background preloader

Etude 2016

Facebook Twitter

Recrutement : bientôt la fin de l'entretien d'embauche. Ne perdez pas de temps à taper «Offre d'emploi chez Google» dans le moteur de recherche, c'est sans doute une des rares demandes qui ne donnent pas de résultats. En effet, le géant de la Silicon Valley ne publie pas d'annonces pour ses postes à pourvoir. «Les meilleurs candidats savent très bien où ils veulent travailler. Ou alors ils sont déjà en poste et ne cherchent pas à partir.

Puisqu'ils ne regardent pas les offres d'emploi, inutile, donc, d'en publier.» Voilà ce qu'explique Laszlo Bock, directeur des People Operations de Google (le département RH du géant de Mountain View), dans son Work Rules ! , un livre publié début avril aux Etats-Unis et dans lequel il dévoile ses méthodes de recrutement. Selon lui, par exemple, la seule façon valable de savoir si un candidat fera un bon employé est de le mettre en situation. Le robot qDROID élimine toute subjectivité dans le choix Décrochez des entretiens d'embauche ! Travailler chez Google : 11 faits et chiffres étonnants. Google est devenu l’employeur de référence dans le monde. La firme de Mountain view soigne ses employés et se soucie de leur bien-être en leur offrant de nombreux avantages. Ses méthodes de management inspirent beaucoup de start-up et d’entreprises.

Fin octobre, la société Google a été classée par l’Institut Great Place to work comme la meilleure multinationale où il fait bon travailler dans le monde. Et quelques jours auparavant c’est LinkedIn qui classait Google en tête des 100 entreprises les plus désirables. Pourquoi tant d’amour pour le célèbre moteur de recherche devenu un géant du web ? 1. Les services de recrutement de Google reçoivent 3 millions de candidatures chaque année. 2.

Le même responsable des ressources humaines a réussi à bannir récemment les casse-têtes et les questions bizarres qui n’apportaient rien pour revenir à des méthodes plus « classiques ». 3. 4. La nourriture à volonté et gratuite pour tous les employés, c’est une tradition depuis la naissance de Google. Economie : la vie chez Google. Vendredi, 18 heures : dans la cour d’un superbe hôtel particulier, au cœur du 9e arrondissement parisien, une centaine de salariés de Google trinquent sous le soleil, une bière ou une coupe de champagne à la main. Au siège français, les « Googlers », comme ils s’appellent entre eux, fêtent l’arrivée du week-end lors d’un apéritif hebdomadaire. L’occasion de se mélanger, du stagiaire au patron, et de discuter de projets parfois confidentiels. Tandis que certains jouent au ping-pong, des ingénieurs américains de passage en France se livrent, devant quelques curieux, à une démonstration en avant-première des Google Glass, des lunettes futuristes capables de recevoir des textos, équipées d’un GPS et d’une caméra. « C’est pour ce genre de projets fous que je travaille ici », glisse un salarié.

Bienvenue chez Google ! « C’est une fiction, pas un film sur l’histoire de Google », tempère une porte-parole du groupe. Mini-cuisines et salle de fitness Des stagiaires en grande forme Un coup de barre ? Voici les avantages préférés des salariés de Google. Travailler chez Google, un job pas si fun. De jolies couleurs vives, des baby-foot, des hamacs et un toboggan pour se rendre à la cantine, où la nourriture est gratuite.

Les bureaux de Google sont souvent comparés à un paradis pour ses employés. Le géant du web serait même "le meilleur employeur du monde" selon Fortune (en anglais). "On est payé pour s'amuser ! " s'extasie un employé du bureau parisien dans une vidéo de promotion qui respire la joie de vivre. Pourtant, cet enthousiasme contraste avec les récits d'anciens salariés de Google sur le réseau social Quora, repris par Business Insider (en anglais).

Des employés surqualifiés La publicité faite autour des conditions de travail offertes aux employés de Google, notamment le niveau de salaire, a permis au groupe d'attirer les meilleurs candidats. Une ambiance de travail pas si amicale Chez Google, où le niveau des managers est décrit comme "médiocre", les ingénieurs, eux, seraient arrogants, d'après d'anciens employés.

Des conditions de travail pas si parfaites. Businessinsider. Google EarthGoogle founder Sergey Brin Disclaimer A job at Google. It's career heaven, right? How could a gig at the biggest, most ambitious tech company on the planet possibly be bad? Well, take a look at this Quora thread, which is being used by current and former Google employees to dish the dirt on working for Big G.

We've edited some of the standout comments into this excerpt. Everyone is awesome, so they can hire the very best people to do even the most mundane jobs. "The worst part of working at Google, for many people, is that they're overqualified for their job. "There are students from top 10 colleges who are providing tech support for Google's ads products, or manually taking down flagged content from YouTube, or writing basic code to A|B test the color of a button on a site.

" Google staff are so outstanding that there's an internal joke about it. REUTERS/Robert Galbraith Google is not a startup any more. "Google was not a start-up environment by the time I left. Office Space. Oral de Gestion ( Sources ) Etude de gestion : Google - Dissertations - Chanelgabba. Google est-elle une organisation performante ? Introduction Google est une société fondée le 4 septembre 1998 en Californie par LarryPage et Sergueï Brin.

C'est une entreprise principalement connue à travers la situation monopolistique de son moteur de recherche, concurrencé historiquement par AltaVista puis par Yahoo! Et Bing. Samission consiste à donner accès aux informations au monde entier et dans toutes les langues. A – Valeur financière Les revenus générés par la société proviennent de son offrede technologie de recherche auprès d'autre sociétés et de la vente de publicité diffusée sur Google et sur d'autres sites du Web. B – Valeur ajoutée L'équipe de Google fait tout pour s'améliorer et se dépasser même si l'entreprise est déjà numéro un en moteur de recherche.