background preloader

Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique

Facebook Twitter

À PROPOS. Alcool, drogues, tabac, addictions. Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES) L'INPES met en oeuvre des campagnes de prévention sur de grandes priorités de santé publique (conduites addictives, maladies infectieuses, alimentation...).

Alcool, drogues, tabac, addictions

Il édite et diffuse des documents à destination du grand public et des professionnels de santé. 42, boulevard de la Libération 93203 Saint-Denis Cédex - tél. : 01 49 33 22 22 Site internet : Ecole des Parents et des éducateurs- Ile de France (EPE.IDF) Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? Rapport d'information n° 46 (2008-2009) de M.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

David ASSOULINE, fait au nom de la commission des affaires culturelles, déposé le 22 octobre 2008 Synthèse du rapport (97 Koctets) Disponible au format Acrobat (728 Koctets) au nom de la commission des Affaires culturelles (1) sur l'impact des nouveauxmédias sur la jeunesse, INPES - Jeux vidéo : pratiques excessives - Cyberdépendance ? La « cyberdépendance » ou « addiction aux jeux vidéo » existe-t-elle ?

INPES - Jeux vidéo : pratiques excessives - Cyberdépendance ?

Un usage immodéré des jeux vidéo/Internet est-il pour autant synonyme d’addiction ? En effet, au regard de la toxicité des substances psychoactives (drogues illicites, tabac, alcool), le positionnement des addictions comportementales (jeux vidéo, travail, jogging…) fait encore débat. Certains psychiatres remettent en cause la notion d'addiction appliquée à autre chose que des drogues, argumentant que dans ce cas, toute passion peut être vue comme pathologique. Dépendance aux écrans : une addiction de l'ère numérique. Internet a créé de nouveaux types d’addictions aux jeux vidéo en ligne ou aux réseaux sociaux.

Dépendance aux écrans : une addiction de l'ère numérique

Cette dépendance concerne aussi bien des enfants que des adolescents ou des adultes. Elle correspond à des pratiques sur écran excessives et incontrôlables, qui peuvent rejaillir sur la scolarité, le travail et les relations avec les autres. Une loi pour encourager (et réguler?) le développement de l'e-sport - Fédération Addiction.

Dans le cadre du projet de loi dite « pour une république numérique », des dispositions relatives au développement et à l’encadrement des compétitions de jeux vidéo en ligne ont soulevé quelques interrogations.

Une loi pour encourager (et réguler?) le développement de l'e-sport - Fédération Addiction

C’est spécifiquement l’article 42 qui a poussé certaines associations du secteur de la santé et organismes de régulation des jeux en ligne a alerter sur le risque de voir ces compétitions se rapprocher des jeux d’argent en ligne, en intégrant une définition large de ce que sont ces compétitions (« une série d’interactions s’appuyant sur une trame scénarisée ou des situations simulées et se traduisant sous forme d’images animées, sonorisées ou non ») et en introduisant des composantes financières dont on sait qu’elles peuvent inciter au jeu excessif. Les principales propositions des parlementaires, Rudy Salles et Jérôme Durain, visent à : À PROPOS.

Stress numérique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stress numérique

Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [2] [archive] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1]. Le stress numérique concerne près d'un salarié sur trois [2].

Du stress au burnout ou syndrome d'épuisement professionnel (état d’une personne soumise à des facteurs de stress organisationnels permanents et répétitifs qui altèrent son bien-être et épuisent ses ressources)[3] et d'usages libres aux dépendances numériques (voire à l'association des deux), les enjeux sont multiples. Un nouveau paradigme et de nouvelles dimensions[modifier | modifier le code] Cyberdépendance - Forum libre Psychologie. La course à l’e-influence, une addiction socialement acceptable ? – The brandnewsblog l Le blog des marques et du branding. #Gloups.

La course à l’e-influence, une addiction socialement acceptable ? – The brandnewsblog l Le blog des marques et du branding

S’il est des articles qu’on lit d’un trait, la gorge un peu serrée et en ravalant sa salive à la fin, celui d’Isabelle Bouttier¹, publié récemment par l’excellente revue Tank, en fait incontestablement partie. C’est que la fondatrice de Web Image&Sens, qui fut sémiologue et coach dans une vie antérieure, n’y va pas par quatre chemins pour décrire les ressorts psychologiques et autres traits qui caractérisent les socionautes influents, ainsi que la course à l’e-influence ! Alors évidemment, quand il se trouve qu’on est soi-même blogueur et twitto assidu, comme le personnage fictif autour duquel l’auteure a construit son article (un certain « Paul »²), difficile de ne pas se sentir visé par cette description sans concession de l’e-influence et par son portrait au vitriol de ces e-influenceurs autoproclamés dont les réseaux regorgent.

Alors, aliénation ou pas ? Serge Tisseron. Posté par Serge TISSERON le 7 juin 2012.

Serge Tisseron

La première révolution engagée par la culture numérique est culturelle La culture du livre est une culture de l’un, dominée par une conception verticale du savoir : celui qui sait écrit un livre pour ceux qui ignorent. Par le livre, ils accèdent à la connaissance du clerc, ou du savant. Elle est en cela inséparable du monothéisme. La culture des écrans est au contraire une culture qui privilégie les relations horizontales : son modèle est l’encyclopédie Wikipédia. Addict à Internet, j'ai fait une détox digitale. Julie, 29 ans, ne pouvait plus se passer de ses écrans.

Addict à Internet, j'ai fait une détox digitale

Suite à un problème de santé, forcée de se déconnecter, elle a analysé son besoin d'être reliée en permanence, et s'est fixé des règles. Elle a tenté une semaine sans Internet. Marie Le Marois Sommaire « Tweeter dix fois par jour des infos, poster des photos sur Instagram, épingler sur Pinterest, géolocaliser les endroits nouveaux pour les partager dans l’instant, “forwarder” un message sur mon Facebook, répondre à un e-mail à 2 heures du matin, pas une journée ne se passait sans que je sois connectée. À PROPOS. Le Plus de L'Obs - Experts, opinions, débats. Flux toutes les actualités - 01net. Collaborations C2I. Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique.

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés au numérique. Les comportements addictifs liés à l'utlisation du numérique.