Aspects philosophiques

Facebook Twitter
Le mariage anormal - Editorial Le mariage anormal - Editorial Contre toute attente, le projet de loi Taubira « ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe » a provoqué une contestation populaire inédite dans l’histoire. D’emblée, cette contestation a été présentée comme l’expression d’une minorité conservatrice résiduelle. Mais l’ampleur de l’opposition, son caractère pacifique, spontané et non-partisan signifie autre chose. Le noyau dur initial de la résistance s’est élargi comme si la redéfinition autoritaire du mariage ouvrait les yeux de l’opinion sur une évolution politique d’une nature inhabituelle.
Au-delà du "mariage pour tous": l'analyse de Marcel Gauchet Accueil > Culture et Société > dernière mise à jour: 2013-04-19 16:40:42 C'est ce mardi 23 avril qu'aura lieu le vote définitif de la loi sur le mariage pour tous. La tension va croissante ; les nombreux militants du Collectif « la Manif pour tous » ne désarment pas, multipliant rassemblements improvisés et coups d’éclat, plus que jamais déterminés à se faire entendre. Au-delà du "mariage pour tous": l'analyse de Marcel Gauchet
La transhumanité est-elle l'enjeu caché du mariage pour tous ? Le projet du mariage pour tous est caractérisé par la transgression intégrale des interdits qui constituaient la base de l’organisation reproductive des sociétés humaines depuis que l’humanité existe, à savoir la séparation nette entre les sexes et la nécessité pour constituer un couple reproductif d’associer deux humains de sexe différent. Ce principe de base n’excluait pas la pratique de l’homosexualité, dans l’antique civilisation grecque par exemple, même si celle-ci était très largement masculine et réservée à une caste de privilégiés, la classe des possédants terriens et des commerçants, qui en contrepartie du service militaire accédait au rang de citoyen donnant droit à la participation à la vie politique de la Cité. La transhumanité est-elle l'enjeu caché du mariage pour tous ?
Le philosophe Rémi Brague invite à se demander si toute innovation va nécessairement vers le bien. On entend dire, venant des bouches les plus autorisées, voire présidentielles, que le projet de loi autorisant le «mariage» homosexuel, avec ses conséquences, dont l’adoption ouverte aux couples de même sexe, serait «une avancée». Je n’ai pas l’intention de me prononcer ici sur la valeur de cette affirmation. J’aimerais simplement profiter de l’occasion pour m’interroger sur l’emploi récurrent de cette formule, ou de formules de ce genre, dans divers contextes. Tout d’abord, l’usage du mot «avancée» est intéressant en soi. "Mariage pour Tous" Rémi Brague nous invite à se demander si toute innovation va nécessairement vers le bien "Mariage pour Tous" Rémi Brague nous invite à se demander si toute innovation va nécessairement vers le bien
Une fausse image d'Epinal Une fausse image d'Epinal LE MONDE | • Mis à jour le | Par Philippe d'Iribarne (directeur de recherche au CNRS) Dans une belle image d'Epinal, les artisans du progrès, attachés aux valeurs républicaines de liberté et d'égalité, défenseurs du "mariage pour tous", trouvent sur leur chemin les forces obscures de la réaction, menées par la sainte alliance des religions. Mais faut-il prendre l'image d'Epinal au sérieux ?
Mariage pour tous : le combat perdu de la Raison Le Monde.fr | | Par Jean-François Mattéi, professeur émérite de l'université de Nice L'article de Madame Hervieu-Léger, "Mariage pour tous. Le combat perdu de l'Église", est aussi intéressant par ce qu'il dissimule que par ce qu'il exprime. Je voudrais souligner les oublis d'une thèse qui n'est pas examinée en son fond. 1. Mariage pour tous : le combat perdu de la Raison
Les «réserves» d'Agacinski, l'épouse de Jospin, sur l'adoption par les couples homos
Que dit vraiment la philosophie libérale du "mariage homosexuel" ? Que dit vraiment la philosophie libérale du "mariage homosexuel" ? Une chose est sûre : de manifestation(s) imposante(s) en disputes familiales, d’échanges virulents sur la Toile en débats parlementaires répétés, le mariage homosexuel n’a pas fini d’occuper le devant de la scène publique. Dans le prolongement des réflexions, essentiellement sociologiques et éthiques, de Dominique Reynié sur « le mariage pour tous », le blog « trop libre » revient sur la question, cette fois-ci dans la perspective de la philosophie libérale du droit. Ce n’est qu’un début…
Le mariage et l'écologie LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hervé Kempf Europe Ecologie-Les Verts (EELV) est favorable au mariage homosexuel. Plus cohérent que le Parti socialiste (PS), EELV lie logiquement cet état revendiqué du droit à sa conséquence, la possibilité de recourir à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples ainsi mariés. En effet, les couples homosexuels, en tant que couples, sont nécessairement stériles. Dès lors, le mariage leur ouvre le droit de recourir à la PMA. Une autre conséquence logique devrait être, dans la foulée, l'ouverture du droit au recours à la gestation pour autrui. Le mariage et l'écologie
Avis de l’Académie des sciences morales et politiques sur l’énergie nucléaire en France. - 21 janvier 2013 - Le projet de loi « ouvrant le mariage aux couples de même sexe » conduit à une transformation profonde du droit du mariage et de la filiation sur laquelle l'Académie des sciences morales et politiques souhaite appeler l'attention des pouvoirs publics. En l'état actuel du droit français, le mariage, pour reprendre les termes retenus par la cour de cassation, « ne peut être légalement contracté qu'entre deux personnes appartenant l'une au sexe masculin, l'autre au sexe féminin » .Selon la jurisprudence tant internationale que constitutionnelle, cette solution ne porte pas atteinte au principe d'égalité et ne saurait par suite être regardée comme discriminatoire. Soucieux toutefois de permettre aux personnes majeures homosexuelles d'organiser leur vie commune, le législateur leur a permis en 1999 de conclure un pacte civil de solidarité (pacs) ouvert d'ailleurs à tous. Avis de l’Académie des sciences morales et politiques sur l’énergie nucléaire en France.
Marier l’impossible La justification du “mariage” entre personnes de même sexe et de la filiation peut-elle se résumer à l’égalité des droits pour tous ? Cette affirmation simpliste et compassionnelle se fait aux mépris des logiques sexuelles du mariage et de la filiation, et des enjeux structurels de la vie psychique et des logiques sociales. À l’occasion du pacs, j’avais déjà eu l’occasion de dire (*) que nous étions au début d’une procédure qui aboutirait au “mariage” homosexuel et à la prise de possession des enfants dans ce contexte. Pire même, qu’on assisterait à une redéfinition de la sexualité, du mariage, de la filiation et de la famille, mais aussi de l’éducation sexuelle imposée de façon autoritaire à l’école à partir de l’homosexualité et de certains concepts du gender. Le code civil ferait disparaître les mentions d’homme et de femme, de père et de mère pour des termes indistincts inscrivant dans la loi la négation de la différence sexuelle. Marier l’impossible
Cher Monsieur le Grand Rabbin, Autant vous le dire tout de suite, jusqu’à ces dernières semaines, j’étais l’un de vos fans les plus fidèles. Comme beaucoup d’autres juifs de France, je pense que votre nomination à la tête de la communauté fut une excellente nouvelle. Vous incarniez jusqu’ici une forme de judaïsme éclairée et ancrée dans la réalité républicaine. À chacune de vos apparitions à la télévision, je me félicitais de ce que la communauté juive serait désormais représentée par un homme sage préoccupé par le dialogue inter-religieux et ouvert sur le monde. publicité Cher Grand Rabbin de France
Le candidat Hollande promettait une « France apaisée » et l’arrêt des propositions « clivantes ». Mais le projet de loi de « mariage pour tous » déposé par le gouvernement fin 2012 a provoqué un profond clivage avec une redéfinition complète du mariage et de la filiation. En effet, contrairement aux Pays-Bas par exemple, le projet du gouvernement prévoit rien de moins que d’affirmer avec la force de la loi un mensonge sur la filiation. Que disait la proposition 31 du candidat Hollande ? Dans son programme de 40 pages, cette proposition occupait à peine plus d’une ligne en seulement treize mots : « J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels. » Il ne s’agissait donc pas de modifier la définition ni du mariage ni de la filiation. La vérité pour tous | Thierry Jaccaud
À lire - Évangile & Liberté Manifeste pour un avenir des établissements « protestants » accueillant des personnes âgées Préambule L'engagement social du protestantisme s'est notamment concrétisé, fortement et depuis longtemps, dans la création de Maisons de retraite, gérées par des associations privées non lucratives. Ces associations, souvent fondées par des personnalités protestantes inspirées, se sont développées sur leur territoire originel, en réponse à des besoins repérés. En organisant la solidarité nationale, les pouvoirs publics se sont progressivement préoccupés de ce champ médico-social, structurant sa prise en charge, mettant en place un certain nombre de normes impératives, ce qui a changé considérablement les conditions d’exercice de leur activité.
Ruwen Ogien : "Les anti-mariage gay entretiennent une panique morale" Derrière la question "Deux êtres de même sexe peuvent-ils se marier ?", le philosophe Ruwen Ogien ne voit qu'une chose : la liberté individuelle, qui, tant qu'elle ne nuit pas à autrui, ne doit sous aucun prétexte être entravée. À gauche comme à droite, la pensée de ce "trublion cohérent", comme l'appelle Roger-Pol Droit, dérange. Scandalise.
Déclaration de l'Académie catholique de France sur le « mariage homosexuel »
Une argumentation serrée qui ne laisse rien dans l’ombre Christine Meyer, conseillère municipale de Nantes et conseillère régionale des Pays de la Loire, était professeur de philosophie dans un lycée de Nantes. A titre personnel, elle a rédigé un texte concernant le projet de loi intitulé "Mariage pour tous". Voici de grands extraits du texte qu’elle m’a transmis, qui est une contribution au débat. Voir aussi Mariage pour tous : ce que dit le projet de loi (Ouest-France, 8 novembre 2012). Mariage pour tous : Christine Meyer n'est pas favorable au projet de loi
Pourquoi puis-je donner mon corps mais pas le vendre ?
Le choix à faire » Pensées pour le jour qui vient
Mariage gay : la nouvelle norme française
Mariage homosexuel : le désir et l’ordre
Mariage gay et liberté de conscience
Mariage « gay » : fausses évidences et vraies questions. Ou : pour le Principe de Précaution.
Parenté, filiation, procréation : l'appel au débat,Parenté, filiation, procréation : l'appel au
AES - Académie d'éducation et d'études sociales
[UOIF] - Sur le mariage entre personnes de même sexe et l’homoparentalité - UNION DES ORGANISATIONS ISLAMIQUES DE FRANCE
Observatore Romano (Traduction)
L'OSSERVATORE ROMANO
Prendre le mariage au mot : 10 réflexions pour un débat « L'esprit de l'escalier