background preloader

Aristote

Facebook Twitter

Aristote 384-322 av J.C. Aristote. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aristote

Aristote (Ἀριστοτέλης) Philosophie grecque Antiquité Portrait d'après un original en bronze de Lysippe. Véritable encyclopédiste, il s'est beaucoup intéressé aux arts (musique, rhétorique, théâtre) et aux sciences (physique, biologie, cosmologie) de son époque ; il en théorisa les principes et effectua des recherches empiriques pour les appuyer. Son époque est marquée par le renouveau du royaume de Macédoine et le déclin de l’influence de la démocratie athénienne. Biographie[modifier | modifier le code] Buste d'Aristote.

Les années de jeunesse[modifier | modifier le code] Vers -367, alors âgé de 17 ans, il est envoyé à l’Académie de Platon[6]. La maturité[modifier | modifier le code] Il s’intéresse alors à la vie politique locale mais ne peut y participer du fait de son statut de métèque (« étranger » à la cité). En -338 Philippe II de Macédoine soumet Athènes où Aristote revient en -335. La formation du lycée[modifier | modifier le code] Aristotle (-384) Aristotle's views on physical science profoundly shaped medieval scholarship.

Aristotle (-384)

Their influence extended into the Renaissance and were not replaced systematically until the Enlightenment and theories such as classical mechanics. Some of Aristotle's zoological observations, such as on the hectocotyl (reproductive) arm of the octopus, were not confirmed or refuted until the 19th century. His works contain the earliest known formal study of logic, which was incorporated in the late 19th century into modern formal logic. His ethics, though always influential, gained renewed interest with the modern advent of virtue ethics. All aspects of Aristotle's philosophy continue to be the object of active academic study today. The sum of his work's influence often ranks him among the world's top personalities of all time with the greatest influence, along with his teacher Plato, and his pupil Alexander the Great.[9][10] Life Aristotle was appointed as the head of the royal academy of Macedon.

» Aristote. Le souverain bien est une activité de l’âme selon la vertu dans une vie achevée. Pour bien comprendre la doctrine aristotélicienne du plaisir, il convient d’avoir une idée de son éthique.

» Aristote. Le souverain bien est une activité de l’âme selon la vertu dans une vie achevée

D’abord soulignons qu’il y a débat sur la question de savoir quel est le nom de la science ayant pour objet la fin suprême de la conduite humaine. On l’appelle d’ordinaire l’éthique et de fait les ouvrages où Aristote s’explique sur ce qu’il en est du souverain bien se nomment des éthiques. Pourtant dans le livre I de l’Ethique à Nicomaque, le philosophe écrit qu’une « telle science est manifestement la Politique » (1094 a, 29). Ce que semble justifier sa précision concernant le bien parfait.

Est parfait, dit-il, le bien se suffisant à lui-même et « par ce qui se suffit à soi-même, nous entendons non pas ce qui suffit à un seul homme menant une vie solitaire, mais aussi à ses parents, ses enfants, sa femme, ses amis et ses concitoyens en général, puisque l’homme est par nature un être politique » (1097 b, 10). I) L’examen des trois genres de vie. A) Critique de la vie de jouissance.