background preloader

Brexit

Facebook Twitter

Le Parlement britannique valide le déclenchement du Brexit. Ce vote laisse désormais les mains libres au gouvernement pour lancer la procédure d’ici la fin du mois de mars, date butoir fixée.

Le Parlement britannique valide le déclenchement du Brexit

La Chambre des lords a adopté sans l’amender, lundi 13 mars, le texte de loi permettant à la première ministre britannique, Theresa May, de déclencher la procédure prévue par l’article 50 du Traité de Lisbonne, préalable aux négociations sur le Brexit. Quelques heures auparavant, la Chambre des communes avait rejeté les deux amendements introduits par la chambre haute du Parlement britannique, ces dernières semaines. Le premier amendement prévoyait que la première ministre ne pourrait commencer les négociations sur un divorce avec l’Union européenne (UE) que si elle s’engageait à protéger les droits des Européens vivant sur le sol britannique.

Les députés des Communes ont voté par 335 contre 287 en faveur du rejet de cette disposition. Brexit: feu vert du parlement britannique pour l'examen du projet de loi. INTERNATIONAL - Cette fois, c'est sûr, la procédure de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est lancée.

Brexit: feu vert du parlement britannique pour l'examen du projet de loi

Le gouvernement britannique doit publier jeudi 2 février son "livre blanc", précisant sa stratégie sur le Brexit, au lendemain du feu vert du parlement au texte autorisant le lancement du processus. Le "livre blanc", très attendu, "décrira le plan du gouvernement pour le Brexit", a déclaré mercredi à la presse la porte-parole de la Première ministre Theresa May. Après plus de 17 heures de débats, les députés ont voté mercredi soir par 498 voix contre 114 pour la poursuite de l'examen du projet de loi autorisant le gouvernement à lancer la sortie de l'UE. Ils ont auparavant rejeté par 336 voix contre 100 un amendement déposé par des parlementaires du Parti national écossais (SNP) qui visait à tuer dans l'oeuf ce projet de loi. Les travaillistes avaient promis de ne pas bloquer le processus.

Qu'est-ce que le Brexit ? Le "Brexit" est une abréviation de "British Exit", évoquant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, et faisant référence au "Grexit", néologisme apparu durant l'été 2015 lors de la crise grecque.

Qu'est-ce que le Brexit ?

A la différence du "Grexit", où la mise à l'écart de la Grèce de la zone euro (et non de l'Union européenne) pouvait être envisagée comme une sanction envers le pays, il s'agit dans le cadre du "Brexit" d'un départ volontaire de l'Union. Le 23 juin 2016, lors d'un référendum organisé par David Cameron sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, 51,9 % des Britanniques ont choisi de quitter l’UE.

Nommée en juillet 2016, la nouvelle Première ministre Theresa May mène les discussions sur la sortie de son pays de l’Union face à une équipe de négociateurs représentant l'UE. Fiche de lecture pdf. Brexit - état des lieux. Que se passe-t-il? Le 13 octobre 2016La livre redégringole depuis quelques jours, et le public commence enfin à ressentir les conséquences.

Brexit - état des lieux. Que se passe-t-il?

Le grand supermarché Tesco a refusé les nouveaux tarifs proposés par le géant de l'agroalimentaire Unilever, et des spécialités comme la "Marmite" ont disparu des rayons de certains magasins. Un accord a été trouvé plus tard, mais les prix vont augmenter. Certains parlent de +10% sur de nombreux produits importés – de quoi faire hésiter pas mal de Britanniques qui ont voté en faveur du Brexit, et râler sérieusement ceux qui ont voté contre.... Brexit et visa : les réponses de VisitBritain. Conséquences du Brexit, risque d'obligation d'un visa pour les Français, investissement dans le tourisme : la directrice de l'OT britannique a fait le point sur ces questions sensibles, dans une interview à L'Echo touristique.

Brexit et visa : les réponses de VisitBritain

"La France est notre marché le plus important", a rappelé Sally Balcombe, directrice de VisitBritain, lors de son passage à Paris lundi 23 janvier. Conséquence du Brexit ou pas, l'office du tourisme britannique estime que les arrivées françaises ont toutefois reculé sur l'ensemble de l'année 2016, avec une érosion de 8% et de 3% sur les deux premiers trimestres respectivement. En 2015, 4,17 millions de compatriotes avaient traversé la Manche. Brexit : Theresay May annonce la sortie du marché unique. ECONOMIE « Ce que je propose ne peut pas signifier une appartenance au marché unique », qui nous empêcherait de négocier « nos propres accords commerciaux »… 20 Minutes avec AFP Publié le Mis à jour le La Première ministre britannique Theresa May a défendu une rupture « claire et nette » mardi avec l’Union européenne (UE) en déclarant que le Brexit signifiait aussi la sortie du marché unique. « Le Royaume-Uni ne peut pas continuer à faire partie du marché unique », a souligné Theresa May lors d’un discours très attendu à Londres où, après des mois à manier le flou, elle a dévoilé ses priorités pour les négociations à venir avec l’UE. « Ce que je propose ne peut pas signifier une appartenance au marché unique », qui nous empêcherait de négocier « nos propres accords commerciaux », a-t-elle déclaré en présentant sa stratégie pour le Brexit, à Londres.

Brexit : Theresay May annonce la sortie du marché unique

Divorce d’ici à la fin mars. Brexit. Global Site Research content from MeetingsNet. Brexit makes UK more affordable, say destination management companies. Tourisme britannique : un été record après le Brexit. Le Royaume-Uni a battu son record mensuel historique au cours du mois de juillet, avec l'accueil de 3,8 millions de visiteurs internationaux.

Tourisme britannique : un été record après le Brexit

Cette tendance devrait se poursuivre dans les mois à venir, notamment du fait des conséquences du Brexit sur le pouvoir d'achat des touristes étrangers. Royaume-Uni Cette performance est d'autant plus remarquable que le pays avait déjà enregistré un record l'an dernier, avec 35,8 millions de visiteurs internationaux accueillis sur l'ensemble de l'année 2015. Le mois de juillet 2016 représente désormais le record de fréquentation mensuelle du Royaume : une progression de +2% par rapport à juillet 2015 en nombre d'arrivées et de +4% en ce qui concerne les dépenses de ces mêmes visiteurs, qui atteignent 2,5 milliards de livres sterling.

La dépréciation de la monnaie britannique, consécutive au référendum de juin, a particulièrement renforcé le dynamisme des arrivées internationales. Royaume-Uni : Le tourisme dopé par le Brexit. Le chaos ?

Royaume-Uni : Le tourisme dopé par le Brexit

Pas vraiment, plutôt l'embellie si l'on s'en tient au tourisme... Avec une baisse de plus de 10% de la livre sterling face à l'euro et au dollar, la Grande-Bretagne - et plus particulièrement Londres - devient plus abordable pour les touristes. Le Brexit booste le tourisme au Royaume-Uni. VIDÉO - La chute de la monnaie britannique gonfle les réservations aériennes à destination du Royaume-Uni.

Le Brexit booste le tourisme au Royaume-Uni

S'il ne fait pas l'unanimité, le Brexit aura au moins eu un effet positif immédiat: celui de développer le tourisme au Royaume-Uni. Depuis la victoire du «leave» au référendum, la livre sterling a perdu environ 10% de sa valeur face à l'euro et au dollar. Brexit : une "aubaine" pour le tourisme domestique en Grande-Bretagne ? Et si le Brexit incitait les Britanniques à voyager davantage en Grande-Bretagne ?

Brexit : une "aubaine" pour le tourisme domestique en Grande-Bretagne ?

- Photo : Eisenhans-Fotolia.com Le vote des électeurs britanniques en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) en juin 2016, appelée communément « Brexit », aura des conséquences sur l'industrie touristique du pays, mais aussi dans l'ensemble de l'Europe. Referendum result creates attractive exchange rate for buyers. The dip in the pound following the EU referendum result has created the perfect buying opportunity for international agents We’ve all heard about the shocking ‘Brexit’ vote that rocked the UK on June 24.

Whilst UK citizens aren’t enjoying a yo-yoing stock market and the value of the pound being lower than it was last year, there is a silver lining for people planning on travelling to the UK. The dip in the exchange rate has created the perfect opportunity for agents to make UK purchases as you get more £GBP for your $USD and €EUR. No impact of Brexit on tourism, says Thomas Cook chief : The Hindu Business Line - Mobile edition. Problem loading page. Brexit : quelles conséquences pour l'hôtellerie britannique et européenne ? A la veille du référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union Européenne, de nombreuses questions se posent sur les conséquences possibles d'un éventuel "Brexit", comprenez British Exit, sur le tourisme et l'hôtellerie britannique. Il faut tout d'abord rappeler que le secteur enregistre actuellement des records d'activité outre-Manche, ayant enregistré plus de six années consécutives de hausse des arrivées internationales et du RevPAR -soit un bilan déjà bien plus dynamique que la plupart de ses voisins européens...

En 2015, quelque 35,8 millions de visiteurs étrangers se sont rendus dans le royaume, une nouvelle progression de 4% par rapport à la fréquentation de l'année précédente. Leur présence a rapporté quelque 21,8 milliards de livres sterling à l'économie du pays. Brexit and the UK’s Inbound Tourism Industry. After the UK’s EU Referendum of June 24, travellers could be forgiven for thinking that the flight codenamed “Brexit” has crash-landed in unknown territory and the pilots are clueless about taking off again.

So what will the impact be on the UK tourism industry? Read also: Brexit – what it means for holiday makers – your questions answered Firstly, the UK has a huge inbound tourism sector. Two thirds (63%) of holidaymakers to Britain are from EU countries and 85% of passenger traffic to UK ports hails from the EU. According to VisitBritain, inbound tourism was up 6% in the first quarter of 2016 compared to the same period of 2015. 63% of holidaymakers to Britain are from EU countries. In the face of an awkward UK-EU divorce (if and when it is triggered), Pound Sterling (GBP) has fallen significantly against the Euro, the United States Dollar (USD) and other global currencies since June 24.

Brexit - what it means for holiday makers. This is a working document. We will be adding to it as and when we receive new questions. Make sure you come back regularly to see any updates. Will I retain EU rights after Brexit is completed? I am a British citizen and my EU passport is valid for another 9 years. Does that mean I will retain all the EU rights after Brexit is completed? Beverley Jones, London Anyone with a EU passport from a European Union country has the right to live and work in any other EU nation. Currently British passports and driving licences are EU branded and all rights are retained until the exit completes.

What will happen with EHIC? I have an EHIC card which I have used successfully in the past when I needed medical care in France. Michael Elster, Bedfordshire The European Health Insurance Card (EHIC) is an EU perk that means you are entitled to the same public health care as the locals. Should I buy euros now or later? I am shocked at how few euros I am now getting for my pound. Dan Phillips, Kent And it can. Brexit, suite : les secrets de cette croissance britannique qui défie les prédictions cataclysmiques. Atlantico : La croissance a atteint 0,5% sur le troisième trimestre, contre les 0,2% prévus par la Banque d'Angleterre il y a un mois. Nombreux étaient les observateurs qui tablaient sur une baisse de la croissance à la suite du Brexit, mais la croissance depuis l'année dernière a atteint 2,3%, un chiffre nettement élevé pour un pays en situation économique périlleuse. Qu'est-ce qui explique le décalage entre ces résultats et les prévisions pessimistes annoncées ?

Mathieu Mucherie : Le PIB britannique n'est pas la seule donnée à se comporter de manière satisfaisante : c'est bien l'ensemble des variables macroéconomiques (dont le chômage) qui donne de bons résultats. Pour le moment, effectivement, on ne voit pas de trace matérialisée du Brexit dans les données macroéconomiques. Brexit : Ryanair revoit ses prévisions de bénéfice à la baisse. ABTA BREXIT online. Brexit Boosts Domestic Tourism Industry From Within and Outside of the UK. Travel Agents React to Brexit. Brexit : quelles conséquences sur le tourisme ? Brexit au Royame-Uni : pour le secteur du tourisme, du voyage et du transport, ces résultats du référendum ne sont pas une bonne une nouvelle.Auteur : bluedesign Fotolia Les résultats sont tombés tôt dans la matinée. Le Royaume-Uni s'est prononcé en faveur du « Brexit » à 51,6 % contre 48,4 %. Le résultat du référendum sera officiellement rendu à la mairie de Manchester ce vendredi matin.

Pour le secteur du tourisme, du voyage et du transport, cette issue n'est pas une bonne nouvelle. Britain's visitor economy facts. Report: British PM orders new visa review. Brexit Impact on French Tourism. Le Brexit risque d'affecter le tourisme en France. Après les résultats du référendum sur la sortie du Royaume-Uni, le cours de la livre poursuit sa chute. Résultat, le pouvoir d'achat des Britanniques à l'étranger diminue. Les Anglais vont-ils déserter le littoral français? Impact du Brexit sur le tourisme en France : Quels territoires pourraient être touchés ? Brexit : quelles conséquences pour le tourisme français ? Après le Brexit, le tourisme français déjà touché par la baisse de la livre? Brexit : quelles conséquences sur le tourisme et les déplacements ? - La Parisienne.

Tourisme. La Bretagne a souffert du Brexit - Bretagne Bretons. Une saison touristique 2016 en retrait, une clientèle étrangère moins nombreuse. LaQuotidienne.fr - L'actualité du Tourisme en France et à l'international. Une opération séduction auprès de la clientèle britannique - L'Agence régionale Pays de la Loire.