background preloader

Axe 1 : Bonheur et individu

Facebook Twitter

Le bonheur est-il universel ou culturel ? Analyse de discours et de perceptions d’internautes allemands, malgaches et chinois. À l'heure actuelle, le bonheur semble être une notion omniprésente, non seulement dans les sociétés du monde entier, mais aussi en tant qu'objet de recherche.

Le bonheur est-il universel ou culturel ? Analyse de discours et de perceptions d’internautes allemands, malgaches et chinois

Il est également un sujet couramment abordé dans la vie quotidienne : "As-tu trouvé ton bonheur ? ", "Es-tu heureux ? " Bonheur - Quelle est votre définition du bonheur ? Succès, bonheur et personnalité  Pourquoi tout semble tellement facile pour certains, alors que, mêmes talentueuses, d'autres personnes collectionnent les insuccès?

Succès, bonheur et personnalité 

Comment en arrive-t-on à vivre des réussites, en demeurant profondément malheureux? Afin de répondre à ces questions, nous allons examiner les sentiments influençant l'un des ingrédients nécessaires au succès et au bonheur: la motivation. Bien sûr, d'autres facteurs agissent puissamment sur la qualité de l'insertion au travail. Il y a l'éducation, l'économie, les relations sociales ou l'histoire personnelle. Le bonheur serait lié à la personnalité et en bonne partie génétique. Le niveau de bonheur au cours de la vie serait grandement influencé par les gènes selon une étude auprès de 900 jumeaux identiques et non identiques parue dans le journal Psychological Science.

Le bonheur serait lié à la personnalité et en bonne partie génétique

Selon les chercheurs britanniques et australiens, les gènes contrôleraient environ 50% des traits de personnalité qui contribuent au bonheur. L'autre 50% serait lié au mode de vie et aux circonstances de la vie. Parce que les jumeaux identiques ont exactement le même bagage génétique, alors que ce n'est pas le cas pour les jumeaux non identiques, il est possible en comparant les résultats des deux groupes de calculer dans quelle mesure un trait particulier est influencé par la génétique.

Tester la perception de son bonheur. « Il est bien vrai que nous devons penser au bonheur d’autrui ; mais on ne dit pas assez que ce que nous pouvons faire de mieux pour ceux qui nous aiment, c’est encore d’être heureux » (Alain) Voici un petit test pour mesurer à un moment T notre perception du contentement que nous éprouvons à l’égard de notre vie et le bonheur que nous en retirons… Sur une échelle de 1 à 10 notons en premier lieu l’évaluation de notre sphère professionnelle : ce que nous éprouvons, l’aspect intéressant valorisant ou gratifiant du travail… Une note de 5 n’indiquant ni frustration ni véritable satisfaction.

Tester la perception de son bonheur

Procédons de façon identique avec la sphère affective : la qualité relationnelle que nous entretenons dans notre couple, avec nos enfants, nos amis… Et enfin apprécions la sphère loisir : hobbies, sport, culture, talents etc. Simulation d’un test Sphère professionnelle note : 6 Sphère affective note: 7 Sphère loisir note : 5 Cela fait un total de 18 sur 30 soit 12 sur 20. Temps libre : profiter de son temps libre - Différences hommes femmes: statistiques sur les rapports hommes femmes. Certes les Français et les Françaises semblent satisfaits de leur vie telle quelle, mais... si on leur propose d'ajouter du temps à leurs journées, ils ne disent pas non.

Temps libre : profiter de son temps libre - Différences hommes femmes: statistiques sur les rapports hommes femmes

On ne cracherait pas sur 3,6 heures en plus pour les femmes, et 4,4 pour les hommes. On dit souvent que les hommes exagèrent plus volontiers que les femmes dans les sondages... CQFD ! Oh my God * ! Mais les Français sont finalement peu gourmands dans leurs désirs de temps supplémentaire, car nos voisins britanniques eux rallongeraient bien volontiers leurs journées de... 6h30 ! Ce que l'âge change à notre idée du bonheur. Atlantico : A quoi tient notre perception du bonheur ?

Ce que l'âge change à notre idée du bonheur

Quels sont les facteurs qui entrent en ligne de compte ? Jean-Baptiste Stuchlik : Vous avez raison de parler de perception du bonheur, car concrètement, être heureux, c’est prendre conscience d’un état de plénitude, de bien-être physique et psychologique dans lequel on se trouve. Cela ne suffit pas d’être bien, encore faut-il s’en rendre compte ! On évoque souvent la santé, le confort matériel, mais le bonheur, cela suppose surtout d’être capable de s’arrêter régulièrement pour se demander : "Qu’est-ce que j’ai vécu qui m’a fait plaisir, qui m’a rendu heureux ? ".