background preloader

Dossier

Facebook Twitter

Bernault Carine, Le rôle du droit d’auteur dans le développement de l’open access via les archives ouvertes. JAILLET Marie-Christine, Quels sont les enjeux de l'Open Access ? / Marie-Christine Jaillet. Quels sont les enjeux de l'Open Access ?

JAILLET Marie-Christine, Quels sont les enjeux de l'Open Access ? / Marie-Christine Jaillet

/ Marie-Christine Jaillet. In Journée d'études "Generation Open : Open Science", organisée par Françoise Gouzi (Direction en Appui à la Recherche-DAR) et Marc Lavastrou (Centre de Recherches et d'Études Germaniques-CREG), avec le soutien de Foster (Facilitate Open Science Training for European Research) et le consortium Couperin. Bibliography%20OA%20LAC%20-%20Nov%202011.pdf. 56708-les-archives-ouvertes-institutionnelles-en-france-etat-des-lieux-et-perspectives.pdf. A la une - Enquête archives ouvertes 2012. OPEN ACCESS : La voie verte du libre accès. Laakso_bj_rk_delay_preprint.pdf. FranceReport.pdf. Open Access Map. Archivesic.ccsd.cnrs. Les revues de Revues.org dans le DOAJ Content. De l'Open data à l'Open research data : quelle(s) politique(s) pour les données de recherche ?

GAILLARD, Rémi De l'Open data à l'Open research data : quelle(s) politique(s) pour les données de recherche ?

De l'Open data à l'Open research data : quelle(s) politique(s) pour les données de recherche ?

, 2014 Mémoire pour le diplôme de conservateur d'Etat des bibliothèques (DCB) thesis, Ecole Nationale Superieure des Sciences de l'Information et des Bibliotheques. [Thesis] English abstract Open access movement is increasingly expanding from scientific publications to research data. Initiatives to make research data broadly accessible and fully available for reuse are emerging from a variety of stakeholders at international and European scale – states, funding agencies, publishers and scientific communities themselves.

French abstract. L’appropriation des connaissances scientifiques à l’ère numérique. 1 La Revue Éthique Publique met en œuvre une politique équilibrée puisqu'elle diffuse sur abonnemen (...) 1Combien avez-vous payé pour lire les lignes qui vont suivre1 ?

L’appropriation des connaissances scientifiques à l’ère numérique

2Si tant est que cette prose puisse être assimilée à de la production scientifique, la question n’est pas anodine. 3En effet, il est de mise de considérer aujourd’hui que l’accès à l’information, en général, et à celle relevant de la recherche, en particulier – que nous désignerons par connaissance scientifique –, doit être libre et gratuit. 4Personne n’aurait véhiculé une telle idée à l’ère analogique où la dissémination de l’information impliquait non seulement sa mise en forme, mais surtout sa reproduction onéreuse sur un support matériel coûteux – essentiellement le papier –, qu’il fallait ensuite transporter puis diffuser via des canaux eux-mêmes rémunérés. 5La société de l’information, fondée sur l’omniprésence des outils et réseaux numériques, semble abolir une grande partie de ces dépenses. Archivesic.ccsd.cnrs. Le portail institutionnel Persée à l’épreuve des usages : croiser les approches méthodologiques en Sciences Humaines pour améliorer le partage de connaissances scientifiques en libre accès.

Le portail institutionnel Persée à l’épreuve des usages : croiser les approches méthodologiques en Sciences Humaines pour améliorer le partage de connaissances scientifiques en libre accès Sophie Chauvin, Fabrice Papy, Mohamed Sidir, Peter Stockinger Abstract Les recherches antérieures spécifiques menées par 4 enseignants-chercheurs en Sciences de l’Information et en Sémiotique trouvent un terrain de convergences dans une étude des usages du portail institutionnel Persée.

Le portail institutionnel Persée à l’épreuve des usages : croiser les approches méthodologiques en Sciences Humaines pour améliorer le partage de connaissances scientifiques en libre accès

Ergonomie visuelle, organisation documentaire hypertextuelle, sémiotique du dispositif et communication instrumentée constituent autant des aspects saillants par lesquels l’étude est menée et qui accompagnent la mise en œuvre de la nouvelle version du portail. The specific previous studies conducted by 4 teacher-searchers in Information Science and Semiotics find a convergence ground with a study on uses of the institutional portal Persée. Open access et SHS : Controverses. Refdp_30. Efficience et économie d'échelle. Une étude sur l'édition de revues en libre accès. ➜Recherche avancée Accueil Revues Revue Numéro Résumé Vous consultez Efficience et économie d’échelle.

Efficience et économie d'échelle. Une étude sur l'édition de revues en libre accès

L'Avenir du contrôle par les pairs dans la publication scientifique face au défis du libre accès. Revues et accès libre. De l'Open data à l'Open research data : quelle(s) politique(s) pour les données de recherche ? Les revues de Revues.org dans le DOAJ Content. Archivesic.ccsd.cnrs. Les bibliothèques universitaires se désabonnent. 02-2014-Bester_pdf.pdf. Données de la recherche : quèsaco ? Vers un droit de l’open science ? [Article initialement publié sur le blog Numeribib, et repris ici avec quelques modifications] Le 15 octobre prochain, aura lieu à Toulouse, dans le cadre de la Novela, une Rencontre Interdisciplinaire de l’Académie des Sciences Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse, à laquelle je participerai.

Vers un droit de l’open science ?

Intitulée «Démarches Scientifiques : Le numérique bouleverse la donne», la rencontre se fixera pour enjeu d’analyser les impacts du numérique sur la démarche scientifique elle-même. Plusieurs acteurs du monde de la recherche en sciences “dures” ou en sciences humaines et sociales y participeront. Voici le fascicule provisoire de présentation de l’événement : Avec l’aimable accord d’Alain-Michel Boudet, organisateur de la rencontre, et Professeur Émérite au Laboratoire en Recherche en Sciences Végétales de Toulouse, je publie avec un mois d’avance la trame de mon intervention.

Le colloque porte sur les impacts du numérique sur la démarche scientifique elle-même. Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques. 14 février 2014 L’information n’a pas encore reçu beaucoup d’échos en France : et pourtant cela fait plusieurs mois maintenant qu’Elsevier demande régulièrement le retrait d’articles déposés par leurs auteurs sur le réseau social Academia.

Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques

Si on le regarde sous l’angle de l’open access, cet exemple souligne incontestablement l’« injustice fondamentale de l’actuel écosystème de la communication académique » (John Dupuis). Mais il met également en lumière l’arrivée à maturité des réseaux sociaux académiques : à l’heure où Elsevier peine à se créer une place sur les outils 2.0 (échec de 2collab en 2011, rachat de Mendeley en 2013), il n’est pas étonnant que celui-ci attaque les nouveaux challengers qui se développent auprès des communautés académiques, après avoir laissé faire.

Réseaux sociaux académiques ? L’avenir de la littérature grise, c’est aujourd’hui. Document de synthèse : descriptif d'Episciences. Peer-to-peer as a design principle for law: distribute the law. L'Open Access vu par deux historiennes. La place des revues dans la communication scientifique en régime de libre accès. Notes La Revue européenne des sciences sociales (Ress), au nom de son comité de rédaction, est signataire de la motion du 11 février, intitulée « Open Access : le travail scientifique en sciences humaines et sociales et le débat public fragilisés par les mesures préconisées par la Commission européenne ».

La place des revues dans la communication scientifique en régime de libre accès

Éditée par la Librairie Droz (Genève), la Ress bénéficie d’un contrat tripartite qui lui permet d’être diffusée simultanément par le portail Cairn.info (pour la partie payante, correspondant aux trois dernières années de publication) et par le portail Revues.org (pour les numéros antérieurs à trois ans). Elle est à ce titre particulièrement concernée par le débat qui s’est fait jour et ne pouvait manquer d’y prendre part. À propos du contenu des publications de l’OCDE, on pourra avantageusement se référer à Vajou et al., 2009. C’est tout le sens du manifeste « Altmetrics » : « With altmetrics, we can crowdsource peer-review. […] Unlike the JIF [ie. Current Trends in Publishing (Tendances de l'édition): student compilation étudiante. Alegi, P. (2012).

Current Trends in Publishing (Tendances de l'édition): student compilation étudiante

Podcasting the Past: Africa Past and Present and (South) African History in the Digital Age. South African Historical Journal, 64(2), 206-220. doi: 10.1080/02582473.2011.640344 Bakker, C. (2013). Bringing History into the Digital Age: A Case Study of an Online Journal Transition. The Serials Librarian: From the Printed Page to the Digital Age, 64(1), 263-266. doi: 10.1080/0361526X.2013.760419 Becker, B. Thirion Paul - Enjeux de « Horizon 2020 » : Conséquences pour les chercheurs. Archives ouvertes. Le savoir scientifique est-il en accès libre ? J'ai vu que t'étais connu de Hal (conte à rire)

Archives ouvertes et droits d’auteur. Le droit d’auteur des chercheurs, des bases de données et des archives ouvertes. Le 30 mai dernier, le réseau Mistral-doc a organisé une formation à l’université de St-Charles, à Marseille, intitulée “le droit d’auteur des chercheurs, bases de données et archives ouvertes” à destination des professionnels de l’IST et des chercheurs.

Le droit d’auteur des chercheurs, des bases de données et des archives ouvertes

L’objectif était double : – faire le point théorique sur le droit d’auteur et les droits voisins, – répondre aux questions concrètes que se posent les professionnels de l’IST et les chercheurs dans l’accomplissement de leurs tâches quotidiennes. Cette deuxième partie a donné lieu à des échanges fructueux entre Martin Dantant, juriste à la Direction des Affaires Juridiques (DAJ) du CNRS et les participants. Le réseau a mis en ligne le support de son intervention (accessible pour une durée de six mois, conformément au souhait de l’auteur). Academia.edu, ResearchGate…à utiliser avec modération ! “De plus en plus de chercheurs sont présents sur les réseaux sociaux, notamment ceux qui sont spécialement destinés à la science et aux chercheurs et enseignants chercheurs comme Research Gate, Academia.edu ou bien encore My Science Work. […] Nous voudrions ici inciter les chercheurs à utiliser les réseaux sociaux avec prudence et pour ce qu’ils sont, c’est-à-dire des outils de diffusion et de mise en relation.

Utilisez les réseaux sociaux pour leurs fonctions sociales uniquement et HAL pour la pérennité des données et le libre accès !! “ Si vous êtes utilisateurs d’Academia.edu ou de Research Gate, nous vous conseillons de déposer vos fichiers sur une archive ouverte comme HAL et de faire ensuite un lien vers ces fichiers depuis l’un ou l’autre de ces réseaux sociaux. Préférez le lien vers vos publications déposées sur Hal plutôt que le dépôt sur le site du réseau social.[…] “.

Les journalistes et le journalisme à travers deux sites d’archives ouvertes  1Une science se définit par son objet, ses méthodes, ses concepts, son regard, son éthique, sa finalité, mais aussi par la confrontation de tous ces éléments dans une communauté qui a son histoire. C’est pourquoi des sites d’archives ouvertes ont un intérêt épistémologique : ils sont l’un des lieux de débat, l’un des espaces de confrontation de la communauté scientifique.

C’est la raison pour laquelle, nous interrogeant sur l’épistémologie des travaux sur le journalisme et les journalistes, le voyage sur des sites d’archives ouvertes peut constituer une approche. Analyse de Archives ouvertes et publication scientifique - Comment mettre en place l'accès libre aux résultats de la recherche ? La diffusion libre du savoir Accès libre et Archives ouvertes. Accès libre, archives ouvertes et États-nations : les stratégies du possible. Le droit des chercheurs à mettre leurs résultats de recherche en libre accès : appropriation des archives ouvertes par différentes communautés dans le monde. L'archive ouverte HAL-SHS : Comment ça marche, pourquoi s'en servir ? Politique nationale: archives ouvertes et archives institutionnelles - Université de Bordeaux - SAM.

Politique nationale: archives ouvertes et archives institutionnelles Archive nationale HAL, archives institutionnelles : quelle complémentarité ? Journée de formation organisée par l’URFIST Bordeaux Le système français de diffusion non commercial de la recherche se caractérise par sa dualité : l’archive nationale HAL d’une part et les archives institutionnelles d’autre part. En effet, en Europe et hors Europe, la mise en place d’un moissonneur national est très fréquemment préférée au déploiement d’une plateforme d’auto-archivage à l’échelle nationale. L'archive ouverte HAL. “Dépôt d’une publication scientifique dans une archive ouverte” Libre accès à l'information scientifique et technique. Tel.archives-ouvertes. HTTBU. Ou comment extraire, exploiter, retraiter et visualiser les données d’Isidore avec un cas pratique… Isidore : une interface unique en SHS de 3 millions de notices Isidore est un portail d’accès unifié aux publications électroniques (principalement francophones) en sciences humaines et sociales, développé depuis 2011 dans le cadre de la Très Grande Infrastructure dédiée aux humanités numériques, le TGIR Human-num.

Isidore moissonne et agrège les données de multiples sources et bases de données telles que Revues.org, Persée, Gallica, Calames, Cairn, Dumas, Erudit…, soit en tout plus de 3 millions de documents. Des informations enrichies Mais plus intéressant encore, Isidore s’appuie sur les technologies de ce que l’on appelle le LOD (Linked Open Data), pour enrichir les données engrangées d’information, grâce à des sources complémentaires. ISIDORA : Réseau des documentalistes et bibliothécaires CNRS Rhône Auvergne Alpes. Archivesic.ccsd.cnrs. "Open access spam" and how journals sell scientific reputation · john hawks weblog.

03 Oct 2013 John Bohannon is a reporter for science magazine, who has been engaged in an investigative report for the last year about “open access” journals: “Who’s afraid of peer review?”. Le libre accès : entre idéal et nécessité. Philippe Blanca (Université du Luxembourg) Où il est question de peer review. Où il est question de peer review. Who’s afraid of peer-review? C’est le titre d’un article de John Bohannon dans Science qui à première vue a réussi le joli coup, voire le buzz : montrer que les journaux scientifiques open-access publient n’importe comment, n’importe quoi. Je pense que le problème est un peu plus subtil que ça et qu’au passage Science – entres autres – se frotte les mains. Avant de voir pourquoi, c’est l’occasion de revenir un peu sur le fonctionnement de la recherche et de l’économie de la publication, et des tensions entre les deux. L’affaire en résumé Bohannon se fait passer pour un certain Ocorrafoo Cobange, biologiste au Wassee Institute of Medicine d’Asmara en Érythrée.

L’Érythrée existe, Asmara aussi. Solutions logicielles pour bibliothèques numériques. » Échanger et transférer les donnéesUniversités numériques thématiques. Partageons et trouvons facilement les ressources où qu’elles soient ! À l’origine du projet ORI-OAI, un groupe « Réseau de portails communicants – ORI-OAI » Le concept « réseau de portails », basé sur l’utilisation du protocole d’échange OAI-PMH, a été lancé par l’Université numérique thématique UNIT dans le cadre de la rénovation de son portail et pour faciliter l’accès aux ressources pédagogiques de ses différents partenaires.

Puis le projet a été étendu aux autres UNT (UVED, UMVF, AUNEGE) et sa gestion prise en charge par un groupe inter UNT, coordonné par UNIT. Initialement conçu pour gérer les ressources pédagogiques, son domaine a été étendu à tout le patrimoine numérique des établissements d’enseignement supérieur. Pour répondre à cet objectif, le projet ORI-OAI est suivi par un comité de pilotage issu des établissements impliqués, des UNT et des UNR.

Grand-Rolland.