background preloader

GISÈLE VIENNE

Facebook Twitter

Passionnée par la sculpture et le mouvement depuis l'enfance, elle développe un intérêt particulier pour les arts de la marionnette.


Après des 1ères études en philosophie, elle intègre L'École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette (ESNAM), point de départ de son parcours de création.
Gisèle Vienne provoque la rencontre entre les arts et travaille en étroite collaboration avec l'écrivain américain Dennis Cooper, l'auteure Catherine Robbe-Grillet ou encore les musiciens de KTL, Stephen O'Malley et Peter Rehberg.
Passionnée des mots et des langues, le texte reste omniprésent dans ses pièces, même s'il n'est pas audible.
"L'espace artistique doit rester un lieu de questionnement et de réflexion profonde, et doit permettre d'explorer la complexité de nos sentiments", nous dit-elle.

Deux spectacles de Gisèle Vienne seront présentées au cours de la saison 2017/2018 au TNB, "KINDERTOTENLIEDER" (2007) et sa nouvelle création (2017).
En parallèle, un travail sur la pratique de la marionnette et de la ventriloquie sera proposé aux élèves de l'école du TNB.

Compagnie Gisèle Vienne : photo portrait : P.

Chiha. The Pyre - Dennis Cooper - Gisèle Vienne. Deux personnages: une danseuse et un garçon, sont sous l’emprise d’un mutisme complet.

The Pyre - Dennis Cooper - Gisèle Vienne

Leur rapport impossible à la parole semble refléter le rapport impossible au texte. La pièce se déploie comme une partition musicale au sein d’une installation de milliers de LED composant un tunnel de lumière, où l’écriture chorégraphique se mêle à l’intense musique live, ainsi qu’à l’écriture de la lumière dont le rythme très sensible la fait apparaître comme un troisième élément musical. Le CDN avait présenté en 2009 JERK et KINDERTOTENLIEDER, et il coproduit les deux dernières créations de Gisèle Vienne: THIS IS HOW YOU WILL DISAPPEAR en 2012 et aujourd’hui THE PYRE. Conception, mise en scène, chorégraphie et scénographieGisèle Vienne Création musicale, interprétation et diffusion live KTL [Stephen O’Malley et Peter Rehberg] TexteDennis Cooper LumièrePatrick Riou Stylisme et conception des costumes José Enrique Ona Selfa Création vidéoRobin Kobrynski.

Gisèle Vienne – Chorégraphe. Gisèle Vienne : biographie, actualités et émissions France Culture. (20+) Gisèle Vienne, la femme et les pantins. La veille, Gisèle Vienne était à Charleville-Mézières, au festival mondial de marionnettes, où The Ventriloquists Convention se jouait pour la neuvième et dixième fois depuis sa création en août au Puppentheater de Halle (lire ci-contre).

(20+) Gisèle Vienne, la femme et les pantins

Une pièce «qui va surprendre les spectateurs qui suivent mon travail», dit-elle d’emblée. Pas de danseurs comme souvent dans ses mises en scène, mais neuf comédiens et neuf marionnettes, et de la ventriloquie. Et même une pincée d’humour. «Je ne suis pas la reine de l’humour, j’ai plutôt la réputation de créer des pièces sombres», prévient-elle aussi. Ces thèmes de prédilection n’ont en réalité pas quitté le plateau : on y parle de suicide, de la mort, de la violence, de pratiques sexuelles étranges et de fantasmes divers. La ventriloquie ne vient pas non plus de nulle part. Énergie hors du commun Tout semble l’enflammer. Des débuts cuisants l’ont un peu secouée. On pourrait la trouver bravache, mais Gisèle Vienne joue son âme. «Sculpture en mouvement» The Ventriloquists Convention. This Is How You Will Disappear. This Is How You Will Disappear - Bande annonce. Gisèle Vienne: This is how you will disappear.

Memory Marathon 2012: Dennis Cooper, Gisèle Vienne & KTL (Stephen O’Malley and Peter Rehberg) Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Stephen O’Malley and Peter Rehberg. Dark fantasies and primordial urges lurking beneath the surface of day-to-day life are the subject matter of this installation, in which an animatronic teenage boy engages in an unsettling dialogue about evil and the nature of reality with himself via a hand puppet.

Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Stephen O’Malley and Peter Rehberg

The project was conceived and created by Gisèle Vienne, much of whose work explores the edges of normative human behavior, often utilizing puppets and human-size dolls. It is her latest collaboration with Dennis Cooper, whose poetry, experimental novels, and short stories have powerfully mined this territory for more than thirty years, inspiring a generation of envelope-pushing artists. The haunted house–like setting of this surreal scene is enhanced by the original music of Peter Rehberg and Stephen O’Malley, both of whom have collaborated with Vienne before.

For these artists, working with transgressive material is not solely meant to create shock effects; on the contrary, there is a moral dimension. Stephen O'Malley'Eternelle Idole' (SP060) - Shelter Press. DENNIS COOPER: OFFICIAL ONLINE RESOURCE. A Propos de Gisèle. Pour Gisèle Vienne, Stephen O'Malley a composé une messe. Shelter Press, maison de grand goût, prend la parole en cette rentrée avec un objet courageux.

Pour Gisèle Vienne, Stephen O'Malley a composé une messe

Et quel objet. Si d’aucuns s’échangent la nouvelle d’un « nouveau SOMA de Sunn o))) sur je-sais-plus-quoi du patinage artistique je crois, ça à l’air gueudin », les bruits de couloir ne rendent pas justice à la beauté du projet dans son ensemble. Et quel ensemble. Tiré d’une chorégraphie sur glace de Giselle Vienne, orchestrée par Stephen O’Malley, Eternelle Idole est devenu Eternal Idol, double LP accompagné d’un photobook signé Estelle Hanania. Et quoi de mieux – nous vous posons la question - qu’un objet qui a tout du fétiche (à la gloire d’O’Malley autant que de l’objet d’art) pour aborder le statut d’Idole? Dans ces circonstances, résumer la chose à du « O’Malley au modulaire » est tout à fait imagé mais élude grande partie de la richesse de l’œuvre. Ce qu’O Malley pose ici est plus qu’un trait soulignant le propos. Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Stephen O’Malley and Peter Rehberg.

SHELTER PRESS. Editions Mego. Stephen O'Malley.