background preloader

Mirail

Facebook Twitter

Georges Candilis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Georges Candilis

Georges Candilis (en grec : Γεώργιος Κανδύλης/Yeóryos Kandýlis, Bakou, - Paris, ) est un architecte et urbaniste grec. Biographie[modifier | modifier le code] Il effectue des études d'architecture à l'école polytechnique d'Athènes de 1931 à 1936. Il rencontre Le Corbusier durant ses études, alors qu'il assiste au quatrième Congrès international d'architecture moderne qui se tient à Athènes en 1933. En 1943, Le Corbusier lui confie la direction de l'ASCORAL (Assemblée de COnstructeurs pour une Rénovation Architecturale). Membre fondateur du collectif Team 10 en 1953, Candilis apporte comme contribution principale son idée de "l'habitat du plus grand nombre". Après la fin de l'ATBAT, Candilis et Woods s'installent en 1954 à Paris, où ils créent leur propre agence, en partenariat avec l'architecte yougoslave Alexis Josic. En 1969, le partenariat avec Josic et Woods est rompu.

Le Corbusier. Charles-Édouard Jeanneret-Gris, better known as Le Corbusier (French: [lə kɔʁbyzje]; October 6, 1887 – August 27, 1965), was a Swiss-French architect, designer, painter, urban planner, writer, and one of the pioneers of what is now called modern architecture.

Le Corbusier

He was born in Switzerland and became a French citizen in 1930. His career spanned five decades, with his buildings constructed throughout Europe, India, and America. Dedicated to providing better living conditions for the residents of crowded cities, Le Corbusier was influential in urban planning, and was a founding member of the Congrès International d'Architecture Moderne (CIAM). Early life and education, 1887–1914[edit] He was born as Charles-Édouard Jeanneret-Gris in La Chaux-de-Fonds, a small city in Neuchâtel canton in north-western Switzerland, in the Jura mountains, just 5 kilometres (3.1 mi) across the border from France. Early career: The villas, 1914–30[edit] La Reconstruction de l'Université de Toulouse II-Le Mirail - Accueil Reconstruction - Waterfox.

Reynerie03. Reynerie02. Reynerie01. Reynerie. Dessin la dalle. Mirail. Concept mirail. Reéquilibrage de la rive gauche. Chapitre F. ZUP de Toulouse-Le Mirail, 1961-1982 - Waterfox. LE QUARTIER DU {MIRAIL} - geo-phile.net - Waterfox. CARTE AU 1/25 000 ème DU QUARTIER DU MIRAIL Extrait de la carte IGN « TOULOUSE » au 1/ 25 000e, édition de 2000 Toulouse se dédouble - Ina.fr - 28 janvier 1965.

LE QUARTIER DU {MIRAIL} - geo-phile.net - Waterfox

Mirail. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mirail

Le lac de la Reynerie au Mirail, vu des hauteurs du parc qui l'entoure. Le Mirail (de l'occitan miralh, « miroir ») est un ensemble composé de trois quartiers de Toulouse : du nord au sud, Mirail-Université, La Reynerie et Bellefontaine. Ils forment le quartier numéro 17 de la ville de Toulouse en Haute-Garonne. Les trois quartiers forment aussi le Canton de Toulouse-12. 67 % des logements de cet ensemble sont des logements sociaux. Au recensement de 1999, Bellefontaine comptait environ 8 900 habitants, Reynerie 9800 et Mirail Université 4300. Situation[modifier | modifier le code] Position du quartier no 17 regroupant les quartiers du Mirail dans la ville de Toulouse Les quartiers du Mirail sont situés dans le sud-ouest de Toulouse, juste à l'extérieur du périphérique toulousain.

Cité radieuse de Marseille. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cité radieuse de Marseille

Réalisation[modifier | modifier le code] Pour la réalisation de cet immeuble de grande hauteur (IGH), Le Corbusier crée l'Atelier des Bâtisseurs (AtBat), qui regroupe des architectes et des ingénieurs, dirigé par l'ingénieur d'origine russe Vladimir Bodiansky. Les architectes André Wogenscky, Georges Candilis et Jacques Masson collaborent au chantier au sein de cette structure. Un grave incendie a eu lieu à la Cité Radieuse le 9 février 2012[8][9],[10].

Histoire[modifier | modifier le code] Sortie de la Seconde Guerre mondiale, la France a besoin de se reconstruire. La Cité radieuse est finalement inaugurée en 1952, après cinq ans de travaux, malgré de nombreuses critiques politiques (le maire de Marseille, alors communiste[réf. nécessaire], s'oppose au gouvernement de Charles de Gaulle) et architecturales (ce « cube de béton » reste encore aujourd'hui critiqué).

Principe architectural[modifier | modifier le code]