background preloader

Étude

Facebook Twitter

Le petit business des revendeurs de sapes Supreme. Paris, 20 rue Barbette – Sur la devanture de la boutique encore en travaux, un graff barré d’une punchline : « Je pense à rien, je rêve de tout ».

Le petit business des revendeurs de sapes Supreme

C’est ici que doit ouvrir courant février la première boutique française Supreme. Aucune date officielle, la marque de fringue cultive le secret. Supreme (vêtements) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Supreme (vêtements)

Pour les articles homonymes, voir Supreme. Supreme est une marque de vêtements et accessoires de mode fondée à New York en 1994 par James Jebbia et Louis Endomba[1]. Son premier magasin fut ouvert sur Lafayette Street à New York dans le centre de Manhattan et est devenu le cœur de la culture skate de New York City en avril 1994[1]. Supreme: tout savoir sur la marque streetwear.

A sa création en 1994, Supreme n'était qu'un petit magasin new-yorkais destiné à assouvir les besoins des skateurs de Big Apple.

Supreme: tout savoir sur la marque streetwear

En 2016, elle est la référence des marques de streetwear. Comment son créateur a-t-il fait pour obtenir ce succès? Voici trois raisons expliquées. Les débuts dans le skateboard James Jebbia n'a jamais mis les pieds sur un skateboard. Le logo rouge et blanc de la marque séduit les riders et la marque s'arrache à New York. Les collaborations avec les artistes et les marques En plus d'être passionné par la mode urbaine, James Jebbia a un faible pour l'art. Supreme devient la marque avec laquelle il faut collaborer: Nike, The North Face, Jordan, Levi's ou encore Comme Des Garçons ont contribué au succès planétaire de Supreme. D'un point de vue marketing people, Supreme sait aussi y faire: Neil Young, Lady Gaga, Kate Moss, Mike Tyson ou encore Lou Reed ont été égéries pour les campagnes publicitaires. Une marque rare et prisée.

Plébiscitée par les skateurs à ses débuts, Supreme est devenue en vingt ans la marque préférée des rappeurs, modeux et branchés.

Snoop Dog, Kate Moss, Damien Hirst, Larry Clarke, Lou Reed , Morrissey : tous ont porté le logo rouge et blanc. Alors que la marque ouvre sa première boutique française à Paris, retour sur son histoire. Une marque destinée aux ridders crée par un type incapable, selon ses dires, de monter sur une planche : tel est le paradoxe sur lequel se construit, en 1994 Supreme, une des marques de streewear les plus cultes de ces vingt dernières années. Créée en 1994 par le très discret James Jebbia, Supreme est devenue en 22 ans une véritable référence en matière de streetwear. Le premier store, ouvert dans la foulée sur Lafayette Street, flirte à l’époque avec toute une colonie de riders qui ne se retrouvaient pas dans les codes vestimentaires de New-York. L’esthétique suprême, c’est quoi ? Mais c’est la scène rap 90 qui fait réellement décoller la marque.

Supreme à Paris: comment la marque de streetwear est devenue "la plus cool du monde" Supreme à Paris: comment la marque de streetwear est devenue "la plus cool du monde" Supreme, sur les traces du streetwear américain. Aujourd’hui, je vous propose de continuer ensemble à retracer l’histoire du streetwear.

Supreme, sur les traces du streetwear américain

Il me semble toujours aussi important de remonter les traces de ce style pour en comprendre les influences, les tendances et les prescripteurs de notre époque. Nous avions commencé au Japon des années 1990 en reprenant l’histoire du très célèbre designer Hiroshi Fujiwara ; je vous propose aujourd’hui de découvrir les racines de la marque Supreme, considérée comme l’une des plus cool au monde, et de nous intéresser à l’un des « papas » du streetwear sur le plan international : James Jebbia.

James Jebbia, de Stüssy à Supreme James Jebbia est le fils d’un pilote de l’air force et d’une enseignante d’anglais. Il grandit en Angleterre et s’intéresse tout jeune aux arts en général et aux vêtements en particuliers. Pourquoi la marque Supreme est-elle devenue si prisée ? “Okay, cool, maybe I’ll do a skate shop.”

Pourquoi la marque Supreme est-elle devenue si prisée ?

Voici la phrase que s'est dite James Jebbia lorsqu'il a eu l'idée de créer Supreme en avril 1994. 12 000$ d'investissement et quelques semaines de travaux plus tard naissait le premier shop Supreme sur la Lafayette Street de New York qui était alors encore loin de devenir une des marques les plus respectées de la mode urbaine. Aujourd'hui, les collectionneurs s'arrachent les produits de la marque et chaque nouvelle collection est un succès à la communication ultra-maîtrisée. Là où certaines marques ont du mal à se renouveler, Supreme a sû créer sa propre identité, en misant sur l'authenticité des produits. Mais quelles sont vraiment les raisons de ce succès planétaire, les clés qui ont permis à ce James Jebbia d'habiller tous les skaters de New York et d'exporter sa marque de Los Angeles à Nagoya au Japon ? Retour sur une success story plutôt rare dans le milieu.