background preloader

May 2o16

Facebook Twitter

Suncor reprend ses activités pétrolières dans le secteur de Fort McMurray. Environ 8000 travailleurs des champs de sables bitumineux de la région avaient été évacués le 16 mai, alors qu'une fumée épaisse et des flammes se faisaient de plus en plus menaçantes.

Suncor reprend ses activités pétrolières dans le secteur de Fort McMurray

Cet ordre d'évacuation obligatoire a été levé le 23 mai, mais les employés n'avaient pas été autorisés à revenir dans les installations tant que la province n'avait pas terminé ses inspections. Suncor soutient que les autorités sanitaires albertaines ont finalement donné leur feu vert le 27 mai, après que les logements des travailleurs eussent été jugés aptes à être occupés. L'entreprise a indiqué dimanche qu'une reprise progressive a été amorcée au début de la semaine dernière à Firebag, une installation de Suncor qui est située à 120 km au nord-est de Fort McMurray. Des efforts sont en cours afin que les installations de Base Plant et de MacKay River puissent elles aussi redémarrer la production d'ici la fin de la semaine prochaine. D'après un texte de CBC. Exxon : le Guardian interdit d'Assemblée Générale. Le pétrolier Exxon ne veut pas du Guardian dans ses assemblées générales.

Exxon : le Guardian interdit d'Assemblée Générale

L'entreprise américaine a rejeté la demande d'accréditation du quotidien britannique, connu pour ses nombreuses campagnes contre l'exploitation d'énergies fossiles. Le Guardian le raconte dans un billet acide. "Il faut grandir". Le tacle est signé du rédacteur en chef Finance du Guardian, le dûment encravaté Nils Pratley. Il vise les dirigeants du pétroler américain Exxon, qui a refusé d'accorder au journal une accréditation pour assister à son assemblée générale annuelle. Une référence à la campagne "Keep it in the ground", lancée par le Guardian début 2015 (dont @si vous parlait ici), et qui visait à freiner l'extraction de combustibles fossiles en incitant les investisseurs à se retirer de ce secteur. Alberta: le pétrole est sauvé mais la forêt brûle toujours par Claude-Marie Vadrot.

Les producteurs de pétrole étant rassurés sur le sort de leurs installations d’extraction de l’or noir des sables bitumineux, les habitants de la région étant sains et saufs et réfugiés ailleurs, les autorités de l’Alberta, du Canada et le reste du monde peuvent oublier que le feu ravage toujours la forêt aux alentours et de plus en plus loin de Fort McMurray.

Alberta: le pétrole est sauvé mais la forêt brûle toujours par Claude-Marie Vadrot

En dépit des faibles pluies éparses et malgré les efforts de pompiers dont une grande partie ont été libérés de leurs tâches principales : la normale protection des habitants et la préservation de tous les sites de prélèvements du pétrole. Ce dernier impératif clairement assigné aux sauveteurs et surtout à leurs impressionnants moyens aériens, a notamment entrainé le sacrifice d’une partie de la ville de Fort McMurray où 2.900 immeubles et maisons ont été détruits. Un écosystème ravagé. Fort McMurray : Armageddon-sur-Oil. C’était en 2013, dans Fort McMoney, un ancien trappeur disait : « Si Dieu revenait à Fort McMurray, il dirait : « Vous brûlerez en enfer !

Fort McMurray : Armageddon-sur-Oil

». Ce soir, Arte rediffuse « Fort McMoney, votez Jim Rogers », la version film du webdocumentaire. Incendie au Canada : 100.000 habitants évacués, menace sur une gigantesque exploitation de pétrole bitumineux. Le feu, qui a pris il y a plusieurs jours au sud-ouest de Fort McMurray, a changé de catégorie depuis mardi, se propageant rapidement vers la ville, dont plusieurs quartiers ont été touchés jeudi.

Incendie au Canada : 100.000 habitants évacués, menace sur une gigantesque exploitation de pétrole bitumineux

Les flammes ont déjà ravagé 12.000 hectares. A ce stade, aucune victime n'a été signalée. D’après les déclarations de la Première ministre de la province, Rachel Notley, l'incendie n’aurait pas directement affecté les sites d'extraction de la région. The time has come to turn up the heat on those who are wrecking planet Earth. An interesting question is, what are you waiting for?

The time has come to turn up the heat on those who are wrecking planet Earth

Global warming is the biggest problem we’ve ever faced as a civilisation — certainly you want to act to slow it down, but perhaps you’ve been waiting for just the right moment. The moment when, oh, marine biologists across the Pacific begin weeping in their scuba masks as they dive on reefs bleached of life in a matter of days. The moment when drought in India gets deep enough that there are armed guards on dams to prevent the theft of water. The moment when we record the hottest month ever measured on the planet, and then smash that record the next month, and then smash that record the next month? The moment when scientists reassessing the stability of the Antarctic ice sheet have what one calls an ‘OMG moment’ and start talking about massive sea level rise in the next 30 years?

Fort McMoney. Fort McMoney. « Where film marries video game » Fort McMurray, une ville de la démesure, et maintenant : Fort McMoney, un jeu documentaire inédit (sortie fin 2013).

Fort McMoney

Hors-Jeu, Fort McMoney, Dada Data : folle semaine ! Fort McMoney en flammes.

Hors-Jeu, Fort McMoney, Dada Data : folle semaine !

Un Numix pour Dada-Data. Hors-jeu en route pour la finale Sélectionnez un passage du texte et twittez-le directement C’est une semaine folle. Vraiment. D’abord, et avant tout, et par dessus tout : la ville de Fort McMurray est en flammes. 80 000 évacués, près de 2000 maisons en cendres, le feu partout. Ensuite, dérisoire, mais qui met du baume au cœur : Dada-Data. Enfin, ce soir, 18h, vendredi 6 mai, toutes les cartes de Hors-jeu, notre documentaire à collectionner (Patrick Oberli / Upian), seront en circulation.