background preloader

Fromage

Facebook Twitter

- A la une - La Quotidienne - France 5. Perdu dans le rayon « fromages » du supermarché ? Et quelle différence avec les fromages fermiers ? Que ce soit pour les comtés, les Sainte-Maures ou tout autre produit, le marché des fromages suscite beaucoup de questions en France. Et pour cause : les produits laitiers en général sont le premier poste de consommation des Français ! Les fromages de l'hexagone n'ont donc pas de quoi rougir... En revanche, entre fromages de supermarché et fromages artisanaux, il y a bien des différences.

Mais quelles sont précisément ces nuances qui distinguent le fromage de grande surface de celui vendu à la fromagerie du quartier ou sur les marchés ? 1. 2. 3. 4. 5. Et pour y voir encore plus clair, quelques chiffres sur le marché du fromage en France : Bienvenue à la Ferme : Tourisme Rural : Gite, Camping à la Ferme, Ferme de découverte, Restaurant à la Ferme ... FROMAGES DE TERROIRS Production et consommation des Français - quelques chiffres. INFOS MARCHÉ >> L’ECONOMIE DU FROMAGE >> Production et consommation des Français - quelques chiffres La production globale de fromages affinés était de 1 993 000 T en 2012, contre 1 200 153 T en 2006. Celle du fromage au lait cru décroît régulièrement de 3% par an en moyenne. A titre d’exemple, elle était de 179 751 T en 2008 contre 183 505 T en 2006.

En 2012, on note une légère reprise avec 184 840 tonnes de fromages au lait cru produits, mais cette augmentation n’est due qu’à celle du Comté qui pèse pour un quart dans le total des volumes. Les fromages au lait cru représentent 9,5 % de la production globale française. Production en tonnes par famille de fromages •315 000 T de pâtes pressées cuite avec une fabrication industrielle dominante, celle de l’emmental standard industriel. Dans la famille des fromages à pâtes pressées cuites, la production de comté AOP s’est élevée à 54 000 T en 2012. . •235 300 tonnes de fromages à pâte pressée non cuite en 2012. La consommation Les répartitions. Chiffres clés - Fromages de chèvre. Produits laitiers : un marché mondial en croissance | FNCL - Fédération Nationale des Coopératives Laitières.

Sommaire : Consommation de produits laitiers : de grands écarts d’un continent à l’autreForte croissance de la consommation, tirée par les produits émergentsAujourd’hui, production de lait insuffisante en Asie, Afrique et Amérique CentraleBelles perspectives pour les produits laitiers, toujours grâce aux pays émergentsOpportunités à l’export pour les entreprises laitières européennes et notamment pour les coopératives françaises Différents produits laitiers offrent des opportunités de croissance à l’export pour les coopératives françaises car la consommation augmente de façon soutenue dans les pays émergents. Consommation de produits laitiers : de grands écarts d’un continent à l’autre La consommation apparente de produits laitiers varie fortement d’un continent à l’autre, du fait de cultures alimentaires différentes.

Forte croissance de la consommation, tirée par les pays émergents Aujourd’hui, une production de lait insuffisante en Asie, Afrique et Amérique Centrale. Un marché qui croît à l’export. Qui, de par le monde, ne connaît pas le pays aux 1000 fromages ? La renommée dont bénéficient les produits laitiers français à l'étranger est le fruit d'un investissement constant de la filière dans la qualité, la sécurité sanitaire et... la communication !

La qualité à la française Le "Made in France" laitier est gage de qualité, de goût, de raffinement. Cette excellente réputation est le fruit d'un effort permanent de l'ensemble des acteurs de la filière pour garantir la qualité à toutes les étapes de la chaîne laitière : bonnes pratiques d'élevage, contrôles et analyses du lait, R&D, management de la qualité... La sécurité sanitaire : l'excellence française Face à des scandales sanitaires, comme celui de la mélamine dans le lait en Chine, la France fait figure d'exemple. L'image des produits laitiers, entretenue par la communication Le marché mondial des produits laitiers est très concurrentiel. La filière laitière française en 50 chiffres. France. Un CA de 29,8 milliard € La filière du lait affiche un chiffre d’affaires de 29,8 milliards € en 2013, ce qui la classe au deuxième rang des industries agro-alimentaires, juste après la viande. 762 établissements de transformation emploient 56 200 personnes.

Les 24,6 milliards de litres de laits collectés en 2015 sont utilisés pour fabriquer : – à 70% des produits laitiers grand public : laits liquides, yaourts, desserts lactés, fromages, beurre, crème. – à 30 % des produits intermédiaires, utilisés dans l’alimentaire, les secteurs pharmaceutiques et chimiques. Parmi eux, le lactosérum (petit-lait), la poudre de lait, la caséine (protéine du lait), le babeurre. C’est le marché grand public qui génère le plus de valeur : environ 80% du CA de la filière. Le lait de vache est dominant, il concerne 97% de la collecte. La part de laits bio collectée est de l’ordre de 2% en 2014. La collecte de lait – Tous laits (Selon les résultats de l’Enquête Mensuelle Laitière) (Source : Eurostat) – Laïta. Fromage. Skyr islandais. Caillé maigre lactique un peu égoutté dans un tissu. Fromage frais souvent conditionné façon yaourt. Après égouttage et éventuellement moulage, le caillé est salé et affiné (fromage affiné) ou non (fromage à pâte fraîche).

La diversité et la typicité des fromages a été mise en danger par les exigences sanitaires nécessaires à la sécurité du consommateur mais ayant pour corollaire un appauvrissement de la flore du microbiote fromager. Le fromage est un aliment de base, riche en protéines, calcium et phosphore, à teneur variable en matières grasses et à longue conservation en comparaison de la durée de conservation des laits traditionnels. La fabrication industrielle du fromage, se différencie considérablement des nombreuses fabrications artisanales et permet principalement un traitement quantitatif et uniforme. Définitions[modifier | modifier le code] Définition étymologique[modifier | modifier le code] Définitions légales[modifier | modifier le code] Dans l'Union Européenne : Ferme Seguin : fromage de brebis, visite de la ferme, gites ruraux en Aveyron. Boutique. Les fromages d'émilien - Émilien, Le fromage pour passion. Cheese market.

The cheese market in France is very important in the economy. The cheese market takes the cake for dairy markets the most beloved of French, alongside the ultra-fresh products. In 2007 almost all (92%) of French cheese consumed at least once a week. The study of fomage market shows that consumption totaled 23,7kg in 2008, making France second in Europe behind Greece. It is in the northern and eastern regions that eats the most. A cheese market research, 96% of French regularly consume cheese, 81% say that in their home everybody likes cheese, and 73% even think that cheese is a food that can be eaten without tiring.

Greece is, with an average consumption of 30.0 kg per capita, the first cheese-consuming country in the world (Feta accounts for three-quarters of this consumption). Among the 1,000 existing cheese varieties on the market, the top 6 most purchased are: - Emmental - Camembert - goats - Processed Cheese - Coulommiers - the count Cheese is consensual. . - 83% say they enjoy eating them.