background preloader

Tpe606

Facebook Twitter

La génétique du sommeil et du rêve. Chacun sait qu'il existe des différences notables entre individus en ce qui concerne la durée du sommeil quotidien: six heures de sommeil ou même moins suffisent à certains pour juger qu'ils ont passé une bonne nuit; de "gros dormeurs" estiment au contraire ne pas avoir suffisamment dormi s'ils n'ont pas eu dix heures ou plus de sommeil.

La génétique du sommeil et du rêve

La durée du sommeil inscrite dans les gènes. Conte rendu travail effectué. Sommeil : Les centres du sommeil. Comment se faire aider ?

Sommeil : Les centres du sommeil

Par qui ? Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Franche Conté Haute Normandie Ile de France Limousin Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Poitou Charentes Provences Alpes Côte d’Azur Rhône Alpes. Www.chu-toulouse.fr/IMG/pdf/passeport_du_sommeil-2.pdf. Neurologie et explorations fonctionnelles du système nerveux [Rangueil] Laboratoires du sommeil en France. La physiologie du sommeil. Le déroulement d'une nuit de sommeil humain, avec l'alternance régulière de sommeil calme à ondes lentes (SL) et de sommeil paradoxal (SP), est de description assez récente, se situant vers le milieu des années cinquante.

La physiologie du sommeil

Cette périodicité et, surtout, l'association quasi systématique des souvenirs de rêves au sommeil paradoxal, ont été les facteurs décisifs de l'essor des recherches sur le sommeil. Institut National du Sommeil et de la Vigilance. Le sommeil de A à Z Le sommeil est un état dans lequel nous passons environ le tiers de notre vie.

Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Il fait partie des fonctions vitales de l’organisme comme la respiration, la digestion ou l’immunité. Le sommeil. I) Quand les yeux se ferment : 1- Les besoins du sommeil à différents âges 2- Les techniques d’observation 3- Les phases du sommeil II) Lorsque le rêve s’invite 1-Fonctionnement de la vision au rêve 2-Les structures cérébrales qui nous éveillent et nous endorment 3-L’emplacement de l’horloge biologique qui régule le cycle circadien Un des phénomènes les plus surprenants, envoûtants mais aussi énigmatiques de notre vie est bel et bien le rêve.

le sommeil

Actualités Articles 1 Le sommeil. Videos Le sommeil. Mieux connaitre son sommeil - mieux se reveiller. Les étapes, cycles et rythmes. Important pour expliquer temre thalamo-corticaux. Le système thalamo-réticulaire est responsable de ces fuseaux (le cortex intervient également comme nous le verrons plus loin) Fonctionnement du système réticulo thalamique pendant l'éveil Pendant l'éveil, les neurones réticulaires sont maintenus dans leur état tonique par les centres de l'éveil (leur activité oscillatoire caractérisée par des bouffées de PA est empêchée sous l'effet des dépolarisations par le système de l'éveil).

important pour expliquer temre thalamo-corticaux

Ils déchargent donc de façon tonique et inhibent faiblement les neurones thalamo-corticaux. Les cycles du sommeil. La polygraphie de sommeil nocturne. Chez l'homme, l'enregistrement de milliers de polygraphies de sommeil nocturne a permis d'établir le profil typique d'une nuit de sommeil d'un adulte jeune.

la polygraphie de sommeil nocturne

Sur la base des modifications : de l'activité électrique corticale (électroencéphalogramme : EEG), de l'activité électrique des muscles de la houppe du menton (électromyogramme : EMG) de la présence ou non de mouvements oculaires (électro-oculogramme : EOG) des modifications des rythmes cardiaque (Fc) et respiratoire (Fi) on distingue 4 phases de sommeil lent, soit 2 phases (I et II) de sommeil lent léger et 2 phases (III et IV) de sommeil lent profond, qui se distinguent du sommeil paradoxal.

En effet, le sommeil lent se caractérise par un ralentissement progressif de l'activité électrique corticale, synchrone d'une augmentation d'amplitude des ondes EEG enregistrées. Le sommeil paradoxal se caractérise, au contraire, par une activité corticale rapide et peu ample, proche de celle de l'éveil. Au pays des songes : les différentes phases du sommeil. Se laisser aller dans les bras de Morphée !

Au pays des songes : les différentes phases du sommeil

L'homme s'y blottit chaque nuit pendant près de 8 heures, en moyenne. Plus du tiers de notre vie est consacrée à cette activité de repos : le sommeil. Chaque dormeur expérimente au cours de sa nuit des expériences incroyables aussi bien plaisantes, drôles, fantastiques que traumatisantes ou angoissantes.

TPE Le sommeil et le Rêve > Les mécanismes du sommeil. Le rêve est un phénomène appartenant au sommeil et dont la seule explication vient du cerveau.

TPE Le sommeil et le Rêve > Les mécanismes du sommeil

Lorsque l’on parle de rêve la première pensée qui vient est une image plaisante, il est pourtant issu de mécanismes très complexes. A/- Découvertes des mécanismes du sommeil Le sommeil, considéré durant l' Antiquité comme une "petite mort", a beaucoup intrigué les scientifiques, qui sont nombreux à avoir fait des expériences afin de découvrir les mécanismes à l'origine du sommeil. Dès 1937, le neurophysiologiste américain Alfred Lee Loomis a mis en évidence cinq phases successives dans une nuit de sommeil, grâce à l'électro-encéphalogramme.

Le sommeil, les rêves et l'éveil. Le cerveau, maître du sommeil. On a découvert les neurones "responsables" de nos bonnes ou mauvaises nuits !

Le cerveau, maître du sommeil

Ces cellules, versatiles anges gardiens de notre sommeil, s'inactivent pendant les périodes d‘éveil puis se "remettent en marche" pour la nuit… Depuis une vingtaine d'années, les scientifiques savaient que les neurones du sommeil étaient présents dans une structure bien déterminée du cerveau sans toutefois parvenir à identifier leur rôle et leur emplacement exacts. En 1996, une équipe de chercheurs américains, conduite par Chris Spers, réussit à identifier un agrégat de cellules qui s'activent quand le sommeil se déclenche. Localisée à proximité du "chiasma optique", l'endroit où les deux nerfs optiques se croisent, cette zone a été baptisée "aire pré-optique ventro-latérale (VLPO)". Les neurones actifs pendant le sommeil - CIRS. Quand on s'endort, une partie du cerveau se rveille. On savait dj que lorsqu'on dort, le cerveau n'est pas inactif. A ce sujet, l'aire proptique du cerveau tait plus particulirement vise.

Des rsultats plus prcis viennent d'tre obtenus grce aux recherches effectues par Patrice Fort et son quipe de l'Institut national de la sant et de la recherche mdicale (INSERM). La chimie du sommeil. Orexine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les orexines ou hypocrétines sont des neurotransmetteurs polypeptidiques de 30 acides aminés synthétisées par une population de neurones anatomiquement restreinte. Les neurones orexinergiques sont localisés dans l'hypothalamus latéral et dorso-médian ainsi que dans l'aire péri-fornicale. Elles stimulent l'appétit et l'état d'éveil et sont suspectées d'être impliquées dans la narcolepsie [1] ainsi que dans l'addiction. Les neurones à orexines seraient inhibés par le glucose alimentaire[2], d'où l'envie de faire la sieste après le repas. Le nom d'hypocrétine vient de la combinaison de hypothalamus, lieu de sa synthèse et secrétine, molécule proche dans sa structure.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Être éveillé n’est pas le fruit du travail d’un « centre de l’éveil » dans le cerveau. mais bien le résultat de l’activation d'un réseau complexe et redondant d'une dizaine de groupes de neurones répartis de l’hypothalamus au bulbe rachidien. Ces neurones communiquent entre eux grâce à différents neurotransmetteurs mais ont tous en commun de diminuer ou d’arrêter complètement leur activité pendant le sommeil. Un premier groupe de neurones activateurs de l’éveil utilise comme neurotransmetteur. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! L’activité rythmique observée sur le tracé d’un électroencéphalogramme (ou EEG) est une mesure globale de la sommation des courants générés par l’activité des neurones corticaux (voir encadré). Chacun de nos différents états de vigilance (veille, sommeil lent, sommeil paradoxal) a .

Cette rythmicité est le fruit des interactions entre le thalamus et le cortex, qui elles-mêmes dépendent des modulations du tronc cérébral et de l’hypothalamus. Il est important de remarquer que l’acétylcholine n’excite pas directement les neurones thalamiques sensoriels, se contentant plutôt de les sensibiliser en les dépolarisant légèrement. Cette dépolarisation fait passer leur pattern de décharge en bouffée à une décharge régulière de . En étant ainsi dépolarisés, les neurones thalamiques deviennent plus sensibles aux afférences sensorielles. Sommeil et hormones : Physiologie vérifier les hormones! LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! L’hormone sécrétée par la glande pinéale, la mélatonine, ne fut découverte que vers la fin des années 1950. Le rôle de cette hormone dans les rythmes biologiques se dévoila ensuite progressivement. Reste que la glande pinéale fut la dernière des glandes endocrines dont la fonction fut identifiée. La mélatonine. Mélatonine. Rôle de la lumière et de la mélatonine.

L’hormone du sommeil décryptée. Les troubles du sommeil. L'insomnie. Narcolepsie et autres troubles du sommeil - DEF.pdf (Objet application/pdf) Trouble du sommeil. Sommeil, insomnies, narcolepsie & cie. Le sommeil et ses troubles. Dossier réalisé en collaboration avec Pierre-Hervé Luppi (Unité Inserm 1028 ) et Isabelle Arnulf (Unité Inserm 975 /Unité des pathologies du sommeil à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière) - Novembre 2011.

Qu’est-ce que le sommeil ? Le sommeil s’oppose à l’éveil. Il fait intervenir différents mécanismes cérébraux qui régulent le rythme jour / nuit, la durée quotidienne de sommeil et sa qualité. Il existe plusieurs stades qui se caractérisent chacun par un niveau d’activité cérébrale et musculaire. Le sommeil et ses troubles. Tout savoir sur le sommeil.

SylvieRoyant-Parola Psychiatre Domaine en pleine exploration, le sommeil ne révèle ses secrets qu’au fur et à mesure des travaux des chercheurs et des cliniciens. Curieusement alors qu’il occupe le tiers de notre vie, l’Homme éveillé a longtemps ignoré la physiologie et les pathologies liées au sommeil. Nos connaissances ne progressent que depuis les années 1950. C’est dire combien la discipline est nouvelle.

Le sommeil nous fascine tous, car il nous concerne intimement.