage s'affrontent par plumes interposées durant près d'un demi-siècle. Le camp des anti-dopage est clairement plus faible de celui des pro-dopage. Roland Barthes fait ainsi figure d'exception quand il écrit en 1957 : « Doper le coureur est aussi criminel, aussi sacrilège que de vouloir imiter Dieu ; c'est lui voler le privilège de l'étincelle. »[2]. Les vrais chiffres du dopage dans le Tour de France. L'histoire du cyclisme cache dans son ombre une autre histoire, celle du dopage.

Les vrais chiffres du dopage dans le Tour de France

Le Tour de France, épreuve phare s'il en est, n'a évidemment pas été épargné. cyclisme-dopage.com a passé au crible tous les Tours depuis 1968, année où, pour la première fois, un cycliste fut sanctionné sportivement pour dopage. Ce sont 48 ans d'histoire que synthétise le tableau ci-dessous. Tous les participants au Tour ont été répertoriés. Ceux dont le parcours a croisé à un moment ou un autre le dopage (contrôle positif, constat de carence, sanction pénal, etc.) ont été comptabilisés. Ces "vrais chiffres du dopage" révèlent ce qui pendant des années a été éludé, caché, minimisé : un tiers des participants au Tour ont croisé le dopage, près des deux-tiers parmi les dix premiers à Paris, environ les trois-quarts des bouquets du podium et 79,2% des maillots jaunes. JO et guerre froide. Durant la guerre froide, la rivalité Est-Ouest se retrouvait aussi dans les joutes olympiques, Washington et Moscou espérant prouver la supériorité de leur système par le décompte des médailles.

JO et guerre froide

Il y avait aussi une rivalité particulière opposant les deux Allemagnes, tandis que Cuba voyait dans ses succès le résultat de sa politique éducative et sanitaire. Les 2 blocs Américain et Soviétique ne pouvaient mener leur guerre sur les champs de batailles et ils ont du trouver d’autres terrains à leurs querelles. Pour ce faire ils utiliseront les terrains de sport.