background preloader

#Impression3D | @thomaswdesign

Facebook Twitter

Quand l’impression 3D sauve la vie de trois bébés malades. La prothèse, une sorte de tube, a été confectionnée à l’aide d’un scanner et d’une imprimante en trois dimensions (photo d’illustration). L’impression 3D se met au service de la médecine, avec l’espoir de sauver toujours plus de vies. Aux Etats-Unis, trois jeunes enfants atteints d’une forme sévère de trachéomalacie, une affection rare des voies respiratoires, ont pu retrouver une vie normale, grâce à une prothèse fabriquée à l’aide d’une imprimante en trois dimensions, rapporte la revue Science Translational Medicine.

Aucun traitement médical ne permettait jusqu’alors de soigner cette maladie rare, qui se manifeste par un ramollissement des anneaux de cartilage formant la trachée, empêchant ainsi le patient de respirer normalement, et pouvant conduire au décès du malade. Cette prouesse médicale vient redonner espoir aux parents de ces enfants souffrant de trachéomaladie, une affection qui touche près d’un nouveau-né sur 2000 dans le monde. Le premier enfant est aujourd’hui âgé de 3 ans.

Et bientôt… l’impression 4D. De nouveaux objets changeant de formes inaugurent l’ère de l’impression 4D. Université de Wollongong / Paul Jones TEMPS. La quatrième dimension, celle du temps, est désormais intégrée dans cette nouvelle technologie d’impression d’objets. Les matériaux fabriqués à l’université de Wollongong, en Australie, ont en effet la capacité de se transformer, une fois imprimés, sous l’effet de stimuli externes.

Des applications dans de nombreux domaines Le principe de l’impression 4D reste le même que pour l’impression 3D. Au Centre d’excellence pour les matériaux de l’université de Wollongong, les chercheurs ont décidé de se tourner vers les applications médicales de cette nouvelle technologie. . « Nous avons obtenu une valve autonome, elle n’a pas besoin de recevoir d’instruction. Cette valve présage peut-être de nouveaux dispositifs qui pourraient être implantés dans le cœur pour remplacer des valves cardiaques défaillantes. A LIRE: dossier « Impression 3D » J'aime : J'aime chargement… Dans "Santé" L’œil (vraiment) bionique sera imprimé en 3D.

Œil bionique ©EYE / MHOX VISION. Ce n’est encore qu’un doux rêve, mais des ingénieurs planchent sur la prochaine génération d’œil bionique. Bien loin de la prothèse – déjà impressionnante – de l’Argus 2 qui permet à des quasi non-voyants de retrouver des perceptions visuelles, le projet porté par la société MHOX entre de plein pied dans le transhumanisme, un mouvement qui prône l’amélioration des capacités physiques et mentales de l’homme par les biotechnologies. À mi-chemin entre le biohacking et la bio-impression 3D, les concepteurs du projet EYE (Enhance Your Eye, littéralement « augmenter votre œil ») ont imaginé un globe oculaire qui permettrait par exemple d’augmenter son acuité visuelle sur commande jusqu’à atteindre un score de 15/10, de décider de passer en vision noir et blanc (ou de changer pour n’importe quel filtre), de zoomer, d’obtenir une vision nocturne, et même de se connecter au Web via une puce wifi installée sur le nerf optique, artificiel évidemment.

J'aime : Les imprimantes 3D, nouvel outil des cambrioleurs ? | Thomas W. Design' blog. ÉVOLUTION. Dans l’univers de l’imprimante 3D, les innovations se succèdent à un rythme fulgurant. Toujours plus précises et de moins en moins chères, ces machines permettent d’imprimer les objets aux formes les plus complexes. Désormais, il est possible de leur confier la réalisation de certaines pièces de fuséesvoire même d’appareils photos argentiques. Et les clés dont la forme tarabiscotée est sensée assurer l’inviolabilité des serrures qu’elles ouvrent ne font pas exception à la règle.

Si quelqu’un de mal intentionné fait main basse sur vos clés, il peut sans difficulté les passer dans un scanner et en créer un double numérique qu’il pourra imprimer par la suite. Toute clé mécanique est duplicable Même les clés mécaniques les plus sécurisées n’y résistent pas. Présentation des caractéristiques d’une clé "Primus" du constructeur Schlage. Pour cela, les hackers n’ont eu besoin que d’un simple scanner. Les imprimantes 3D facilitent la copie [...]

Like this: J'aime chargement… Une entreprise chinoise construit un immeuble avec une imprimante 3D. 01net. le 20/01/15 à 12h23 © Caixin Les dernières réalisations de WinSun. Il y a un peu plus d’un an, WinSun, une entreprise chinoise, avait construit des maisons en se servant d’une imprimante 3D. Depuis, elle est passée à la vitesse supérieure et a utilisé la même technique pour bâtir un immeuble de quatre étages et une imposante villa.

L’imprimante 3D, qui mesure 6,6 mètres de haut pour 10 mètres de large et 40 mètres de long, fabrique les pièces dans l’usine de l’entreprise. Le matériau utilisé pour imprimer ces éléments est conçu à partir d’un mélange de ciment et de déchets de construction (sable, verre, béton), précise l’entreprise sur son site Web. « Ils sont montés couche par couche à la manière d’un pâtissier montant un gâteau », comme le montre la vidéo ci-dessous. D’après WinSun, ce procédé permet de recycler de 30 à 60 % des déchets issus de l’industrie de la construction, fait baisser les coûts de production de 50 à 70 % et de main d’œuvre de 50 à 80 %. Ceci est le premier objet imprimé dans l'espace. Oui c'est faisable ! Les équipes scientifiques à bord de la Station Spatiale internationale (ISS) ont montré qu'il était techniquement possible d'imprimer des objets en micropesanteur.

Pour ce faire, ils ont utilisé une imprimante expérimentale développée pour l'occasion, et expédiée dans l'espace en septembre 2014. L'Agence spatiale américaine fait état de cette réussite, mardi 25 novembre 2014, sur son site web et publie la photo (cf ci-dessus) de l'objet: un rectangle blanc sur lequel est inscrit "Made in space. Nasa". "Cette impression réussie est le premier pas vers la mise en place d'un véritable banc de fabrication extra-terrestre", y explique Niki Werkheiser, chef de ce projet auprès de la NASA. On notera que le rectangle blanc ainsi fabriqué n'est pas que décoratif. Un outil clef pour la conquête spatiale Imprimer des objets en 3D est devenue une tâche assez courante.

Mais imprimer des objets en impesanteur est autrement plus compliqué. L'imprimante 3D installée à bord de l'ISS. Une imprimante 3D destinée aux grands brûlés. BIO-INGÉNIERIE. Pendant que certains utilisent l'impression 3D pour fabriquer des étuis de téléphone portable ou des figurines en chocolat, d'autres s'en servent pour une application biomédicale : par exemple pour imprimer des prothèses, des implants ou même un embryon pour réussir les fécondations in vitro.

Deux étudiants de l'université de Toronto au Canada viennent d'inventer une imprimante permettant de produire des greffons humains. Une invention, baptisée PrintAlive, dont pourrait un jour profiter les grands brûlés. Cette invention leur a valu de recevoir le prix James Dyson qui récompense des projets innovants d'étudiants, a récemment annoncé l'université dans un communiqué. Rapide, facile à transporter et peu onéreuse PEAU.

Schéma des couches de la peau. © Idé pour I-marginal / CNRS De plus, ce dispositif a l'avantage d'utiliser les propres cellules du patient, éliminant ainsi les problèmes de rejets des tissus par le système immunitaire. AUTOGREFFE. AVANTAGES. ESSAIS. IMPRIMANTE. Microsoft intègre le périphérique Kinect à son outil d’impression 3D. Microsoft intègre le périphérique Kinect à son outil d’impression 3D Lors de la dernière mise à jour du Software Development Kit de Kinect, Microsoft a ajouté plus de 200 nouveautés diverses et variées à son capteur. L’une d’entre-elles est particulièrement intéressante, et concerne l’intégration de Kinect à l’application « 3D Builder » présente avec Windows 8.1. Désormais, il sera possible de se servir du périphérique comme d’un véritable scanner 3D. En quelques clics, vous pourrez donc numériser en trois dimensions des objets ou des personnes, créer leur modèle numérique et lancer une impression 3D de ce modèle par simple « plug and print ».

La vidéo de démonstration prend l’exemple d’un couple de futurs mariés souhaitant apporter une touche personnelle à leur gâteau de mariage. A VOIR EGALEMENT: dossier « Impression 3D » > Vers des transplantations d’oreilles imprimées en 3D > Elf Quad, le drone Open Source imprimé en 3D arrive ! J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème Dans "Santé" Vers des transplantations d’oreilles imprimées en 3D. Vers des transplantations d’oreilles imprimées en 3D En Inde, de nombreux enfants souffrent de malformations diverses, et certaines d’entre-elles touchent à un organe très important chez l’être humain, l’oreille. Vers des transplantations d’oreilles imprimées en 3D Une solution semble toutefois avoir été trouvée pour accélérer le travail de chirurgie reconstructrice. Des scientifiques britanniques ont en effet réussi à mettre au point une technique pour concevoir des oreilles humaines à partir de l’impression 3D.

Il est apparu que la structure de l’organe auditif peut être intégralement imprimée en 3D à partir de ce que les chercheurs appellent une « encre biologique ». A VOIR EGALEMENT: dossier « Impression 3D » > Elf Quad, le drone Open Source imprimé en 3D arrive ! J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème A Singapour, une société imprime des cellules humaines BIOTECHNOLOGIE – On savait déjà qu'une imprimante 3D pouvait imprimer de la peau. Dans "Actualités" Dans "Agenda" Elf Quad, le drone Open Source imprimé en 3D arrive. Elf Quad, le drone Open Source imprimé en 3D arrive !

La société chinoise ElecFreaks vient d’annoncer que son petit drone ElfQuad était enfin prêt à la commercialisation. Les précommandes (limitées à 300 exemplaires) seront ouvertes le 10 octobre. Destiné au grand public, Elf Quad est contrôlable avec un smartphone via la technologie BlueTooth. Elf Quad, le drone OpenSource imprimé en 3D arrive ! Une de ses grandes forces (et originalité dans le marché), il repose sur la principe de l’Open Source invitant, implicitement, les passionnés à contribuer à l’amélioration du petit drone. Petit et léger, l’appareil et surtout son contrôle sont prévus pour ne pas repousser les néophytes du « dronautisme » en permettant à chacun de contrôler rapidement la bête. Affaire à suivre donc pour ce petit Elf Quad qui pourrait être modifier l’accès des différents publics aux drones.

J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème Les drones font aussi dans l'humanitaire Dans "Actualités" Vidéo : Un visage réalisé en 3D parfaitement humain. Impression 3D. Un robot imprimante 3D monté sur roues ! Révolution industrielle 3D. Impression 3D. NASA envoie une imprimante 3D qui défie la gravité.

Lorsque les astronautes sont dans l'espace, il peut être difficile d'obtenir les pièces ou les outils dont ils ont besoin pour leur travail. Maintenant, au lieu de contacter la NASA pour obtenir ces outils via un vaisseau cargo, ils seront capables de les imprimer eux-mêmes. Le 19 Septembre, avec les milliers de kilos de matériel envoyés par SpaceX à la Station spatiale internationale, se trouvera une imprimante 3D … pas comme les autres. SpaceX, détenu par Elon Musk de Tesla, est responsable du fret vers la Station spatiale internationale depuis 2012, mais il n'a jamais apporté une imprimante 3D.

Il a fallu à la société californienne Made in Space un certain temps pour développer une imprimante 3D qui peut fonctionner sans gravité, mais les ingénieurs l’ont finalement fait. Ils ont testé l'imprimante dans un avion qui a fait un vol parabolique pour simuler l’absence de gravité. Il ne reste plus qu’aux astronautes de tester l’impression 3D et de donner leurs avis. 3dynamic systems la bio-impression 3D. Chaque année, faute de ne pouvoir recourir à une transplantation d’organes, de nombreux patients décèdent. Les dons d’organe restent toujours inférieurs à la demande croissante. Pour pallier à ce problème, l’impression 3D apparaît auprès de nombreux chercheurs comme le Saint Graal : la machine capable de réparer l’homme. Cette idée n’existait que dans l’esprit des cinéastes il y a encore quelques années, mais aujourd’hui, face aux avancées sensationnelles de l’impression 3D nous sommes sur le point de toucher au but.

Imprimer un rein, un foie ou encore un coeur ! Cette avancée majeure dans la technologie de l'ingénierie tissulaire pourrait un jour être utilisée pour traiter les patients gravement blessés. 3Dynamic Systems a mis au point avec succès un composite osseux et une nouvelle technologie d’impression permettant de réaliser des structures de tissus de haute complexité. Le premier système est l'alpha 3Dynamic, qui est une plate-forme de fabrication de tissu osseux par extrusion.

µDelta : l’imprimante 3D à 400€ Comme j’habite Toulouse, j’ai eu la chance de rencontrer les fondateurs d’eMotion Tech, les créateur de l’imprimante 3D µDelta (prononcez : micro Delta), une imprimante de conception toulousaine (dont 40% des matériaux sont fabriqués en France) qui ne coûte que 400€. La Micro Delta est une belle imprimante vendue en kit et bien dans l’esprit du Do It Yourself.

Je vous invite vivement à regarder la vidéo si vous voulez savoir ce que vous recevrez pour 400€, puisqu’ils ont ouvert pour moi un kit qu’ils allaient envoyer à un client et m’ont expliqué brièvement son assemblage et son fonctionnement. En bref, pour 400€ vous recevez tous les éléments qui vont vous permettre d’assembler votre imprimante. En même temps que vous allez assembler votre imprimante, vous allez bien comprendre comment elle fonctionne.

eMotion Tech définit son imprimante comme un outil d’apprentissage et non comme une imprimante de fabrication massive de figurines. Ostéo 3D, l’arme fatale des médecins ! Les développements récents de l'impression 3D permettent désormais aux médecins de se préparer encore mieux à une opération ou encore de développer la prothèse parfaite pour leur patient. Mais tous n’ont encore accès à ces avancées, car nombreuses sont les cliniques qui ne disposent pas d’imprimantes 3D et du personnel qualifié pour imprimer des os, des organes ou des prothèses. C’est justement pour combler cet écart qu’Ostéo 3D a vu le jour. Propulsé par df3d, une plate-forme de conception pour l'impression 3D, Ostéo 3D donne aux médecins du monde entier la possibilité de commander les « pièces » dont ils ont besoin et de se les faire livrer à leurs laboratoires ou salles d'opération.

Ostéo3D imprime vos « pièces » à partir de vos radios et autres images médicales numériques. Les applications possibles sont d'estimer la gravité et l'ampleur d'une blessure, de planifier une intervention chirurgicale ou d'utiliser des modèles à des fins éducatives et explicatives. Sources. Un vaisseau américain livrera la première 3D-imprimante spatiale à l'ISS. L’impression 3D : la nouvelle arme des terroristes ? Jadis réservée aux industries de pointe, l’impression 3D s’est progressivement démocratisée avec l’arrivée sur le marché d’imprimantes de moins en moins onéreuses. Le développement de nouveaux matériaux et des technologies permettent à tous de réaliser des objets toujours plus surprenants, tels que des vêtements de mode, des disques en vinyle, des batteries d’alimentation, des pièces de voiture fonctionnelles, des injecteurs de fusée (NASA), des prothèses, des implants, des vertèbres,des vitraux, des maisons, de la nourriture, et encore bien d’autres objets sortant tout droit de la créativité de milliers de personnes à travers le monde.

Ces créations sont accessibles à tous grâce à l’impression 3D pour le bien de l’Humanité mais, malheureusement, nous ne vivons pas dans le monde des bisounours et le revers de la médaille est plutôt inquiétant. Alors l’impression 3D pourrait-elle devenir une nouvelle arme pour les terroristes ? Source : L'impression en 3d de vinyles. Le documentaire sur l'impression 3D : Print the Legend. Srati : la voiture imprimée en 3D avec un moteur Renault | Thomas W. Design' blog. Les imprimantes 3D, nouvel outil des cambrioleurs ? | Thomas W. Design' blog. Impression 3D : une étude prévoit un boom d’ici 4 ans | Thomas W. Design' blog. A Singapour, une société imprime des cellules humaines | Thomas W. Design' blog.

L’impression 3D se démocratise: vous pouvez réaliser votre propre statue de 10 cm pour 100 euros | Thomas W. Design' blog. Comment l’impression 3D va-t-elle venir révolutionner le retail ? | Thomas W. Design' blog. Une pizza à imprimer en 3D pour les astronautes | Thomas W. Design' blog.