background preloader

Réforme FPC 2014

Facebook Twitter

Petit lexique des acronymes de la formation professionnelle. Petit lexique des acronymes de la formation professionnelle Par Mathilde Bourdat le 1 février 2014 8 Commenter Pour vous aider à décoder les textes sur la formation professionnelle, voici un petit lexique – qui ne manquera pas de grandir… Liens avec d’autres glossaires Le glossaire de la CNCP, pour tout le vocabulaire relatif à l’emploi, aux compétences, aux certifications.

Petit lexique des acronymes de la formation professionnelle

Commenter 8 Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Marie-Sophie Leray Il y a 2 années. Le grand défi des responsables formation, Partenaire. Financement formation: ce que la réforme va changer pour l'entreprise. L'ANI du 14 décembre 2013 et le projet de loi que prépare le Gouvernement sur la formation professionnelle pour le 22 janvier 2014 modifie les contributions financières des entreprises et le système de collecte.

Financement formation: ce que la réforme va changer pour l'entreprise

C'est pour quand ? A l'issue du débat parlementaire (probablement au printemps 2014), les entreprises connaîtront la date d'entrée en vigueur de leurs nouvelles obligations. Il est d'ores et déjà acquis qu'elles n'auront, à terme, qu'un seul collecteur pour toutes leurs contributions formation et apprentissage. Formation professionnelle: l'accord en 7 points clés. Au terme d'une négociation laborieuse, syndicats et patronat sont parvenus dans la nuit de vendredi 14 décembre 2013 à un projet d'accord sur la formation professionnelle destiné notamment à la rendre plus accessible aux chômeurs et dont la pierre angulaire sera un compte personnel de formation.

Formation professionnelle: l'accord en 7 points clés

Si côté syndicats, les signatures de la CFDT, de la CFTC et de la CFE-CGC semblaient acquises, assez pour entériner le texte proposé par le Medef, la CGT et la CGPME s'opposent à ce texte. La CGT estime que le projet du Medef aboutit à "diviser par deux l'argent de la formation" et déplore que le texte ne prévoie "rien" pour la formation des demandeurs d'emploi, érigée en priorité par le gouvernement. Guerre patronale. Le volet "financement" du texte (lire ci-dessous) a cristallisé les tensions patronales. La CGPME a jugé à l'issue des discussions que le projet du Medef, soutenu par l'UPA, restait trop défavorable aux PME, parents pauvres de la formation.

Fléchage. Formation professionnelle: le projet de loi rejeté au Sénat. " Autant nous étions favorables aux fondements de l'ANI du 14 décembre 2013, et particulièrement au Compte personnel de formation (CPF), autant nous ne sommes pas en accord avec les ajouts effectués par le gouvernement dans le texte de loi, concernant notamment les comités d'entreprises, l'inspection du travail et les modifications du contrat de génération ", explique ce mercredi 12 février, le Sénateur Jean-Noël Cardoux, porte-parole du groupe UMP.

Formation professionnelle: le projet de loi rejeté au Sénat

Un texte complexe C'est surtout sur la forme que le groupe marque son désaccord, le gouvernement ayant choisi la procédure accélérée. "Nous avons l'impression de devoir travailler sans filet, sur un texte très complexe, que nous n'avons pas le temps d'assimiler. Il faudrait plus de temps pour se poser la question, par exemple, de ce qu'il adviendra du financement du CPF si tous les salariés demandent en même temps à en bénéficier. Réforme de la formation professionnelle : l'écran de fumée. Ainsi va la gouvernance en France : l'enjeu n'est plus de régler les problèmes, mais de donner l'illusion qu'on a envie de les traiter.

Réforme de la formation professionnelle : l'écran de fumée

Pour le reste, comme aurait dit Fellini, que le navire vogue, Dieu seul sait où il accostera. Que cet accord ne serve à rien, aucun esprit sérieux ne le conteste réellement, et plusieurs bonnes raisons expliquent cette inutilité. Première raison : le manque de formation des chômeurs ne commence pas avec leur période de chômage, mais commence généralement bien plus tôt. Avec 15% d'une classe d'âge qui sort chaque année du système scolaire sans qualification, et une massification de l'enseignement qui constitue un véritable trompe-l'oeil (la France produit moins de bacheliers généraux aujourd'hui qu'il y a 20 ans !)

, la question du chômage est d'abord celle de l'Education Nationale et de son incapacité à former correctement les jeunes qu'on lui confie. Formation professionnelle: les vraies raisons du blocage de la négociation. La négociation sur la formation professionnelle bat son plein.

Formation professionnelle: les vraies raisons du blocage de la négociation

Elle a fait surgir un certain nombre de divergences entre CGPME et MEDEF, principales organisations patronales françaises. Le principal point d'achoppement porte sur le financement de la formation professionnelle. Un élément cristallise le blocage. Projet de loi sur la formation professionnelle: les 14 principales mesures. Issu de l'accord national interprofessionnel (ANI) du 14 décembre 2013, le projet de loi sur la formation arrive déjà au Parlement ce 5 février.

Projet de loi sur la formation professionnelle: les 14 principales mesures

Une procédure accélérée, l'objectif étant que le travail parlementaire soit achevé avant le 28 février, date de la suspension de la session parlementaire en raison des élections municipales. Le texte est pourtant particulièrement dense. Opcalia Spécial OF, lettre d'information. « La nouvelle réforme de la formation est porteuse de changements profonds qui bouleversent les principes fondateurs de 1970-71, avec trois éléments structurants : le passage d’une logique de dépense contrôlée à une logique d’investissement, le Compte personnel de formation (CPF), qui remplace le DIF, et un entretien professionnel totalement rénové.

Opcalia Spécial OF, lettre d'information

La formation devient un levier de compétitivité des entreprises et un outil de sécurisation des parcours des personnes. Il s’agit de remettre au centre du jeu les entreprises et les salariés, et d’apporter plus d’efficience au système. A la différence de 2009, la réforme 2014 ne se focalise pas seulement sur les Opca, même s’ils en seront les principaux opérateurs. Ils ne sont plus seulement des collecteurs : ils sont aussi prestataires de services auprès des entreprises qui leur confient leurs fonds.

Il faut supprimer les formateurs… Par Nicolas Hernandez. Ses raisons ?

Il faut supprimer les formateurs… Par Nicolas Hernandez

Son entreprise avait opté pour une approche e-learning qui permettrait, affirmait-il, de "mettre des chiffres sur les compétences des salariés", ou, de façon plus imagée, "de mettre les collaborateurs dans des cases qu'il suffirait ensuite de faire avancer". Et de conclure : "Intégrer les formateurs dans pareil dispositif serait un contre-sens". Pas très encourageant. Précisions : le DRH de cette entreprise de 800 salariés venait d'être nommé après avoir fait toute sa carrière dans les systèmes d'information.

J'avais 27 ans ; Guillaume, mon associé, et moi, nous démarrions ce qui deviendrait le projet 360Learning : il en faut moins pour être déstabilisé ! Les temps ont bien changé. Alors que 360Learning commence à se vendre un peu partout en Europe - pays nordiques, anglo-saxons, Europe du Sud - on observe que les mêmes questions se posent partout. Les économies, on les connaît. Les effets de la réforme – épisode 3 : les organismes de formation au pied du mur ! Les organismes de formation à l'épreuve de la réforme. Pour répondre aux enjeux de la réforme de la formation professionnelle, les organismes de formation vont devoir adapter leur offre et leur communication.

Les organismes de formation à l'épreuve de la réforme

Baisse des volumes, baisses des coûts, nouveaux entrants venant de l'internet... tous ces facteurs ne vont pas leur faciliter la tâche. Quels seront les effets de la réforme sur l'activité des organismes de formation ? Comment vont-ils s'adapter concrètement ? Le CPF et ses formations éligibles, un tuyau de plus dans l’usine à gaz formation. Les services formation connaissaient déjà les formations "diplômantes" et les formations "certifiantes"… désormais la France au travail va devoir intégrer cette notion floue, variable et inaboutie de formations « qualifiantes ». Prenons quelques exemples de formations « qualifiantes »... Une formation en « biérologie » de 2 jours, ou un certificat « métanature » de 8 jours (proposées toutes deux par des universités publiques en Ile de France) seront-elles qualifiantes ?

Oui sans doute puisque c’est le secteur public qui les propose. A l’inverse, une formation « Initiation à Excel » en 3 jours ou « gestes et postures » de 2 jours ne seront pas qualifiantes (même si elles pourraient être utiles au salarié) car trop courtes et non reconnues par une certification officielle. Le compte personnel de formation en dix points clés. La réforme de la formation professionnelle poursuit sa cadence. Le texte adopté par l'Assemblée nationale le 7 février 2014, qui transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) du 14 décembre 2013, sera examiné au Sénat dès le 18 février, en vue d'une adoption définitive avant la fin du mois en procédure accélérée (une lecture par Chambre).

Sa mesure phare est le compte personnel de formation (CPF), qui accompagnera chaque salarié tout au long de sa carrière, surtout durant des périodes de chômage. Ouvert à partir de 16 ans et jusqu'à la retraite, le nouveau compte personnel de formation permettra aux salariés, apprentis, titulaires d'un contrat de professionnalisation et demandeurs d'emploi "d'évoluer professionnellement et de sécuriser leur parcours professionnel". Il verra le jour le 1e janvier 2015. Quelles seront alors les obligations des responsables de formation? 1. Céline Delort : il reste, toutefois, à définir le terme de formation "certifiante". 2. 3. 4. 5. 6. 7. Les effets de la réforme – épisode 5 – Les OPCA vers un changement de logique.

Fin de l’obligation fiscale, oui mais pas seulement… Le texte de la loi du 5 mars 2014 fait, au final, assez peu référence aux OPCA. Hormis les articles dédiés aux nouvelles répartitions de l’obligation conventionnelles, deux articles seulement les concernent directement. L’article L.6316-1 les invite à intervenir dans le contrôle de la qualité de l’offre de formation et l’article L.6332-1-2 leur offre la possibilité de percevoir des « contributions supplémentaires ayant pour objet le développement de la formation professionnelle continue ». Ces deux articles beaucoup moins “médiatisés“ que la fin de l’obligation fiscale sont pourtant d’une extrême importance.

Le premier leur donne la possibilité de refuser le financement d’une action sur des critères de qualité et non plus seulement administratifs. Ces deux articles ouvrent le jeu des OPCA. Des nouveaux services à proposer Ni le législateur, ni le négociateur n’ont spécifié ces services. Citons pêle-mêle quelques pistes : Les effets de la réforme de la formation – épisode 4 – les formateurs vont changer de métier.

Moins de formateurs externes, plus de formateurs internes L’effet premier de la réforme est d’amener les entreprises à sortir de la logique de la formation conventionnée. La formation externe prise en charge par les fonds mutualisés des OPCA va sensiblement diminuer. Libéré de la contrainte fiscale, les entreprises vont revenir aux modalités pédagogiques qui prévalaient au cours des “Trente glorieuses“ : Formation au poste de travail ou O.J.T, démultiplication interne, école interne… Conséquence : elles vont ré-internaliser la fonction formation. Nous sommes prêts à prendre le pari que le formateur des années 2025 sera un formateur interne, salarié ou travaillant en priorité pour une entreprise donnée. Du formateur au E-Formateur. Les effets de la réforme – épisode 1 : le salarié acteur de sa formation.