background preloader

Économie

Facebook Twitter

Tableau de l'économie française 2015. Organisation internationale du Travail. Le financement de la formation. Q'est-ce que le Produit Intérieur Brut (PIB) ? Le Labo de l'économie sociale et solidaire. Une économie différente : l'économie sociale et solidaire. Demain et samedi se déroule à Niort, en Poitou Charentes, le premier Rendez-vous national de l’Économie sociale et solidaire.

Une économie différente : l'économie sociale et solidaire

Qu'est-ce qui se cache au-delà de ces trois mots ? Évoquer l'économie sociale et solidaire, c'est évoquer le quotidien de chacun. En effet, les produits que nous consommons peuvent venir d'une coopérative, les risques que nous courons dans notre vie de tous les jours sont peut-être couverts par une mutuelle d'assurance. Idem, les soins que nous recevons sont pris en charge par une mutuelle de santé, notre argent est souvent placé dans un établissement bancaire de l’économie sociale et solidaire et nos loisirs sont en général proposés par des associations. 10% des emplois à l'échelle du pays L’Économie Sociale et Solidaire représente déjà plus de 10% des emplois à l'échelle du pays et offre des perspectives de développement intéressantes pour l'avenir. Se lancer dans l'économie collaborative, mode d'emploi - L'Express. La réussite de sites comme Leboncoin.fr, Blablacar ou Airbnb fait saliver nombre d'entrepreneurs en herbe.

Se lancer dans l'économie collaborative, mode d'emploi - L'Express

Mais à côté de ces pépites, on ne compte plus le nombre de plateformes de partage de bien ou de services, d'échange, de troc, de location... dont on ne sait trop si elles vivotent ou sont vraiment rentables. Est-il encore possible de tirer son épingle du jeu en démarrant un tel business aujourd'hui ? Quelques sont les grandes lois à connaître pour réussir ? Olivier Guiraudie, dirigeant de Sailsharing, une plate-forme de locations de bateaux entre particuliers, Paulin Demanthon, à la tête de la place de location de voitures entre particuliers Drivy, et Antonin Léonard, co-fondateur du think tank OuiShare, livrent quelques conseils à la volée. Inventer plutôt que décliner Répliquer les concepts qui fonctionnent aujourd'hui, en essayant de se positionner sur des niches, pourquoi pas.

Les opportunités sont aussi à chercher côté mobile. Vandana Shiva : « Le libre-échange, c’est la dictature des entreprises » Basta !

Vandana Shiva : « Le libre-échange, c’est la dictature des entreprises »

: Les combats que vous menez sont liés à la souveraineté – alimentaire, sur les terres, l’eau, les semences. Qu’est-ce que la souveraineté ? En quoi est-ce un enjeu majeur du 21e siècle ? Vandana Shiva : La redéfinition de la notion de « souveraineté » sera le grand défi de l’ère post-globalisation. La mondialisation était fondée sur l’ancienne notion de souveraineté, celle des États-nations héritée de la souveraineté des monarques et des rois. Pour garantir cette souveraineté, faut-il fermer davantage les frontières ? Aucune frontière n’est jamais totalement fermée.

Nous ne disons pas « non au commerce », mais « non au commerce dérégulé ». Le protectionnisme peut-il être une solution face à cette exploitation du vivant, en empêchant les multinationales d’avoir accès à ces ressources qu’elles exploitent ? Andalousie : des centaines d’ouvriers se réapproprient des terres livrées à la spéculation. Au sud de l’Espagne, des ouvriers agricoles occupent une ferme de 400 hectares, menacée par la spéculation . Ils contestent une répartition féodale des terres, réservées aux grands propriétaires.

Et développent une agriculture biologique et paysanne, qui nourrira bientôt des milliers de personnes. Reportage en Andalousie, dans la ferme de Somonte, devenu le symbole d’une lutte populaire contre les inégalités et pour la souveraineté alimentaire. « Land and freedom », version 2013. « Quand nous sommes arrivés à Somonte pour occuper les terres, c’était un matin très tôt, au lever du soleil, se souvient Javier Ballestero, ouvrier agricole andalou. J’ai été surpris par le silence. Le SOC-SAT [1], syndicat d’ouvriers agricoles qui a organisé l’occupation, est habitué aux luttes foncières. . « La terre est à vous. En ce matin hivernal, une trentaine de personnes se pressent autour d’un brasero, installé devant la petite cuisine de la « finca ».

Développer une agriculture biologique paysanne Notes.