background preloader

iLS SE FOUTENT DE NOTRE GUEULE

Facebook Twitter

Les fake news du XIXe siècle. En 1826, Jean-Louis Lefebvre de Cheverus, évêque du diocèse de Boston, approuva la construction du couvent des Ursulines sur une propriété de dix hectares au sommet d’une colline donnant sur le port de Boston.

Les fake news du XIXe siècle

Grâce aux financements de familles aisées, enthousiastes à l’idée de donner à leurs filles une éducation privée à la hauteur de celle des garçons bien nés, une somptueuse demeure en briques fut érigée sur un vaste domaine. Mais dans la nuit du 11 août 1834, aiguillonnés par la rumeur selon laquelle une nonne appelée Elizabeth Harrison était retenue aux Ursulines contre sa volonté, une foule de protestants en colère assiégea l’école et les émeutiers y mirent le feu à l’aide de tonneaux de goudron.

Pendant que l’incendie ravageait totalement l’institution, les religieuses et les élèves s’échappaient par une entrée de service. Oui, Alain Juppé a changé: il est pire qu’avant. Lidl, Leclerc, Intermarché, Super U... l'histoire de deux communes asphyxiées par les hypers. "On est en train de crever !

Lidl, Leclerc, Intermarché, Super U... l'histoire de deux communes asphyxiées par les hypers

" Avant de se décider à appeler Marianne, Roger Gloaguen, boucher-charcutier à Plonéour-Lanvern, dans le Finistère, s'est fait violence. Fils de marin pêcheur, des mains comme des battoirs, ce gaillard de 48 ans, dont trente-trois passés à désosser des carcasses, n'est pas du genre à jouer les pleureuses. Au café Le Marigny de Pont-l'Abbé, la commune voisine de Plonéour où son coup de fil nous a menés, le Breton débite son histoire, en tranches épaisses, devant un Orangina «J'ai redoublé trois fois. Niveau intello, je suis entre la grenouille et le poisson rouge.

"Pauvreté des idées", "conformisme"… Les candidats à l'ENA étripés par le jury du concours d'entrée. C'est un document décapant, qui en dit long sur les profils des candidats au concours d'entrée de la sacro-sainte Ecole nationale d'administration (ENA), la grande école des élites.

"Pauvreté des idées", "conformisme"… Les candidats à l'ENA étripés par le jury du concours d'entrée

"Absence de sens critique", "incapacité à prendre de la hauteur", "conformisme"... Dans leur rapport des concours de l'année 2015, le premier depuis la réforme du test, les membres du jury, et au premier chef son président, l'énarque Jean-Paul Faugère, font un portrait enrichi à l'uranium de la cuvée 2015. "Pensées stéréotypées" Aucune des 9 épreuves d'admission et d'admissibilité n'est épargnée, malgré quelques remarques élogieuses égrenées de-ci de-là. "Merde à la fin" : Emmanuelle Cosse dérape au "Petit Journal". Un naufrage à l'antenne ! Emmanuelle Cosse au "Petit journal" de Canal Plus le 11 mars 2016 (capture Canal Plus) "Merde, à la fin !

"Merde à la fin" : Emmanuelle Cosse dérape au "Petit Journal". Un naufrage à l'antenne !

" A-t-on assisté, ce vendredi soir vers 20h15 sur Canal Plus, à l’explosion en vol d’une ministre survoltée, excédée par des questions calmes, justes et légitimes sur sa nouvelle et spectaculaire conversion au plaisir cumulard ? Cela y ressemble fort. L’incroyable séquence du "Petit Journal" a été révélatrice, à elle seule, du naufrage absolu d’Emmanuelle Cosse depuis son entrée au gouvernement. Mise en cause par ses propres amis après avoir abandonné le radeau écolo du jour au lendemain pour prendre la barre du ministère du Logement , l’ancienne patronne d’EELV avait aggravé son cas en conservant, à la stupéfaction générale, son mandat de conseillère régionale d’Île-de-France.

Le revirement d'Emmanuelle Cosse est implaidable La ministre est coincée et son revirement est implaidable. Un dérapage inexcusable Une défense éculée et indigne d'une ministre. Donald Trump ou l'insoutenable légèreté de la vulgarité, par Slavoj Zizek. Mais les autres candidats républicains aux présidentielles américaines sont-ils vraiment plus fréquentables ?

Donald Trump ou l'insoutenable légèreté de la vulgarité, par Slavoj Zizek

Nous nous souvenons probablement tous de cette scène du «Fantôme de la liberté», de Buñuel, où sont inversés les rapports entre l'acte de manger et celui d'excréter: On y voit des gens assis sur la lunette des toilettes, autour d'une table, en train de discuter plaisamment et qui, lorsqu'ils veulent manger, demandent très discrètement à la maîtresse de maison: «Où se trouve l'endroit que vous savez?»

, avant de s'esquiver vers une petite pièce, à l'arrière. Les débats entre les divers candidats républicains ne ressemblent-ils pas à cette réunion filmée par Buñuel? Vers « la disparition de l’argent liquide » ? LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Henri Bourguinat (Professeur émérite d’économie à l’université Montesquieu-Bordeaux IV) Par Henri Bourguinat (Professeur émérite d’économie à l’université Montesquieu-Bordeaux-IV) Signe des temps, voilà qu’on annonce le recul, sinon la disparition, de l’argent liquide.

Vers « la disparition de l’argent liquide » ?

Nos chers billets et pièces seraient sur le point de s’effacer. Vous êtes de gauche, prenez donc un peu de prozac. Depuis l'adoption du mariage pour tous, le quinquennat de François Hollande multiplie les mesures qui heurtent une partie de l'électorat de gauche.

Vous êtes de gauche, prenez donc un peu de prozac

Dernière en date: le projet de réforme du code du travail. Aïe, ça fait mal. En ce moment, vous êtes déprimé? Fatigué? Nauséeux? Inutile de chercher quelle forme de gauche vous avez exactement. Il y a eu plein de signes avant-coureurs. Arrêter de réflechir, vraiment? Et puis, il y a eu les attentats. Quand ils n'ont pas beaucoup de moyens, il faut que les plus démunis ne se déplacent que dans la mesure où ils en ont besoin et non pas envie Bernard Rivalta, conseiller municipal PS Ensuite, il y a eu le jour où vous avez regardé votre bras et vous avez vu un couteau planté dedans. Comme à ce stade, vous êtes non seulement malade mais totalement isolé, vous traînez sur internet.

Vous vous êtes dit que la fin était proche… Fais ce que je dis, pas ce que je fais «Je suis opposée au cumul des mandats, dans le temps et en nombre.